Chouanneries sur les Champs

Posté le juillet 16, 2013, 1:09
3 mins

S’il voulait un baromètre de son impopularité, François Hollande a été servi en descendant dimanche les Champs Elysées pour passer les troupes en revue. Tout au long de son passage ont fusé les sifflets et les huées. « Hou ! Hou ! », les adversaires du mariage inverti s’en donnaient à pleine voix.

Ils étaient là, bien sûr, mais étaient-ils les seuls ? La foule montrait une belle unanimité dans le rejet de ce président baudruche. Allait-il enfin ouvrir les oreilles, écouter le message que depuis des mois lui font passer les Français ? Les chances sont minces. A la fois mol et dur, Hollande marche au viagra idéologique, qui tend sa volonté sans remédier à son impuissance.

Car le président est impuissant : à se faire accepter d’un peuple qui l’a élu par défaut et grâce à l’apport du vote immigré (il n’est pas sûr qu’il lui reste acquis) ; à juguler le chômage ; à restaurer la croissance ; à sortir le pays de la crise, en dépit de ses professions d’optimisme qui font hausser les épaules aux Français ; à susciter l’unité de nos compatriotes, au sein desquels il ne cesse au contraire de semer des germes de division. La liste est longue de ses incapacités.

Sur une chaîne de télévision, un commentateur remarquait dimanche soir que les militaires, majoritairement opposés à la loi Taubira, ne l’aiment pas non plus. La Grande Muette n’a pas l’habitude d’étaler ses états d’âme, mais gageons que la réduction drastique de son budget, au lendemain des résultats acquis au Mali, ne la dispose sûrement pas à penser du bien de celui que la Constitution lui donne pour chef suprême.

A la fin de la revue, un ténor a entonné Paris en colère – sur la musique du film Paris brûle-t-il ?, consacré à la (mythique) libération de la capitale par les FFI et les FTP communistes en 1945 –, avant que ne soit chanté le Chant des partisans, autre référence à la Résistance.

Mais c’est contre Hollande qu’aujourd’hui Paris gronde, et que la résistance s’organise.

15 réponses à l'article : Chouanneries sur les Champs

  1. philippe 01

    16 juillet 2013

    De mémoire d’homme, on n’a jamais vu un président de la république être ainsi hué et sifflé le jour de la fête nationale. Quelle honte aux yeux des chefs d’Etat, personnalités et ambassadeurs étrangers et quelle déception pour tous les soldats de voir le peu d’estime et de crédit accordés par le peuple à celui qui a le redoutable honneur d’être le chef des armées. Jamais mieux qu’avant-hier, on n’aura mieux compris que la France sacrifie à des liturgies républicaines immuables (hommages aux Invalides, défilé du14 juillet, promotions de la Légion d’honneur, baccalauréats, Tour de France, chassé-croisé des vacances, universités d’été, rentrée scolaire), des rituels dont la ferveur et la foi en l’avenir sont absents et auxquels sacrifient des citoyens réduits à l’état d’automates et de zombies. Un pays de moutons, qui faute de vrais bergers est déjà la proie de tous les prédateurs. Une France “has been” qui est à l’encan et où ne subsiste de la grandeur passée que les châteaux et les paysages modelés par 1500 ans de labeur et de combats.

    Répondre
  2. BRENUS

    16 juillet 2013

    Pourtant, ce soir, sur “C dans l’air”, une belle brochette de laudateurs officiellement neutres mais réellement à gauche, tenait les huées pour négligeables et se projettaient avec leur idole moije jusqu’en 2023. rien que cela. Un type du journal “Le Parisien” que l’on aurait pu croire apolitique, mais non. Le pontifiant Laurent Cayrol toujours aussi faux-cul. La peste St Cricq démolisseuse de Sarko lors des débats sur la présidentielle et qui tente de compenser sa tronche plutot tarte par l’agressivité envers tout ce qui n’est pas de gauche. Normal , elle bosse – ou plutot ellle est payée par France 2. Tout ça trouvait subitement que moije avait réellement pris un tournant raisonnable. Le seul, pas trop lèche bottes cette fois était Barbier avec son cache nez rouge. A les entendre emboucher la trompette, il suffit de suivre l’attente de Hollande pour des améliorations certaines dans les années à venir. Cayrol, qui n’est pas à une connerie près, a même assuré que moije réduisait les dépenses de l’Etat. Prenez votre respiration et rigolez un bon coup avec la rediffusion ce soir. Tout ce beau monde n’a oublié de dire qu’une chose : bien avant 2023, le pays aura bu le bouillon et nous avec . Les gauchistes pourront toujours trouver asile en corée du nord.

    Répondre
    • 17 juillet 2013

      Et pourquoi pas jusqu’en 2023 ? Le grand remplacement est en cours, et les néo-Français votent à 90 % pour le P.S….

      Répondre
  3. Claude Roland

    16 juillet 2013

    Bof, Paris ne fait que gronder… Et les Français que râler alors que le paquebot France coule. Un peuple finalement très stoïcien ou très flegmatique ou alors carrément inconscient. Mais pour sûr, très long à la détente.

    Bref, “chien qui aboie ne mord pas” comme disait ma grand-mère.

    Répondre
    • verdad

      16 juillet 2013

      A la fin de la revue, un ténor a entonné Paris en colère – sur la musique du film Paris brûle-t-il ?, consacré à la (mythique) libération de la capitale par les FFI et les FTP communistes en 1945 –, avant que ne soit chanté le Chant des partisans, autre référence à la Résistance.
      ****************************************************************Libération de Paris en 1944 et non 1945!
      QUANT AU CHANT DES PARTISANS ?????
      Précisions pour se replonger à l’époque de la Libération.
      Elle a duré quelques 7 Mois.
      Depuis la Rade de Saint Tropez jusqu’à ce que nous franchissions le Rhin sur un pont de bateaux sur Pneumatiques, face à Rastadt en Germanie. pas une seule fois nous n’avons entendu ce Chant des Partisans 7 Mois; cela à duré 210 Jours.
      Peut-être n’étions nous pas là, le bon jour au bon endroit ?

      Ce chant était inconnu jusqu’à ce que un Soldat
      Parisien, au retour d’une Permission, après l’armistice,
      nous ramène de Paris, deux Disques un c’était la Mer
      la chansons préférée des Soldats Américains et, le
      chant des Partisans.
      Un vantard nous a alors raconté sa Résistance et nous
      racontait, avec forces détails les Résistants qui en Colonnes chantaient le Chant des Partisans leurs
      silhouettes se détachant en contre jour le long des crêtes.
      {{{ C’était le détail de trop }}} les jeunes de chez-nous
      rigolaient !
      Engagés moyenne d’âge 20 ans, j’étais un
      vieux j’en avais 22. Ces jeunes à 20 ans, après l’Afrique,
      l’Italie, le Débarquement, la Libération , les batailles de
      la Forêt Noire, du Danube, ils savaient par expérience que jamais au grand jamais, on ne crapahute en contre-jour sur une crête, ils auraient été des cibles de choix !

      Que le Chant en question soit emballant c’est vrai mais,
      un peu trop Théatral les , ou l’auteur n’ont pas eu
      à combattre avant de le rédiger.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 juillet 2013

      le ” gaullisme ” tel que le chante les livres d’histoire est plus qu’un mythe, carrément un mensonge

      Répondre
      • mariedefrance

        17 juillet 2013

        qu’est-ce que cela sera lorsque la totalité des archives sera disponible !
        J.Jacques Jordi a déjà plongé l’an dernier ou il y a deux ans dans une petite partie d’entre elles.

        De Gaulle n’a pas tout juste mais il est loin d’avoir eu tout faux !
        Long plaidoyer auquel je n’ai pas envie de me prêter ce soir.

        Répondre
    • 17 juillet 2013

      Eh oui, le peuple est comme les canons, il tonne, mais il recule…

      Répondre
  4. mariedefrance

    16 juillet 2013

    Les journaleux nous disaient que Pépère n’avait occasionné aucun frais pour des sondages depuis l’Elysées.
    Pas la peine !
    il est à 23%.
    Dès qu’il ouvre la bouche il perd des points.

    Il est notoire que la Grande Muette voudrait bien le voir sauter.
    Ils sont écœurés mais tenus à leur devoir de réserve.
    Dans la police aussi mais ils ont une famille à nourrir et ne peuvent démissionner compte tenu du marché du travail actuel.

    Pépère 1er s’en méfie.
    Souvenez-vous de sa visite du côté d’Orléans. Il avait demandé de désarmer les fusils !!

    Quand un Président n’a pas confiance en son armée, çà en dit long sur sa propre autorité.
    De façade !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 juillet 2013

      l’Armée est mécontente des coupes sombres dan son budget et de ne pas recevoir ses soldes ( sauf les … généraux de la seconde section ) , les commissaires de police disent qu’ils n’ont pas pour mission de réprimer la liberté d’opinion, mais les Hollande, Ayrault *** , Le Driant, Valls et Taubira seront toujours là en 2016… ces imbéciles se suicident politiquement au moins pour …. 15 ans et nous devons nous en réjouir, d’une part, et proposer des solutions qui soient réalisables d’autre part ( c’est d’ailleurs la ligne présidentielle de Fillon, qui pour une fois sort courageusement du bois )

      *** voir SA défense du concubin de Sa Ministre E.E.L.V. …

      Répondre
      • mariedefrance

        17 juillet 2013

        en réponse, voilà ce qui m’a été servi :

        “””en France le budget consacré à la défense est sabordé par le livre blanc, les seules forces de coercition républicaines encore actives et entretenues sont les forces de police et le renseignement.

        Ces individus tremblent devant les casseurs du Trocadéro, comptent les morts à Marseille, tremblent à ce qui arrive en Corse, que vous faut-il de plus pour vous convaincre que si la population se décidait, ils ne pourraient en aucune manière l’arrêter ?

        Ils interpellent, ils enferment, ils brutalisent oui, mais uniquement les individus isolés et ceux qui se laissent faire comme le Nicolas.

        Face à un groupe averti et équipé, même les CRS se retrouveraient vite débordés : 4000 CRS pour 400 casseurs au cours d’une marche de LMPT et ils demandaient des renforts !

        Autre remarque :
        pourquoi pensez-vous qu’en France le service militaire ait été supprimé et que la législation sur les armes soit si coercitive que l’on peut vous enfermer pour le port d’une fourchette ?

        Pour le bien du peuple ?
        Non, tout simplement parce le service militaire armait les individus et leur donnait une conscience d’appartenance à la Nation, que de plus armer les français sachant que nous sommes exploités par les politiques déplacerait la peur de leur côté.

        Une nation de moutons inoffensifs bons pour l’abattoir c’est le rêve de tous les politiques du monde et c’est bel et bien le cas du français moyen, une victime ambulante propre à se faire dépouillée, violée et fracassée sans aucun moyen de répondre.”””””

        no comment !

        Répondre
        • verdad

          18 juillet 2013

          Une nation de moutons inoffensifs bons pour l’abattoir c’est le rêve de tous les politiques du monde et c’est bel et bien le cas du français moyen, une victime ambulante propre à se faire dépouillée, violée et fracassée sans
          aucun moyen de répondre. »” »” »????????
          ****************************************************************Vous pourriez vous renseigner sur les politiques du
          Monde et ce, en utilisant l’infinitif; ce serait tellement
          mieux lisant !
          Par contre aux USA tant décriés par les valets aux ordres.

          La Constitution accorde le Port d’armes et ce, pour deux raisons:

          1/—La possibilité pour chaque citoyen de se défendre, de
          défendre les siens et de protéger leurs Biens.

          2/–er-Afin que les Citoyens puissent se défendre contre le
          Gouvernement au cas où un Gouvernement s’aviserait
          de franchir la Ligne Blanche !
          -Cela vous suffit-il comme informations ?

          Répondre
          • philiberte

            21 juillet 2013

            à Verdad
            Quand on a une syntaxe déficiente, on évite de critiquer l’orthographe des autres…

  5. quinctius cincinnatus

    16 juillet 2013

    se contenter même en se félicitant des hués est infantile ! votre satisfaction restera stérile !
    pendant ce temps ces imbéciles qui méprisent ouvertement ces ” gamineries” citoyennes ( ne sont ils pas LA majorité effective ? ) continuent de détruire vos idées en vous désignant comme les ennemis de la démocratie et du progrès
    quand allez vous devenir adultes ?
    quand allez vous allez au contact des autres et les convaincre qu’on les abuse ?

    Répondre
    • mariedefrance

      17 juillet 2013

      mais qui vous dit que cela ne se fait pas déjà ?
      même dans les familles !

      le faites-vous ?

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)