Christine Boutin condamnée : justice et libertés en péril

Christine Boutin condamnée : justice et libertés en péril

Christine Boutin a été con­damnée en appel pour « provocation publique à la haine », pour avoir déclaré dans un entretien : « L’homose­xualité est une abomination. »

J’ai déjà eu l’occasion de dire, à plusieurs reprises, que ces propos étaient mal venus, car ils pouvaient difficilement être compris.

Ils n’ont, en effet, de sens que dans un contexte religieux (abomination désignant un péché grave dans le contexte biblique). Or, Mme Boutin étant une fem­me politique, tout le monde a interprété ses propos dans un contexte politique, où ils apparaissent effectivement comme une insulte.

Il faut tout de même préciser que l’intéressée avait pris quel­ques précautions. Elle avait ex­plicitement dissocié l’homose­xualité des homosexuels en précisant qu’elle-même était pécheresse et qu’elle ne pouvait donc pas juger les personnes.

Là encore, en contexte religieux, cela se comprend aisément : le pécheur n’est pas, en morale chrétienne, réductible à son pé­ché, puisque Dieu aime le pé­cheur et déteste le péché.

En un mot, que Mme Boutin soit vilipendée par la presse ne m’eût pas surpris ni même choqué. Femme politique d’expérience, elle aurait dû maîtriser sa communication.

En revanche, qu’elle soit con­damnée par la justice me semble extrêmement inquiétant.

Tout d’abord, parce qu’une nouvelle fois, les magistrats jugent, non pas précisément ce qui est dit (puisqu’explicitement, Mme Boutin a refusé de juger les ho­mosexuels), mais les arrière-pensées supposées du prévenu. On l’avait déjà vu avec des jugements à l’encontre d’Éric Zem­mour ou de Dieudonné.

Cette dérive se poursuit donc. Dans l’indifférence générale.

Mais ce qui est peut-être plus inquiétant encore, c’est que les propos de Mme Boutin ne sont pas d’elles. Ils sont, en toutes lettres, dans la Bible.

Ce n’est donc pas Christine Boutin, femme politique, qui se trouve ici condamnée, mais la Bible elle-même.

En un moment où nous constatons de plus en plus que toute critique du Coran est assimilée à de « l’islamophobie », elle-mê­me assimilée à du racisme, la Bi­ble, l’un des textes fondateurs de notre civilisation, se trouve donc censurée par les juges.

Bref, ce jugement prouve une nouvelle fois que notre liberté d’expression et de conviction se réduit comme peau de chagrin. Et que la « justice » continue à pratiquer le « deux poids, deux mesures ». Non, ce n’est pas très rassurant pour la santé morale de notre malheureux pays !

Partager cette publication

Comments (55)

  • druant philippe Répondre

    « J’aimerais bien que vous me disiez d’où vous sortez les chiffres qu’il y a autant de récidive aux USA qu’en France ? S’agit-il de chiffres bruts, ou d’un ratio ? »

    Mais s’ agit tout simplement de statistiques US émises par des organisations gauchistes composées de personnes du même acabit que celles qui manifestent « démocrassouillement  » dans la rue contre Trump .
    Ce type de statistiques est qualifiée de churchiliennes car ce sont des stat qu’ ils ont eux -mêmes falsifiées et auxquelles eux seuls croient .

    15/11/2016 à 6 h 00 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le concordat des deux département alsaciens et du département de la Moselle ne s’ applique pas aux religions  » nouvellement installées « ; c’ est la raison pour laquelle les  » laïcs  » demandent son abrogation … sans doute avec la même issue politique [ et populaire ] que celle qui eût lieu sous Edouard Herriot

    N.B. et clin d’ oeil … sous le régime  » nazi  » les dispositions concordataires furent … supprimées

    14/11/2016 à 14 h 01 min
    • Gérard Pierre Répondre

      C’est là où se situe le comble de l’ignominie républicaine : Le Gauleiter Bürckel n’a pas remis en cause le Concordat d’Alsace-Moselle entre 1940 et 1945, alors que certains républicains laïcards forcenés ne rêvent que de le pulvériser !

      Ça en dit long sur le  »démocratisme » qui les anime !

      14/11/2016 à 19 h 25 min
  • R. Ed. Répondre

    Erreur, Jojo, être condamné – aux US en tout cas – à perpétuité empêche la récidive, vu que là-bas, perpète veut bien dire perpète, on sort de taule les pieds devant.

    La perpétuité, en France, en Belgique n’est même pas appliquée pour les assassins multi-récidivistes.
    La femme Dutroux, elle est dehors !!!
    Lui, il estime avoir purgé sa peine et demande à sortir.
    Si l’affaire n’était pas autant médiatisée, il y a belle lurette qu’il serait déjà dehors.

    13/11/2016 à 9 h 26 min
    • Jaures Répondre

      Non, R.Ed, il y a autant de récidive aux USA. Ce ne sont simplement pas les mêmes qui récidivent.
      Les « 3 coups » ne règlent pas plus la récidive que la peine de mort les meurtres.

      14/11/2016 à 13 h 02 min
      • Charles Martel Répondre

        Bonsoir Jaurès,
        J’aimerais bien que vous me disiez d’où vous sortez les chiffres qu’il y a autant de récidive aux USA qu’en France ? S’agit-il de chiffres bruts, ou d’un ratio ?

        14/11/2016 à 18 h 38 min
      • R. Ed. Répondre

        Jojo, moi parler français !
        Jojo, moi parler et écrire français !

        Toi y en a Sénégalais ?

        Récidiver s’applique au même bonhomme, pas aux autres…
        La peine de mort n’empêche pas les meurtres, mais le condamné à mort «  » »exécuté «  » » lui, ne risque pas de «  » »récidiver «  » » ( en Enfer peut-être , mais là il faut y croire )
        La peine de mort n’est peut-être pas «  » »dissuasive «  » » mais elle est efficasse car elle empêche la récidive, à moins de croire aux fantômes.
        Jojo, c’est le Belphégor des 4v.

        14/11/2016 à 23 h 05 min
        • Jaures Répondre

          La peine de mort aux Etas-Unis n’empêche absolument pas les meurtres. Si la peine de morts diminuait le taux d’homicides je serais pour. Or, le taux d’homicides américain est 5 fois supérieur au taux européen.
          Quant à la récidive, les 3 coups ne l’empêchent absolument pas mais multiplient les prisons sans faire baisser en rien le taux de criminalité. Au contraire: celui qui sait que quel que soit son délit il finira au trou pour la vie sera prêt à abattre tout le monde pour ne pas être pris.
          Et la récidive d’un condamné pour meurtre est quasiment nulle.

          15/11/2016 à 11 h 33 min
          • Charles Martel

            Citez vos sources, Jaurès, citez vos sources ! D’où viennent ces chiffres ? Moi je n’ai pas les mêmes alors…

            15/11/2016 à 13 h 42 min
          • Jacky Social

            Ce que le camarade Jaures ne dit pas, c’est que la peine de mort reduit les honicides dans les etats ou elle est appliquee. Quant au port d’armes que je soutiens sous certaines conditions, il y a moins d’homicides la ou les armes a feu ne sont pas prohibees. Et ce n’est pas le grand catholique Ted Nugent qui me contredira. D’ailleus. En France, si les spectateurs inoffensifs du Bataclan avaient eu des armes, ils auraient pu se defendre a lieu de se laisser sacrifier et eventres comme des moutons. Les malheureux. C’est a vomir. Les bandes, don’t Jojo est un collabo de facto, elles sont bien servies en armes en tout genre, elles. Que dit Jaures et que fait sa police? Poser la question, c’est y repondre.

            15/11/2016 à 14 h 34 min
          • Jaures

            Les taux d’homicides sont publiés régulièrement par l’OCDE.
            Les chiffres sont disponibles sur le site Planetoscope. Vous y trouverez le nombre de meurtres par armes à feu, …
            Vous trouverez également les statistiques particulières du Texas qui cumule port d’arme, peine de mort, fort taux d’emprisonnement,…sur divers sites dont celui-ci:
            https://www.neighborhoodscout.com/tx/crime

            Entre nous, vous n’avez pas dû beaucoup chercher.

            15/11/2016 à 15 h 11 min
          • Jacky Social

            Jaures, je me fous des statistiques. Par contre, ce qui m’interesse, c’est la situation dans les pays ou les armes sont soi-disant interdites aux raves gens. La il y a matiere. Bataclan, Stade de France, Maelbeek, Zaventem, Londres, Madrid, 9/11, tout ca, ce sont des bobards, bien entendu. Il ne suffit pas d’interdire. Il faut controler les bandes au lieu d’emmerder les citoyens qui ne sont absolument pas proteges par l’etat-racketteur-escroc. Tiens, encore une bonne raison pour justifier le port d’arme: un fonctionnaire est un peu trop tatillon, et hop une balle dans le Q. Mais avec les braves allochtones, pas de controle. On n’oserait pas toucher aux nouveaux maîtres, ces dieux vertueux si gentils, si partageurs (de l’argent des autrs evidemment). N’est-ce pas Jojo-le-Collabo?

            15/11/2016 à 16 h 35 min
          • Jacky Social

            Jaures, je me fous des statistiques. Par contre, ce qui m’interesse, c’est la situation dans les pays ou les armes sont soi-disant interdites aux raves gens. La il y a matiere. Bataclan, Stade de France, Maelbeek, Zaventem, Londres, Madrid, 9/11, tout ca, ce sont des bobards, bien entendu. Il ne suffit pas d’interdire. Il faut controler les bandes au lieu d’emmerder les citoyens qui ne sont absolument pas proteges par l’etat-racketteur-escroc. Tiens, encore une bonne raison pour justifier le port d’arme: se defendre contre les aggressions etatistes permanentes. Mais avec les braves allochtones, pas de controle. On n’oserait pas toucher aux nouveaux maîtres, ces dieux vertueux si gentils, si partageurs (de l’argent des autres, le notre bien evidemment). N’est-ce pas Jojo-le-Collabo?

            15/11/2016 à 16 h 59 min
          • R. Ed.

            Dis, tu es con ou quoi ?

            La récidive d’un condamné pour meutre – en général prison à vie ou exécution est pratiquement nulle, et oui, lesdéfunts ne seront plus jamais des assassins.

            Dutroux, nourri, logé, soigné, tv, internet, vivant confortablement mais dans un espace réduit.

            Duchmoll, clodo, qui dort dehors , qui bouffe de la merde, pas soigné , pas internet etc… mais libre dans un espace plus large, entre le pont et la berge de la rivière.

            Moi, je verrais bien Dutroux à la place de Duchmoll.

            16/11/2016 à 13 h 21 min
  • lavandin Répondre

    sauf erreur de ma part, elle n’a fait que citer une phrase contenue dans l’ancien testament. La justice va t-elle exiger la censure de l’ancien testament ? ou encore ordonner la confiscation des bibles et ordonner un autodafé de toutes les bibles confisquées ?

    12/11/2016 à 15 h 18 min
  • BRENUS Répondre

    Pauvre Charles Martel. (l’actuel, celui de ce site, pas l’autre). Pourquoi perdre votre temps a discuter avec un sodomist? muzz de surcoit, avéré (jojo). Plutot que de vous perdre dans des palabres sans fin avec un sophiste, prenez plutot – puisque vous semblez aimer les références historiques- la position du grand Alexandre qui a règlé son compte au noeud gordien…. en deux coups les gros (comme on disait jadis dans mon monde populo-vulgaire)
    En d’autres termes, cessez ce va et vient ridicule, comme disait la baronne- entrez ou sortez … Prière au « filtreur » de service de ce pas trop effacer les messages, même si leur contenu ne vous plait pas. Ou alors, annoncez la couleur: « ouvert seulement à jojo et sa clique ». Auquel cas, on se barre.

    11/11/2016 à 19 h 16 min
  • BRENUS Répondre

    Pauvre Charles Martel. (l’actuel, celui de ce site, pas l’autre). Pourquoi perdre votre temps a discuter avec un sodomist? muzz de surcoit, avéré (jojo). Plutot que de vous perdre dans des palabres sans fin avec un sophiste, prenez plutot – puisque vous semblez aimer les références historiques- la position du grand Alexandre qui a règlé son compte au noeud gordien…. en deux coups les gros (comme on disait jadis dans mon monde populo-vulgaire)
    En d’autres termes, cessez ce va et vient ridicule, comme disait la baronne- entrez ou sortez …

    11/11/2016 à 19 h 13 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Monsieur Rouxel, c’ est bien d’ avoir mis le mot liberté au pluriel et sans majuscule… utiliser les mots de l’adversaire c’ est déjà abdiquer sa propre pensée

    11/11/2016 à 9 h 46 min
  • BRENUS Répondre

    Tiens, c’est marrant, ça. Le petit bedos traite MLP de « salope fachiisante » et la justice trouve cela normal. Et trouve condamnable que le terme de sodomie soit une abomination. Selon les jojoputes, il faudrait peut être qualifier la sodomie de bénédiction. Mais pour ce qui le concerne, ce doit être le cas depuis longtemps déjà. Tiens, au fait, jojo, tu as vu que ton idole, madame pompée, s’est faite ratisser aux US ? Pour paraphraser Clémenceau, nous pouvons dire maintenant « elle se croyait César, elle a fini (le) pompé ».

    09/11/2016 à 16 h 40 min
  • FLANDRE Répondre

    Les noms et adresses des juges concernés, s’il vous plaît ?

    09/11/2016 à 13 h 19 min
  • vozuti Répondre

    jaures : « Enfin il est vrai que je suis agnostique »
    jaures,voici 2 citations d’Albert Pike qui permettent de mieux vous comprendre:

    « La GNOSE est l’âme et la moelle de la Franc-Maçonnerie. »
    Albert Pike, franc-maçon, 33° degré, Grand Commandeur du rite Ecossais, rénovateur du culte LUCIFERIEN des temps modernes, fondateur du Ku-Klux-Klan (tristement célèbre KKK…)
    Ce même Albert Pike a dit aussi, « à vous, Souverains Grands Inspecteurs Généraux (33e…), nous disons, pour que vous le répétiez aux frères des 32e, 31e et 30e degrés (et non pas aux frères des grades inférieurs) : La religion maçonnique doit être, pour nous tous, initiés des hauts grades, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne ».
    (14 Juillet 1889 pour fêter le centenaire de la « grande oeuvre » révolutionnaire de 1789 effectuée par la secte maçonnique en France. Source : Domenico Margiotta, Adriano Lemmi, Delhomme et Briguet éditeurs, Paris-Lyon, 1895, p. 270, 271).

    09/11/2016 à 12 h 39 min
    • Jaures Répondre

      Vozuti, pour vous si l’on ne croit pas en Dieu on est un Franc-Maçon luciférien et si on adopte une autre religion que la vôtre on est potentiellement un terroriste et un délinquant.
      La question est: acceptez-vous que ceux qui ne partagent pas vos croyances aient une place en ce monde ?
      Pour votre information, Guy Millière s’est à plusieurs reprises ici défini comme agnostique.

      09/11/2016 à 14 h 10 min
      • vozuti Répondre

        jaures,vous n’adhérez pas seulement à la gnose,mais aussi à tous les autres principes de la franc-maçonnerie luciférienne,y compris le plan de développement de l’islam en terre chrétienne…ce n’est pas un hasard si nous sommes en désaccord à peu près sur tout, et si l’oligarchie en place veut détruire sa propre population.

        09/11/2016 à 15 h 16 min
        • Jaures Répondre

          C’est bien ce que je dis. Si je ne suis pas croyant selon votre religion et si je considère une autre religion comme la vôtre, dans le cadre de la laïcité, je ne fais pas partie de ce que vous énoncez comme « la population ».
          Ma question est: qui selon vous fait partie de « la population » ?
          Ensuite, qu’appelez-vous une « terre chrétienne » ? Une terre en soi, n’est liée à aucune idéologie. C’est l’histoire qui a fait que le catholicisme s’est imposé, puis que le protestantisme a été, après de rudes combats, toléré, puis que la laïcité s’est à son tour imposée.
          Nous ne sommes plus en « terre chrétienne » mais en terre laïque où on peut ne pas être chrétien et où même quand on se dit chrétien, on peut l’être comme on le souhaite, sans aucune contrainte autre que sa conscience ou sa foi.

          09/11/2016 à 15 h 51 min
          • Gérard Pierre

            Désolé de vous contredire cher monsieur Jaures mais la France est une terre judéo-chrétienne ! …… Judéo-Chrétienne par les mânes des générations qui nous y ont précédés et qui sont enfouies dans son sol, …… Judéo-Chrétienne par l’esprit qui plane au-dessus d’elle, …… Judéo-Chrétienne par l’essence même de l’âme qui l’enveloppe !

            Je sais, ça ne vous fait pas plaisir à lire ou à entendre ! …… mais alors, que pensez-vous dans ce cas de la conception musulmane du Dar al-islam ? …… et par voie de conséquence du Dar al-Harb ?

            Votre laïcité, …… revendiquée par des écrivains chrétiens comme Lamennais ou Lacordaire (écrivains reconnus comme tels bien qu’ils ne figurassent point dans le Lagarde & Michard) bien avant l’hystérie ‘’petit père combienne‘’, …… est un leurre, une poudre aux yeux, un ersatz de neutralité.

            Cette laïcité aurait dû être, dans sa formulation normale, une organisation sociale fondée sur l’indépendance des conceptions religieuses ou partisanes et aboutissant à la séparation des rôles des églises et de l’état. La séparation du temporel et de l’intemporel ne m’a jamais posé problème puisqu’en tant que croyant il m’est très naturellement enjoint de « rendre à César ce qui est à César et à D.ieu ce qui est à D.ieu. »

            Dans la réalité, il en va tout autrement. Les forces antireligieuses ont réussi, sous couvert de cette prétendue laïcité, à imposer un vide absolu correspondant à l’option de l’athéisme. Or, l’athéisme étant par nature un concept partisan, sinon religieux, la laïcité à la républicaine a donc toujours été un leurre.

            La nature ayant terriblement horreur du vide, d’autres philosophies, …… dont la vôtre, et on comprend dès lors votre ardeur laïciste, …… se sont depuis engouffrées dans l’espace spirituel, intellectuel et moral libéré. Et c’est paradoxalement au nom de la liberté de penser et d’expression que les institutions les laissèrent se développer.

            L’embrouillamini qui en résulte a fait, aujourd’hui, le lit du prochain totalitarisme politique adossé à un prétexte religieux appelé à se développer rapidement, tandis que le siècle des lumières aveuglera encore longtemps les contempteurs de la Judéo-Chrétienté, …………….. à moins que ! ……………… Spiritus ubi vult spirat ( l’esprit souffle où il veut) – Saint-Jean

            La Vraie Laïcité, on la trouve encore en terre d’Alsace-Moselle. Elle est garantie par notre Concordat ! …… Concordat que des idéologues furieux comme Taubira, Mélenchon, Peillon et tant d’autres dont la liste est longue, rêvent d’abolir purement et simplement d’un trait de plume !

            Notre laïcité diffère fondamentalement de celle des départements dits de l’intérieur par le fait que là où le Concordat permet, …… (ce qui n’oblige donc pas !) …… votre loi de séparation interdit !

            Il est vrai que les interdicteurs supportent difficilement ce qui est permis, puisque par définition tout ce qui est permis n’est pas interdit, …… ce qui limite leur pouvoir dans les faits : … celui d’autoriser, à titre exceptionnel, en insistant bien sur le fait que c’est là un effet de leur magnanimité !

            Cela étant, cher monsieur Jaures, si la simple idée de vivre sur une terre judéo-chrétienne déclenche chez vous un insupportable prurit idéologique, je suis prêt à prier pour l’apaisement de vos ‘’souffrances‘’.

            14/11/2016 à 10 h 54 min
          • quinctius cincinnatus

            la Laïcité est une définition à géométrie(s) variable(s) :

            – celle des Nations

            – et à l’ intérieur de celles ci celle des … partisans

            le problème, pour nous Français, est que les Français d’ une façon générale, pensent que l’ interprétation qu’ ils en donnent est la seule qui soit … universelle et valable

            encore un effet délétère de l’ arrogance française ici à la … [email protected]

            14/11/2016 à 12 h 07 min
          • Jaures

            Gérard, cela ne me fait absolument rien de vivre sur une terre que vous qualifiez de judéo-chrétienne puisque pour moi ce n’est pas le cas. Mais la laïcité permet à nos deux conceptions de s’exprimer, ce qui est positif en soi.
            Le système de concordat ne me rebutte absolument pas mais je préfère la laïcité qui me semble plus claire que les différents enseignements religieux optionnels ou les menus confessionnels. Cependant, il n’y a pas de mur entre l’Alsace-Moselle et les autres départements, chacun peut donc vivre où il l’entend.
            Mais je ne suis pas sûr que tout le monde partage votre avis sur ce site et admette que toutes les religions profitent sur l’ensemble du territoire des facilités que leur attribue le statut de l’Alsace-Moselle.

            14/11/2016 à 13 h 15 min
          • Gérard Pierre

            Vous n’êtes pas sûr que tout le monde partage mon avis sur ce site et admette que ‘’toutes les religions profitent sur l’ensemble du territoire des facilités que leur attribue le statut de l’Alsace-Moselle‘’.

            Sur ce site, peut-être, … car la désinformation et le silence complice font patiemment leur œuvre de sape ! …… et la république, dans son ensemble, très largement coupable à l’égard de nos trois départements, ne manque pas de favoriser tout espoir de voir disparaître ce Concordat alors que le courage politique consisterait au contraire à l’étendre à l’ensemble des autres départements français !

            Alors, pour lutter contre la désinformation, …… INFORMONS :

            ¤ Bismarck n’a jamais revendiqué les trois départements de l’Est de la France ! …… C’est l’immonde Adolphe Thiers qui les proposa spontanément à l’Allemagne afin d’atténuer la dette Or exigée en contrepartie du retrait des troupes germaniques après la défaite de 1871.

            Pire ! … Bismarck, opposé à cette proposition, demanda à Guillaume 1er de la refuser, arguant : « Les Alsaciens, je les connais, ils sont inassimilables ! ». L’avenir lui donna raison, mais l’empereur céda à son entourage adepte de la théorie alors en vogue du Lebensraum (l’Espace Vital)

            ¤ C’est suite à un vote de l’’assemblée nationale, QUASI-UNANIME, que nos départements sont devenus allemands.

            Pour la petite histoire, quand nos députés sont sortis de l’’assemblée nationale dans l’indifférence générale, parce qu’ils n’étaient plus français, un seul député a pris la peine de se lever pour les saluer. ICI, ON NE L’OUBLIE PAS !

            ¤ Pendant quelque temps, la rumeur élyséenne répandit l’idée que le ‘’Germain‘’ avait entrepris de nous annexer parce qu’il en voulait à nos mines de fer ! ! ! …… argument particulièrement stupide lorsqu’on sait, comme les locaux le savent, que le minerais de fer lorrain avait une haute teneur en soufre le rendant peu rentable au traitement ! …… Les Allemands approvisionnaient depuis longtemps leurs usines de la Ruhr en minerais hématite dont la teneur en soufre était bien moindre et la teneur en fer deux à trois fois plus élevée ! …… Cette rumeur disparut en 1877, lorsque deux métallurgistes britanniques (Gilchrist et Sigrist) découvrirent un procédé révolutionnaire de désulfuration de la fonte !

            ¤ Non seulement Bismarck n’abrogea pas notre Concordat, celui d’ailleurs en vigueur sur toute la France du second empire, mais il l’enrichit avec des lois sociales allemandes plus avantageuses.

            À noter d’ailleurs que son volet religieux, qui n’est que l’un des volets de notre cher Concordat, ne concerne que le catholicisme, les religions réformées (Calvinistes et Luthériennes) et le Judaïsme ! …… mais PAS L’ISLAM (il était totalement absent de nos terres à l’époque).

            À noter également qu’il n’a pas suscité pour autant plus de vocations religieuses que dans les départements de l’intérieur ! …… les deux choses n’ont jamais été liées !

            ¤ 43 ans après l’annexion, arrive la guerre de 14-18.

            Là, je cite :

            « Comme les poilus, les Alsaciens et les Mosellans, se battant pour l’Allemagne, découvrent l’horreur de la guerre des tranchées entre autres au Hartmannswillerkopf (le Viel Armand, « la mangeuse d’hommes »). La plupart des Alsaciens et des Mosellans qui y sont morts, sont morts sous les balles françaises.

            Si on nous a accueilli à bras ouverts pendant quelques jours, la réalité a très vite changé et on nous a fait payer d’avoir été Allemands (pourtant c’est la France qui nous avait vendu à l’Allemagne).

            A cette époque là, la France a commis d’innombrables exactions, pour franciser brutalement, les territoires retrouvés. On mettait par exemple les habitants de l’’Alsace-Moselle dans différentes catégories en fonction de leur degré de germanisme qui étaient marquée sur leur carte d’’identité. Nous y voyons là une certaine analogie avec l’’étoile jaune que les ‘’bons Français‘’ firent porter aux Juifs, plus tard. Ceux qui faisaient partie de la pire « race », la catégorie D, ont carrément été expulsés vers l’Allemagne, même s’’ils étaient nés en Alsace-Moselle.

            Ça s’appelle de l’épuration ethnique !

            Pour ceux qui ont eu l’’honneur de rester en France, le pays des droits de l’homme et du citoyen, qui s’est battu pour nous sauver de l’oppression allemande, ils ont connu une véritable politique visant à leur arracher tout ce qu’il y avait en eux pouvant rappeler un quelconque germanisme.

            Il fallait faire d’eux des parfaits petits français sur le modèle parisien. »

            En contrepartie de nos humiliations, nous recevions un Certificat de Réintégration, à produire pour un oui ou pour un non à chaque demande de l’administration et de la police !

            ¤ On en arrive ensuite à 1939-40, le plus gros traumatisme commence.

            Là encore, je cite :

            « Les civils alsaciens et lorrains sont évacués vers le sud-ouest de la France, où ils sont souvent très mal accueillis parce qu’on les considère allemands.

            La guerre éclate, l’armée française fuit et oppose très peu de résistance à l’’envahisseur, ce qui déçoit énormément les Alsaciens et les Mosellans (dont, entre autres, mon propre père) par rapport à la France valeureuse qu’on leur a vanté depuis 1918 à coups de propagande.

            Revenant sur leurs terres, ils constatent le fait accompli, l’’annexion se préparait.

            Cet épisode vaut aujourd’hui encore le surnom de « Hàsebock » (lièvre) au reste des français, de la part des Alsaciens et des Mosellans, parce que l’armée française a détalé comme des lièvres, devant l’armée allemande.
            Quelque mois après, la France n’a montré aucune réticence à laisser les allemands annexer Alsace et Moselle.

            Ce qui apparait pour les Alsaciens et les Mosellans une nouvelle fois comme un abandon.

            Seuls une fois de plus, les Alsaciens et les Mosellans ont donc dû vivre occupés, dans des conditions bien pires que le reste de la France. Il leur était par exemple interdit de parler français ou alsacien.

            On avait notre camp de concentration rien que pour nous : le Struthof et Le camp de Schirmeck, en allemand Sicherungslager Vorbruck-Schirmeck, fut un camp de redressement tristement célèbre, tant des nôtres y ont séjourné parce qu’ils ont osé à un moment ou à un autre se montrer hostile au régime nazi.

            Il était destiné aux Alsaciens et Mosellans réfractaires au régime nazi, hommes et femmes, ainsi qu’aux représailles sur les familles.

            En 1943, 100 000 alsaciens et 30 000 mosellans sont enrôlés de force dans la Wehrmart et dans la SS, …… oui, dans la SS où, contrairement à une idée fausse, il n’y avait pas que des volontaires ! …… Ceux qui prétendent que les SS étaient tous volontaires se trompent donc également.

            Cet enrôlement fait malheureusement participer 13 d’’entre eux au massacre d’Oradour un 14e qui a été reconnu volontaire dans la SS, qui a été exécuté, tandis que les 13 autres ont bénéficié d’’une amnistie.

            Oui ce qui s’’est passé à Oradour est d’une horreur terrifiante, un crime de guerre, une honte inqualifiable. Mais qu’’il en résulte des phrases du type « de toute façon la plupart des Malgrés-Nous étaient volontaires », il y a un fossé abyssal avec la réalité et ce dont on en pense trop souvent en France.
            Dois-je rappeler que la plupart des Malgré-Nous étaient envoyés au front russe, que s’ils refusaient de servir l’’armée allemande, ils étaient fusillés, et leur famille tout entière pouvait l’’être, ou au mieux, internée au Struthof en représailles ?

            Parmi les héros qui ont essayé de se rendre aux russes, la plupart étaient exécutés sur le champ parce qu’ils étaient incapables d’’expliquer leur situation aux soldats russes.

            Dois-je rappeler aussi que pendant que la France fêtait sa victoire, 18 000 Malgré-Nous étaient retenus prisonniers dans des conditions épouvantables (on parle d’une ration alimentaire journalière deux fois moins calorifique qu’à Auschwitz) jusqu’’en 1955.

            Dix ans de captivité dans des camps de concentrations alors que le reste de la France a connu moins de 5 ans de guerre.

            Dois-je rappeler encore que ce sont les autorités françaises qui insistaient auprès de l’’URSS pour que ces prisonniers soient libérés, évitant ainsi de produire des témoignages négatifs sur le communisme ?

            La république française prend soin de censurer cette réalité, comme beaucoup de pages sombres de l’’histoire française, en ne la faisant pas figurer dans ses ouvrages scolaires ou alors très peu. Il est très facile de critiquer les Malgré-Nous en 2016 dans une France en paix, derrière son ordinateur. Moi je n’’ai pas la prétention de pouvoir affirmer avec certitude que j’aurais tenté quelque chose d’’héroïque pour me révolter, si j’’avais été à leur place.

            Après la guerre, on pourrait penser que là c’était la fin des problèmes pour les Alsaciens et les Mosellans, mais non ! la réintégration à la France s’est faite elle aussi dans la douleur !

            Depuis 1945 la France essaie à nouveau de nous franciser pour nous fondre dans la masse (comme les troufions en Algérie), n’ayant pas compris sa grossière erreur de l’entre-deux guerres.

            Et aujourd’hui ?

            Aujourd’hui la France a pratiquement réussi à faire ce que l’’Allemagne nazie n’a pas réussi à faire de nous : anéantir notre identité (moins de 3% des moins de 17 ans alsaciens comprennent encore la langue régionale, la quasi-totalité d’’entre eux ignorent partiellement ou totalement les faits historiques.

            Soyez conscients que les Alsaciens et les Mosellans ne vous suivront pas. Nous les Alsaciens-Mosellans, avons un cœur, mais aussi une tête. »

            ALORS, …… NOTRE CONCORDAT, …… CELLE OU CELUI QUI S’AVISERA DE VOULOIR NOUS LE SUPPRIMER S’EXPOSERA À DES RÉACTIONS INATTENDUES !

            Qu’on se le dise !

            14/11/2016 à 19 h 05 min
          • Jacky Social

            Mais la laicite a votre sauce Jaures, c’est LA franc-maconnerie a l’etat pur. Peu importe si vous n’etes pas franc-macon. Vous dites la meme chose que les freres trois points. Idem Sarko et Fillon qui se disent de droite alors qu’ils sont objectivement de gauche, de par les politiques ineptes qu’ils ont menees en menant la France droit dans le mur, le petit benet au scooter a pedales donnant juste le coup de grace.

            15/11/2016 à 14 h 49 min
  • Claude Roland Répondre

    L’homosexualité est, la plupart du temps, une déviance s’expliquant par certains faits dans le vécu d’une existence et leur compensation inconsciente par le cerveau. Dans certains cas, c’est une perversité, et c’est peut-être là que Boutin voit une abomination. Dans certains cas tordus, elle n’a peut-être pas tort.
    Les homosexuels sont dans gens comme les autres, surtout ceux qui le sont dans la discrétion et le tact comme ceux que je connais et que j’apprécie pour leur finesse et leur intelligence. Leur façon de vivre leur sexualité les regarde mais ne dérange en rien mon point de vue d’hétérosexuel. Il faut faire toujours preuve de discernement.

    09/11/2016 à 12 h 34 min
  • Kikounache Répondre

    Qu’on le veuille ou non notre malheureux pays est dirigé en sous-main par qui vous savez. C’est un fait et non une révélation. Partant de là, il est « normal » que Mme Boutin soit condamné pour ses propos… Ce qui est plus (et très !) grave, c’est que des propos, quels qu’ils soient et d’où ils viennent, soient sanctionnés s’ils ne plaisent pas au politiquement correct dans ce pays qu’il n’y a pas si longtemps se targuait d’être celui de la liberté d’expression. Nos dirigeants actuellement en place se rendent-ils compte de cette terrible dérive ?… S’ils l’acceptent, c’est assurément qu’ils sont complices et devront assumer les retombées de leur traitrise lorsque le vent aura tourné en France comme il vient de tourner aux Etats-Unis.
    A bon entendeur, salut !

    09/11/2016 à 9 h 51 min
  • Boutté Répondre

    Les liquides et détritus puants qui débordent de mes chiottes bouchées sont une abomination . Çà me fâche mais ça ne me conduit à aucune haine contre ce maudit bouchon !
    La pédérastie est une abomination sans doute plus importante – encore que de même nature – puisque Jéhovah a résolu la perte de Sodome dans le feu purificateur …. selon les Juifs !

    09/11/2016 à 9 h 50 min
    • Jaures Répondre

      Votre métaphore montre le degré de respect que vous éprouvez pour les personnes qui se livreraient à votre »abomination » !
      Que les juges n’aient pas considéré cet argument fallacieux me semble d’autant plus pertinent si Mme Boutin s’est exprimée comme vous le faites.

      09/11/2016 à 10 h 53 min
  • lavandin Répondre

    sauf erreur de ma part , elle n’a fait que citer une phrase de l’ancien testament. La justice va t-elle faire saisir et ordonner la mise au pilon de toutes les bibles , ou ordonner un nouvel autodafé ?

    09/11/2016 à 9 h 34 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    abominable :  » ab – osmen  »

     » tout ce qui doit être écarté comme un augure qui vient de la bouche des hommes, bon ou mauvais « 

    08/11/2016 à 23 h 11 min
  • druant philippe Répondre

    Dame Boutin est une grenouille de bénitier , un vieux cierge ranci !
    Que les PD s’ enmanchent ou se marient, libre à eux mais pas d’ adoption de mômes par ces invertis !

    08/11/2016 à 16 h 13 min
    • Bistouille Poirot Répondre

      Non, non Mon cher Druant cela ne suffit pas. Il faut encore que cette engeance, principal diffuseur du SIDA (premier à Paris, second à Marseille derrière l’échange de seringues) nourrisse un fonds capable d’absorber le coût d’une trithérapie. Des étreintes loufoques qui généreraient des jouissances bien particulières mais qui me coûtent cher.

      09/11/2016 à 9 h 21 min
  • RH Répondre

    « …ayant connu Dieu, ils ne l’ont pas glorifié comme Dieu et ne lui ont pas rendu grâces ; mais ils sont devenus vains dans leurs pensées

    Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous

    Aussi Dieu les a-t-il livrés, au milieu des convoitises de leurs cœurs, à l’impureté, en sorte qu’ils déshonorent entre eux leurs propres corps, eux qui ont échangé le Dieu véritable pour le mensonge, et qui ont adoré et servi la créature de préférence au Créateur

    C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions d’ignominie : leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; de même aussi les hommes, au lieu d’user de la femme selon l’ordre de la nature, ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant, dans une mutuelle dégradation, le juste salaire de leur égarement. Et comme ils ne se sont pas souciés de bien connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens pervers pour faire ce qui ne convient pas, étant remplis de toute espèce d’iniquité, de malice, [de fornication], de cupidité, de méchanceté, pleins d’envie, de pensées homicides, de querelle, de fraude, de malignité, semeurs de faux bruits, calomniateurs, haïs de Dieu, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents
    …,
    Et bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font. »

    Romains 1.26

    (C’est sûr: c’est pas le style de la conf des évêques de France…!!)

    08/11/2016 à 13 h 10 min
    • Jaures Répondre

      Vous sentez-vous obligé de suivre à la lettre ce qui est écrit dans la Bible ?
      Par exemple:
      « Si une femme ne se voile pas la tête, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or, s’il est honteux à une femme d’avoir les cheveux coupés ou la tête rasée, qu’elle se voile. » (St Paul)
      « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. 12Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence.… » (Timothée 2:11)
      « très retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. » (Tite 2:5)

      08/11/2016 à 15 h 03 min
  • Jaures Répondre

    Abomination n’est pas un terme biblique mais un mot du dctionnaire qui signifie: « Qui suscite l’aversion, l’horreur par sa cruauté, son immoralité ; monstrueux, atroce. »(Larousse).
    Quel être humain, quelle communauté, accepterait de se laisser ainsi insulter sans réagir ?
    Si je disais publiquement que Jean Rouxel est une abomination, qu’il suscite l’aversion, qu’il est monstrueux, etc,…je me rendraits coupable d’injures publiques et serais justement condamné. D’autant plus si je suis un homme publique avec une audience nationale liée à mon statut.
    Et qu’on ne joue pas les hypocrites en arguties du genre « l’homosexualité est une abomination mais les homosexuels sont des gens très bien ! »
    Et la Bible est bien heureusement contredite par la loi de même que le Coran:
    « Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l’Église, son corps, dont il est le Sauveur.Or, de même que l’Église est soumise au Christ, les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses. » St Paul (Epîtres aux corinthiens)
    « Et quant à celles dont vous craignez l’infidélité, exhortez-les, abandonnez-les dans leurs lits, et battez-les » (Coran 3:34)

    08/11/2016 à 13 h 03 min
    • R. Ed. Répondre

      Horreur exprimée par ce qui est impie — 12 ème siècle, latin éclésiastique, c’est donc bien un terme peut-être pas «  » » biblique «  » » mais religieux quand-même.

      Le Larousse n’est pas la référence en la matière

      Le Robert, ou le Littré , comme référence, merci !

      08/11/2016 à 21 h 31 min
      • Jaures Répondre

        Est-ce à dire, R.Ed que toute parole qui a un sens religieux, même ancien, peut être tolérée ? Et qu’en serait-il des actes ?

        09/11/2016 à 10 h 46 min
    • Charles Martel Répondre

      Bonjour Jaurès, je reprends la « plume » après de nombreux mois de silence parce que vos travers m’y forcent, une fois de plus : vous parlez de stigmatisation d’une communauté : il y a là 2 mensonges en 2 mots. Le premier, c’est que vous amalgamez comme les juges la critique d’une tendance comportementale avec la critique d’une personne. Le deuxième, c’est que vous parlez de communauté homosexuelle, alors que celle-ci n’existe pas, car l’homosexualité est un comportement privé, pas un groupe ethnique ou religieux.
      Nous avons tous compris que vous ne partagez pas la foi des catholiques (des vrais, pas de ceux qui se prétendent catholiques mais n’appliquent pas les préceptes qui vont avec), qui a 2000 ans d’existence, mais avez-vous besoin pour cela de mentir et de hurler avec les loups ?
      Enfin, je voudrais vous faire remarquer qu’il y a de nombreux siècles de différences entre la Bible et le dictionnaire auquel vous vous référez, il est donc normal que la définition du mot abomination diffère entre la traduction linguistique et la déformation issue de l’usage contemporain.
      La vérité est que la France n’est qu’une république, pas une démocratie car la liberté d’expression n’y existe pas, non plus que la liberté de pensée et d’opinion. Pourtant, le républicain que vous êtes se souvient certainement des paroles de Voltaire : je ne partage pas vos idées mais me ferais tuer pour que vous puissiez les exprimer. Ou encore, cette sentence de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen : « Nul ne peut être inquiété en raison de ses opinions politiques, religieuses, » etc…
      Nous sommes hélas bien dans une dictature qui ne veut pas dire son nom, mais qui s’assied allègrement sur ses propres principes. Quant à vous Jaurès, votre attitude ne vous honore pas.

      09/11/2016 à 9 h 46 min
      • Jaures Répondre

        Charles, je parle de communauté au sens large, c’est à dire un ensemble de personnes partageant une idée, une particularité ou une croyance commune.
        Certes, la communauté homosexuelle englobe une infinité d’opinions et de comportements différents mais vous même, lorsque vous parlez des catholiques, en réduisez la notion à ceux qui en appliquent les préceptes (lesquels ?) alors que d’autres en auront une vision plus large, ou peut-être encore plus restrictive.
        Ce que je veux dire c’est que, quels que soient leurs comportements et opinions, tous les homosexuels ont pu se sentir insultés quand on a qualifié leur orientation sexuelle d’abomination.
        De la même façon, nous pourrions pareillement et conjointement nous sentir insultés si on qualifiait la France d’abomination.
        Dire que C.Boutin n’aurait utilisé ce terme que dans un sens biblique me rappelle la défense de nazillons qui avaient dessiné des svastikas en prétendant qu’il s’agissait de croix celtiques.
        Par ailleurs, dire qu’une croyance, une orientation sexuelle ou une opinion est « une abomination » n’est pas une critique. Une critique est une réfutation sur la base d’éléments rationnels. C.Boutin aurait pu dire que l’homosexualité est contraire à sa religion, comme l’avortement ou la peine de mort. Cela serait une opinion tout à fait respectable. Ce n’est pas ce qui a été énoncé et C.Boutin a été condamné comme elle l’aurait été si elle avait dit que le judaïsme est une abomination.

        J’en viens à votre autre affirmation qu’il n’y aurait pas de liberté d’expression, de pensée et d’opinion.
        C’est tout à fait faux. Toutes les libertés sont organisées par la loi, sinon cela s’appelle l’anarchie. Vous avez le droit de vous déplacer mais devez respecter le code de la route. Vous avez le droit de vivre comme vous l’entendez chez vous mais sans déranger le voisinage.
        Pareillement, vous avez le droit d’opinion et d’expression mais dans le respect de l’autre, c’est à dire, entre autres, sans insultes publiques, propos racistes ou homophobes.
        Vous avez le droit de critiquer ces limites, voire de les changer car une loi peut être changée ou abrogée, mais qu’aurait à y gagner un débat si vous qualifiez tout ce qui vous déplait d’abomination ? En quoi est-ce si difficile, si vous respectez ceux qui ne partagent pas vos idées ou croyances, de dire que vous êtes en désaccord et en expliquant pourquoi ?

        Enfin il est vrai que je suis agnostique et que je ne partage donc pas votre foi. Cela ne m’empêche en rien de respecter les catholiques, d’être convaincu qu’ils doivent pouvoir exercer leur culte en toute liberté, de penser qu’il est nécessaire de restaurer avec des moyens publiques les édifices religieux à l’intérêt artistique et historique reconnus,…Bref, je reconnais le fait religieux et respecte sa pratique.
        Mais il importe également que les croyants respectent ceux qui ne partagent pas leur foi ou en ont une autre.
        La croyance ne donne aucun droit supplémentaire et l’on doit mesurer sa parole et ses actes non pas à l’aune d’un livre que l’on considère comme sacré mais à celle de la loi.
        Si vous tolérez une parole insultante sous prétexte de sa connotation religieuse, qu’en sera-t-il d’un acte ?

        09/11/2016 à 10 h 43 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          abomination ne peut avoir un sens  » biblique  » puisqu’ il est … latin ( c.f. supra )

          09/11/2016 à 11 h 20 min
        • Charles Martel Répondre

          Jaurès, vous confondez 2 choses : la loi, et l’usage qui en est fait. En ce qui me concerne, je fais la distinction car je connais et respecte la loi mais ne peux que constater que son interprétation par les juges de la république varie selon la religion et l’opinion politique de la personne à juger, si tant est qu’elle soit appliquée. Ainsi, je rappelle quand même que le juge doit « dire la loi », pas interpréter les pensées ou arrières pensées du prévenu. Il s’ensuit aujourd’hui une discrimination par la loi selon l’origine ethnique, religieuse et sociale. Vous aurez du mal à prétendre le contraire, car les actualités quotidiennes en sont pleines. Je rappelle notamment le traitement favorable des Femens, des extrémistes de gauche qui cassent tout, des délinquants multirécidivistes d’origine étrangère ou étrangers, etc… Il suffit de savoir aussi ce qu’est le Syndicat de la Magistrature pour comprendre qu’en France la vraie justice n’a pas beaucoup de chance d’être rendue, puisque nombre de juges ne sont indépendants ni du pouvoir politique, ni des orientations philosophiques ou politiques du syndicat auquel ils adhèrent (ce qui à mon sens est une totale ineptie). On a appris ainsi que ce syndicat entretenait un « mur des cons », sur lequel figurait notamment… le père d’une jeune fille violée et assassinée dans un RER !!! Le comble de l’absurdité et de l’horreur.
          Alors vous m’excuserez, mais vos beaux discours me laissent de marbre.

          09/11/2016 à 11 h 26 min
          • Jaures

            Charles, je m’étonne que vous prétendiez que « je confonds 2 choses » alors même que dans votre post vous parlez d’éléments aussi différents que des Femens, des extrémistes de gauche, des délinquants d’origine étrangère,…
            Est-ce à dire que le fait qu’il y ait des délinquants d’origine étrangère donne de fait le droit à C.Boutin de s’en prendre à l’homosexualité ?
            Par ailleurs, la loi est toujours interprétée par les juges, notamment en raison de la jurisprudence. Ainsi, si C.Boutin a été condamné, C.Vanneste a été relaxé pour ses propos sur l’homosexualité car les juges ont estimé que cela ne dépassait pas les limites de la liberté d’expression.

            Vous seriez bien en mal de citer des preuves de traitements de faveur. D’ailleurs, il est contradictoire de souligner que les délinquants d’origine étrangère garnissent majoritairement nos prisons et d’affirmer qu’ils bénéficieraient de traitements de faveur.
            Pour le Femens, elles ont parfois été condamnées, parfois non. Il faudrait que vous donniez des exemples où les Femens auraient enfreint la loi impunément.
            De même, ce que vous dîtes sur les extrémistes de gauche. Des syndicalistes ont été poursuivis et condamnés récemment., des zadistes, des casseurs,…
            Quant au « mur des cons », si ce n’est pas un exemple d’intelligence, ce n’est pas un délit puisque dressé dans un lieu privé. Si l’on mettait au jour ce qui est exposé ou rangé chez vous on aurait peut-être des surprises.

            Les décisions des juges sont complexes et il convient de les respecter même si on est en droit de les critiquer.
            D’ailleurs, les juges se désavouent eux-mêmes parfois selon les différentes cours.
            Le problème est qu’on est toujours vent debout quand un juge condamne ce qui nous parait anodin et relaxe un cas pour nous évident de culpabilité. Pourtant, quand on a connaissance des dossiers et des procédures, on constate que tout n’est pas si simple.
            Sarkozy avait voulu introduire des jurés populaires aux tribunaux correctionnels pensant que cela durcirait les condamnations. Il n’en a rien été.

            09/11/2016 à 12 h 03 min
          • Charles Martel

            Jaurès, je suis au regret de vous dire que vous faites preuve de malhonnêteté intellectuelle et que vous me prenez pour un gros naïf, car vous amalgamez des propos et des situations qui n’ont rien à voir entre eux. Je reconnais bien là la pratique habituelle des journalistes français, qui sont de gauche à 80% et ne savent même pas ce que veut dire le mot vérité (il suffit de les avoir entendus à propos des élections présidentielles américaines ou des pseudo réfugiés, qui ne sont en fait que des clandestins).
            Je ne vais pas reprendre point par point toutes vos inepties, car la lassitude me prend devant tant de mauvaise foi. Croyez-vous seulement ce que vous dites ou tentez-vous simplement de m’enfumer ? Dans le premier cas, c’est vraiment à désespérer et il faudrait que quelqu’un vous guérisse de la cécité dont vous faites preuve. Pour ce qui est de l’autre cas, cf. ci-dessus.
            Considérez-vous par exemple que le traitement des manifestants de la Manif pour Tous ou des Veilleurs d’un côté, et que le traitement des Femens, des syndicalistes de la CGT ou des délinquants de Nuit de Boue » de l’autre côté soient égaux ? Trouvez-vous normal que des délinquants multirécidivistes soient systématiquement relâchés, au mépris du travail des forces de l’ordre, pour la simple raison de leur appartenance religieuse ou ethnique et au prétexte fallacieux de ne pas créer d’incidents ?
            Si vous pensez que oui ou refusez de reconnaître que c’est la réalité, alors vous êtes bien complice actif de tous ces agissements et je n’ai plus à débattre avec vous. En effet, on ne débat pas avec les malades mentaux qui font du déni de réalité.

            09/11/2016 à 13 h 10 min
          • Jaures

            Charles, votre rhétorique consiste à énoncer des opinions et à affirmer que si on ne les partage pas on est de mauvaise foi, malhonnête ou malade mental.
            Pouvez-vous simplement concevoir qu’on ne partage pas vos idées ?

            Dire que les manifestants de la MPT et les Femens ne seraient pas traités de la même façon ne veut rien dire. Pour quels faits ? Quels délits ?
            Une Femen a été condamnée pour exhibition sexuelle. Je ne crois pas que ce soit le cas d’un membre de la MPT.
            Des syndicalistes CGT ont été condamnés récemment (Goodyear, Air France).
            Qu’il existe des récidivistes est patent mais que proposez-vous ? Aux Etats-Unis existe la règle des 3 coups qui vous condamne à perpétuité au 3ème délit, même mineur. Cela ne rend pas la société américaine moins violente et n’empêche en rien la récidive.

            09/11/2016 à 14 h 05 min
          • Charles Martel

            Une fois de plus, Jaurès, vous mentez et trahissez mes propos. Ce sont des faits que je dénonce, pas des opinions. Chacun peut avoir l’opinion qu’il veut, mais en démocratie il n’a pas le droit de condamner et faire disparaître celui qui pense différemment, sinon on peut le soupçonner sans excès de vouloir instaurer une société totalitaire du type de celles qui ont sévi partout où le marxisme a régné sur la planète, ce qui s’est traduit par des dizaines de millions d’assassinats.
            Dans le même registre, les franc-maçons ne se sont jamais cachés de vouloir éradiquer la religion catholique de la surface de la planète (il suffit de les lire, mais le faites-vous ?), et ils s’y emploient par tous les moyens depuis des années, surtout depuis qu’ils ont réussi à inoculer leur venin dans toutes les strates de la société et que, persuadés d’avoir vaincu, ils avancent à visage découvert. Ce n’est un secret pour personne d’instruit, ceux qui nient cela pratiquent la même tactique que l’Islam avec la Taqiya. Enfin, l’évolution actuelle de la société n’est pas une fatalité, elle est voulue et orchestrée par les francs-maçons et de grands groupes financiers comme celui du milliardaire SOROS, dont l’intérêt est de transformer les habitants de cette planète en esclaves du marché. Que vous soyez complice actif ou simplement naïf bobo de service, cela ne change rien aux faits, car ils sont têtus.
            Ainsi, vous me parlez d’exhibition sexuelle des Femens pour mieux passer sous silence tous les faits odieux dont elles se sont rendues coupables, comme le délit d’entrave au droit de manifester, les voies de fait sur enfants, les détériorations des cloches de Notre-Dame de Paris, j’en passe et peut-être des pires. Il y a à chaque fois une complaisance des pouvoirs publics, des médias et de la classe politique à leur égard, comme d’ailleurs à l’égard de tous ceux qui offensent les Catholiques dans ce qu’ils ont de plus sacré, qui en dit long sur l’état de déliquescence morale de notre pays, soi-disant laïc mais bien plus sûrement anticlérical, car on ne retrouve pas la même haine à l’égard des musulmans.

            09/11/2016 à 14 h 31 min
          • Jaures

            Charles, je suis désolé mais justement vous n’énoncez pas de faits.
            Par exemple, vous dîtes que des récidivistes ont été relâchés en raison de leur appartenance religieuse. Qui ? Où ? Quand ? Quels délits ?
            Vous parlez de voies de faits sur des enfants commises par des Femens. Où ? Quand ? Les parents ont-ils porté plainte ? Des médecins ont-ils constaté les blessures ?
            Par contre, le blasphème n’est pas un délit et vous ne pouvez pas reprocher à quelqu’un de se moquer de votre religion pas plus que je ne peux vous intenter un procès si vous vous moquez des socialistes.

            Pour le reste je suis totalement étranger à vos histoires de francs-maçons.
            Si la religion catholique perd en audience, il vous revient de comprendre pourquoi et de vous remettre en cause. Pensez-vous que s’il n’y avait pas de francs-maçons, les foules réinvestiraient les églises et les vocations se multiplieraient ?
            La religion catholique était autrefois imposée. Elle est aujourd’hui une opinion comme une autre que chacun considère à sa façon. On peut se dire catholique et ne jamais aller à l’église.Selon un sondage BVA, 90% des Français catholiques (63% des pratiquants) se disent pour le droit à l’avortement et 51% pour le mariage gay.
            Des non-croyants se marient à l’église et mettent leurs enfants au catéchisme. Des croyants ne suivent aucun sacrement. C’est ainsi.

            09/11/2016 à 15 h 24 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          la svatiska est un symbole ayant des significations différentes mais toujours de bon augure, représentation partagée par à peu prêt toutes les  » civilisations  » humaines depuis l’ Europe jusqu’ au Indiens d’ Amérique et au Japon sans compter l’ Inde et la Chine et dont l’ origine remonte au … néolithique ( Mezin en Ukraine et lauburu basque )

          certains  » puristes  » voudraient … l’ interdire …

          13/11/2016 à 10 h 05 min
          • Gérard Pierre

            Certains svastikas sont inversés par rapport au sens retenu par les nazis, celui susceptible d’engendrer leur rotation par vent d’Est.

            Avez-vous connaissance d’une interprétation différente de leurs symboliques ? …… Je pense qu’il doit en exister une, mais je ne l’ai jamais trouvée !

            14/11/2016 à 12 h 07 min
          • quinctius cincinnatus

            à @Gérard Pierre

            chez les bouddhistes la croix gammée inversée est le symbole de l’ éternité

            14/11/2016 à 12 h 23 min
    • Boutté Répondre

      « L’homme qui couche avec un autre homme comme on le fait avec les femmes commet une abomination » (de mémoire).
      Pour le reste vous avez raison de montrer que la loi islamique n’est qu’une reprise des lois hébraïques . Nous sommes donc bien satisfaits de la venue du Christ pour établir un nouveau testament, jugeant que les héritiers s’étaient montrés indignes de l’héritage . Comme quoi entre la pensée (l’Esprit) de Dieu et la transcription en langage humain il y a souvent un gouffre tant l’intelligence humaine est insuffisante pour matérialiser en un langage cet Esprit .
      Pour une fois l’adage est véridique : « Traduire, c’est trahir ».

      09/11/2016 à 9 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: