Cohn-bendit caricature la démocratie

Cohn-bendit caricature la démocratie


Jamais avare d’idées, Daniel Cohn-Bendit a proposé une présidence tournante au PS afin de
conclure une alliance Verts-PS dès le premier tour contre Frêche pour les régionales dans le Languedoc.
Cette manoeuvre pour s’assurer de la victoire dans au moins une région est tout simplement un déni de la démocratie et une garantie d’inefficacité.

Déni du vote des électeurs qui auront voté pour une liste et auront la moitié du temps un président de région qui n’est pas issu de cette liste. Inefficacité car l’exemple vient tout droit des
institutions européennes moqués par les Américains qui demandent toujours « à qui dois-je téléphoner pour parler à l’Europe ? »

Cette proposition montre bien l’enjeu de cette élections pour les Verts comme pour le PS : gagner des places. Sans vision d’avenir pour la France, n’ayant à la bouche que la dénonciation de
Nicolas Sarkozy, la gauche n’a aucun projet constructif à proposer aux Français !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: