Christophe Béchu et la droite piégée

Christophe Béchu et la droite piégée

Christophe Béchu, tout nouveau ministre de la Transition écologi­que, est une assez remarquable incarnation de ce qu’Yves-Marie Adeline appelait naguère la « droite piégée ».

Ancien élu LR ayant rallié, comme beaucoup, la majorité présidentielle, il est assez logiquement confronté par ses nouveaux « amis » à ses déclarations antérieures.

En l’occurrence, il fait partie des quelques nouveaux ministres anciennement LR qui se voient accusés de « LGBTphobie » pour avoir voté contre la loi Taubira en 2014.

La polémique a d’abord visé Caroline Cayeux, puis s’est élargie et désormais Christophe Béchu et Gérald Darmanin se trouvent également dans la tempête médiatique.

M. Béchu vient de tenter de désamorcer la polémique en revendiquant son « évolution » sur le sujet, tout en ajoutant poétiquement avoir « éprouvé des moments de grâce dans les mariages entre personnes de même sexe que j’ai eu l’occasion de célébrer ».

Je ne reviendrai pas ici sur le sujet du mariage homosexuel, dont, à la différence de M. Béchu, je persiste à penser qu’il s’agit d’une mauvaise idée. L’État n’a aucun droit de s’intéresser au mariage si ce n’est pour assurer la génération des enfants qui formeront la nation de demain. L’autoriser à légaliser le mariage homosexuel – qui, par construction, est incapable d’assurer la génération des enfants – revient à l’autoriser à mettre une caméra dans l’ensemble de nos chambres à coucher. C’est simplement totalitaire.

Au passage, rappelons que « l’homophobie » ou la « LGBTphobie » sont des concepts vides de sens qui permettent d’envoyer devant les tribunaux à peu près n’importe qui.

Bref, le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas du tout suivi « l’évolution » de M. Béchu.

Mais ce qui m’intéresse ici, c’est le piège dans lequel la droite s’enferre avec une constance qui confine à la bêtise.

D’abord, il n’est pas très élégant de « charger » Caroline Cayeux pour mieux paraître compatible avec les puissants du jour.

Par ailleurs, quand un homme de droite se félicite d’avoir « évolué », c’est souvent pour mieux dissimuler qu’il a rallié la position antérieure de la gauche.

Il peut se faire – c’est rare, mais non impensable – que la gauche ait eu raison, mais alors notre homme de droite ne fait qu’avouer qu’il a manqué de jugement naguère, ce qui ne saurait rassurer sur son jugement d’aujourd’hui. Plus souvent, ce que dissimule mal cette « évolution », c’est plutôt un manque de courage à défendre ses propres opinions – ou même l’absence totale de convictions.

En tout cas, l’homme de droite admet ainsi l’idée que la gauche a le monopole de la légitimité morale. Comment voulez-vous gagner dans ces conditions ? Ce serait comme un jeu dans lequel l’un des candidats accepterait l’idée que l’autre soit non seulement son concurrent, mais aussi l’arbitre, et même le rédacteur des règles du jeu !

Pourtant, il est évident que cette soumission à la gauche ne « marche » pas. Si l’on regarde l’actuelle polémique sur la « LGBTphobie » des ministres ex-LR, on peut aisément constater que, plus ils se couchent, plus ils sont attaqués. Et c’est logique : tant que les sectaires qui les attaquent n’ont pas à payer les conséquences de leurs attaques, et qu’au contraire, leurs attaques sont fructueuses, pourquoi s’arrêteraient-ils ?

Pourtant, la gauche n’a aucune légitimité. La droite pourrait beaucoup plus logiquement la faire taire en lui rappelant son bilan et ses dizaines de millions de morts. Mais cela supposerait un peu de courage et de cohérence intellectuelle – ce dont la corporation politicienne manque le plus cruellement !

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    Laissez Béchu tranquille , Béchu ce n’ est  » rien  » !

    10/08/2022 à 15 h 01 min
  • germain Répondre

    Voilà ce que nous appelons l’autocritique marxiste qu’applique Béchu car la soupe macroniste luis paraît irrésistible…Cela vaut sans doute bien un mea culpa sur le débat du mariage homosexuel tant un poste de ministre met du beurre dans les épinards. Alors Béchu est prêt à tout pour rester ministre de l’escrologie.

    08/08/2022 à 16 h 52 min
  • Gérard Pierre Répondre

    Pédigré typique du « touche à tout mais pas longtemps »,

    … absence totale de convictions personnelles, ce qui lui permet de saisir toutes celles à la mode qui lui passent à portée de voix,

    …  »écologiste » réputé pour son bétonnage frénétique de la ville d’Angers,

    … invité du groupe Bilderberg en 2012,

    … personnage kleenex de la macronie en attendant la prochaine niche où il trouvera encore quelque chose à rajouter sur sa carte de visite,

    … encore un de plus dont l’Histoire ne retiendra pas le patronyme !

    07/08/2022 à 11 h 36 min
  • Sansillusions Répondre

    Attention monsieur Béchut. Vous allez avoir de gros problèmes car notre première ministresse vient de décider de créer un poste d’ambassadeur des LGBTQ+toutçaquetuveux pour mieux mettre en avant les « droits » sans fin nde « ces gens là » – le mot est dit, trop tard. Il faut croire qu’elle n’a pas trop de sujets d’importance à traiter. Il parait qu’elle a un cerveau musclé, dont, j’en déduis que la macronie rend fou.

    05/08/2022 à 0 h 46 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    l’ essentiel n’ est il pas qu’ il ait pu avoir au moins une fois dans sa vie d’ arriviste un poste ministériel ?
    il pourra le monnayer par exemple chez Engie ou chez Total !

    02/08/2022 à 16 h 23 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Si  » La Droite  » ce sont L.R. actuellement en  » responsabilités  » comme Gérard Larcher , et les Centristes qui ne pouvaient être acceptés par Macron car trop  » traditionnalistes  » , elle est sinon piégée du moins sans solutions et propositions innovantes ! En effet qu’ espère t elle, cette Droite, sinon récupérer en 2027 l’ électorat macroniste , le macronisme étant arrivé à sa date de péremption légale et cela pour mener une politique quasi à l’ identique ? Ce dont La Droite a vraiment besoin c’est d’ un NOUVEAU CORPUS IDEOLOGIQUE , d’ un Parti Conservateur à l’ anglaise : conservateur sur les valeurs sociétales et régaliennes et de progrès social par l’ effort ,par l’ éducation, par les formations, par la culture y compris scientifique etc .. ce qui est loin d’ être gagné connaissant NOS  » gens de … droite  » ( les électeurs et les abstentionnistes ) qui , pour le plus grand nombre d’ entre eux et qui s’ expriment, sont soit des  » fossiles  » soit des  » cupides  » et vulgaires profiteurs et consommateurs d’ un système financier et commercial qui ruine nos seulement le pays mais aussi son … ÂME !

    28/07/2022 à 10 h 50 min
  • Laure Tograf Répondre

    Ce type – Béchut – n’est pas plus de droite que mon chien. Comme la quasi totalité de ces « LR » ils sont tous murs pour la macronie, sorte de centre mou, ou « marais » comme il en existait déjà sous la révolution. Quant aux incessantes récriminations des LGBT…ETC , demandons leur d’orienter leurs reproches sur la variole du singe qui, apparemment, s’attache particulièrement à eux. Après les sempiternelles exigences d’auto flagellation des blacks, les bouffeuses de « paternalistes », les tueuses d’hétéros mâles de plus de 50 ans, voici que les gays veulent museler tout le monde. Pourtant, il suffirait de leur dire d’aller se faire voir ailleurs et de nous foutre la paix : après tout, nous ne tenons pas la chandelle durant ébats et peu nous chaut de leurs orifices.

    27/07/2022 à 1 h 11 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *