Chirac, Pasqua, Flosse : la justice se réveille…

Chirac, Pasqua, Flosse : la justice se réveille…


Le règne de Jacques Chirac terminé depuis deux ans, la justice se réveille et prend pour cible les bénéficiaires de ce règne : l’ex-président lui-même, son premier ministre,
Dominique de Villepin, Charles Pasqua et maintenant Gaston Flosse.

Ce dernier, aujourd’hui sénateur, est « soupçonné d’avoir bénéficié pendant dix ans pour lui-même et son parti de versements d’anciens responsables de l’Office des Postes et Télécommunications
(OPT) et du groupe 2H, chargé de la publicité pour l’annuaire officiel de la Polynésie.

Il est également soupçonné d’avoir, en contrepartie, favorisé l’attribution à cette même société des régies
publicitaires de l’office des Postes, de Air Tahiti Nui et de Tahiti Nui Télévision, la chaîne du Territoire. »

Gaston Flosse, dont l’imunité parlementaire avait préalablement été levée par ses camarades sénateurs, a donc été placé en détention provisoire.

Il est toujours instructif de voir la justice se faire les dents sur des hommes politiques au moment où ceux-ci ont vieilli, perdu leurs soutiens et l’essentiel de leur pouvoir…

Le seul qui voit peut-être son destin brisé en pleine gloire est Dominique de Villepin, comme l’avait été avant lui l’autre Premier Ministre emblématique de Jacques
Chirac
, Alain Juppé.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: