Cité de la justice : de nouvelles dettes pour défigurer Paris !

Posté le mai 21, 2010, 12:00
2 mins

 

 

Nicolas Sarkozy et Bertrand Delanoë sont tombés d’accord por créer la
cité judiciaire, dans le XVIIe arrondissement dans le quartier des Batignoles.

 

Se rejoignant dans la création d’un symbole fort, les deux hommes se sont assis sur des principes dont
ils ne cessent par ailleurs de se réclamer :

 

Le Président de la République n’hésite pas une fois de plus à augmenter la dette de
l’Etat
au moment même où il organise une conférence sur les déficits publics…

 

 

“Concernant les 632,5 millions d’euros nécessaires à la construction de la
tour
, l’option qui consiste à établir un partenariat public-privé a la préférence du rapporteur sénatorial : “Le financement sur crédits budgétaires présenterait un avantage pour ne
pas avoir à rétribuer un ou des intermédiaires supplémentaires”
, mais “le poids considérable du projet peut difficilement être supporté en l’état par le seul budget de la mission
‘justice'”
, conclut-il. La cité pourrait donc être financée via un partenariat public-privé aux termes duquel l’Etat s’engage à payer un loyer sur une longue période : “40 ans”,
recommande Roland du Luart. Le projet conduirait donc l’Etat à inscrire à son passif une nouvelle ligne de dette pour les générations futures.”

 

Le Maire de Paris, qui est visiblement obsédé par l’érection de tours dans la capitale (alors
même qu’un règlement interdit celle de plus de 37 étages) s’assoit sur les engagements écologistes de son mandat puisque la tour prévue de 200 mètres de haut (!) ne
gâchera pas seulement le paysage
. Elle sera aussi incapable d’atteindre les normes d’économie d’énergie que s’est fixée la majorité de gauche du conseil de Paris
!

 

Qu’à cela ne tienne, en France, un grand projet avec un grand contrat, sera toujours le paradigme de la
politique !