Clandestins : les désastres de la directive retour

Clandestins : les désastres de la directive retour

La France n’a pas encore transposé dans son droit interne la directive retour. Les associations de défense des immigrés s’opposent déjà néanmoins aux reconduites aux frontières en arguant de l’obligation pour la France d’appliquer la directive retour.

Or, selon cette directive européenne, le clandestin aura entre 7 et 30 jours pour rentrer de lui-même. L’éloignement immédiat et contraint deviendra l’exception. Autant dire que le clandestin pourra disparaître dans la nature en attendant de réaparaître où bon lui semblera dans l’Union européenne.

Avec la vague sans précédent de réfugiés annoncé par le chaos du monde arabe, l’Europe et la France en particulier, vont se trouver dépourvue de tous moyens légaux pour refouler ces nouveaux venus…

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • DOE Jane Répondre

    lisez sans attendre  » le camp des saints  » de
    Mr Raspail et vous aurez exactement ce qui nous attend…..aux armes citoyens !

    13/03/2011 à 11 h 07 min
  • Lagès Répondre

    Cest comme d’hab !

    On en crèvera politiquement correct

    12/03/2011 à 17 h 43 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: