Classes devenues des ghettos musulmans

Classes devenues des ghettos musulmans

Dans les classes, les revendications identitaires sont fortes. Certains se disent «100% musulmans». Les cours d’histoire sont chahutés lorsque l’on parle du Moyen Orient, de la Shoah ou de religion. Les sciences naturelles sont également contestées au profit d’une vision religieuse de la création. Cet «effet ghetto» nuit clairement à l’apprentissage. (résumé extrait du rapport du HCI)

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Hommet Répondre

    Les conséquences de la tiermondisation de l’enseignement sont peut être déjà en train d’apparaître et cela sous la forme économique.
    L’économie d’un pays développé fonctionne grâce à un ensemble de citoyens qui ont une capacité de valeur ajoutée liée à leurs savoir faire.Par exemple,construire des avions implique un haut niveau de formation pour la conception et l’industrialisation d’un produit de haut niveau technologique d’une valeur marchande importante permettant de payer des salaires des charges sociales et des impôts. Si la capacité de valeur ajoutée diminue à cause d’une baisse du niveau général de formation la richesse du pays s’amenuise (on finit par ne plus savoir construire d’avions)
    Et si l’on a simultanément un taux de population incapable de valeur ajoutée par défaut de formation qu’en conséquence on assiste et qui de surcroît présente un coût important par les déprédations dont elle se rend coupable, la richesse du pays diminue.
    Le tout est de savoir ce qu’il se passera lorsqu’il deviendra perceptible à la population normalement active que l’effondrement économique dont elle souffre est lié à un taux de population parasite qui lui est imposé.

    01/11/2010 à 21 h 25 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: