Clandestins : paroles, paroles…

Posté le novembre 25, 2009, 12:00
2 mins

Notre hebdomadaire, les 4 Vérités ,rappelle cette semaine qu’il ne faut pas se laisser berner par les paroles
raffermies du gouvernement sur les clandestins.

En effet : »on ne peut s’empêcher de songer qu’il pourrait bien s’agir d’une énième annonce à visée électoraliste, sans aucune portée concrète. D’abord, parce que, manifestement,
les clandestins sont bienvenus en France. On estime qu’il en arrive 100 000 chaque année… et le gouvernement se félicite d’en expulser une trentaine de milliers ! Par ailleurs, ils ont un
droit « inaliénable et imprescriptible » à bénéficier gratuitement de tout notre système de santé et de tout notre système éducatif
(alors que nous, cochons de Français, légalement
présents sur la terre de nos ancêtres, nous sommes tenus de payer !). Alors, jouer
aujourd’hui les vierges effarouchées devant l’immigration clandestine, cela sent à plein nez la manipulation ! »

Quant aux entreprises coupables, les faits sont têtus :
« beaucoup de très grosses sociétés, notamment celles qui travaillent dans le bâtiment ou les travaux publics sont dans ce cas-là et qu’on imagine mal les
autorités décréter leur fermeture administrative, si par hasard on y découvrait des clandestins »


Les 4 vérités rappellent les causes mêmes de l’immigration clandestine :
Mais voici l’essentiel : il est absurde de prétendre sanctionner les employeurs de clandestins si on ne ferme pas en même temps les vannes
.
Or, il existe deux pompes aspirantes : notre système de protection sociale qui attire toute la misère du monde; nos charges sociales qui dissuadent les employeurs d’embaucher quiconque… sauf des
clandestins. Si Darcos s’attaque à ces deux sujets, nous le croirons sur les fermetures administratives ! »

On rajoutera qu’avec les délocalisations, les immigrés ne viennent plus en France pour trouver du travail. Et comme les délocalisations se sont accélérées avec la crise…