Comment Macron doit-il être jugé ?

Posté le mai 12, 2020, 2:05
7 mins

Le fait est là : aussitôt élu, le président de la république fait en France l’objet de critiques venues de toutes parts. On l’approuve par des élections et, une fois élu, on le désapprouve. L’opinion demande sa démission et même sa destitution.

Cette incohérence quasi automatique d’une opinion instable n’est pas sérieuse.

Le chef de l’État, une fois élu, n’est pas automatiquement mauvais. Bien sûr, certains le furent. L’un était fou, se prenant pour un écureuil. Un autre, tout récemment, est devenu célèbre par son incompétence et son ridicule. Il était habitué de la rue du Cirque … Mais d’autres furent de bons chefs d’État, compétents et efficaces. Je pense en particulier à Georges Pompidou, dont le général De Gaulle disait qu’avec un nom pareil, il n’arriverait à rien … Il existe aussi en France des hommes politiques de valeur qui ne méritent pas d’être appelés « politiciens ». Ce fut le cas de Raymond Barre et je pourrais en citer quelques autres.

Macron, quant à lui, n’est pas mauvais. Il fut un bon élève de l’ENA, après avoir raté Normale supérieure. Il faisait bien ses devoirs sous la surveillance de Brigitte. Mais son problème est là : il n’est jamais sorti de l’école. Ce bon élève est de bonne apparence ; Attali l’a remarqué et l’introduisit dans le sérail socialiste, où il fit son chemin, aidé par l’opinion peu flatteuse que le peuple avait du président d’alors. Les Français s’étaient aperçus que ce dernier était ridicule.

Aujourd’hui, prenons le cas de l’épidémie de coronavirus. Macron n’est nullement responsable d’une épidémie partie de Wuhan en Chine, plus exactement d’un laboratoire où les chercheurs chinois laissèrent s’échapper le virus dont l’habitat naturel se situe chez les chauves-souris. On dit aussi que Macron aurait dû s’assurer qu’il y avait bien des centaines de millions de masques dans les hôpitaux et autres précautions qu’il aurait dû faire prendre. C’est facile à dire. Mais imaginons qu’aujourd’hui, un homme public dise : « Préparez-vous à lutter contre la peste qui va apparaître en janvier 2021. » On dirait qu’il est fou !

En outre, ce qui est vrai et redoutable, c’est que l’épidémie peut repartir de plus belle à l’automne et il serait très risqué de supprimer les mesures autoritaires de prudence prises en mars pour, éventuellement, les appliquer en catastrophe en octobre. Ce n’est pas impossible. Le pouvoir craint de mécontenter les personnes âgées en les maintenant en confinement, parce que ces dernières votent et il ne faut pas déplaire à ceux qui votent. Tout le problème est là. Une fois élu, le président ne pense qu’à sa réélection. C’est un impératif absolu. Tout lui est subordonné. S’il le faut, on multipliera les erreurs et on fera prendre de grands risques à la nation et à la population. Ce vice détestable du système serait supprimé par un seul mandat de sept ans, suffisant pour mener des projets sur le long terme et supprimant la réélection, objectif quasi-totalitaire dans un pays où l’administration est extrêmement complexe et de facto hostile à l’intérêt de la population tourmentée par 400 000 normes, 11 000 lois et 130 000 décrets mis en œuvre par près de 6 millions de fonctionnaires qui imposent une fiscalité écrasante après avoir créé une dette gigantesque.

Ce n’est pas Macron qui est responsable de cette anarchie. Il en a hérité.

Le système a créé, j’allais dire sacralisé, des contre-pouvoirs, les syndicats dont la « mission » est de créer l’anarchie, le chômage et l’ignorance. Ce n’est pas Macron qui a créé les syndicats dont, on ne saurait trop le rappeler, le plus actif est communiste. On paraît ainsi en être resté à 1917, 1936, 1944-45 où les drapeaux rouges flottaient dans les rues comme à Moscou où agissait le « grand Staline ». Avec une mentalité pareille, on ne peut aller qu’à l’échec. Elle interdit tout optimisme, devenu hélas la vertu des imbéciles.

Macron n’est pas mauvais. Il aurait pu, il est vrai, nous épargner des déclarations choquantes et mensongères, sur la colonisation notamment. Sera-t-il pour autant un bon président ? Ce n’est pas sûr. Pour être un bon président, il faut de l’autorité et du bon sens, afin de se dégager de la toile d’araignée politicienne.

Il n’empêche que le pouvoir, aussi décrié soit-il, doit avoir pour celui qui l’exerce de grands avantages. Il est recherché par beaucoup, à gauche comme à droite. Les candidats promettent aux électeurs monts et merveilles. Mais la réalité finit toujours par s’imposer. Le système est toujours solide et gagnant, tenant le président en laisse. S’agissant de Macron, laissons-le agir. Entre deux maux, l’extrême gauche et ses turpitudes, Macron et son impuissance, choisissons le moins mauvais, sans illusion, ni procès d’intention. À défaut d’optimisme, gardons l’espoir et, en même temps, la vigilance.
<h3><strong><a href= »https://www.les4verites.com/boutique »>Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici</a></strong></h3>

11 réponses à l'article : Comment Macron doit-il être jugé ?

  1. Nox

    19/05/2020

    Intéressant débat…
    En effet Emmanuel Macron a des qualités indéniables, on n’arrive pas à ce niveau-là en étant un parfait idiot. Mais sont-elles les bonnes ?
    De fait les qualités nécessaires pour être élu ne sont pas les mêmes que celles nécessaires pour bien gouverner. Pour être élu il faut savoir parler en public et il faut être capable de créer un réseau qui vous soutienne. En gros un métissage de bonimenteur , de séducteur et de mafieux…
    Toutefois, les partis politiques arrivent en général à limiter la casse en ne promouvant que des candidats qui ont également de bonnes qualités de dirigeant.
    Pour l’actuel président malheureusement cela n’a pas marché, puisqu’il a créé lui-même son parti dans l’unique but de l’amener au pouvoir.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/05/2020

      TOUS les possibles ou potentiels présidentiables cherchent à mettre leur parti ( et la plus grande partie des partis alliés ! ) à leur botte

      avec un Président ectoplasmique, sans consistance politique véritable, sans caractère, la V ième République c’ est toujours le Pouvoir d’ un seul homme mais  » tempéré  » ou plutôt  » guidé  » et  » contrôlé  » par la Haute Administration , la Haute  » Phynance  » , le C.A.C. 40, ( donc le Media ) et les réseaux d’ influence ( religieux en particulier israélites ET musulmans, ainsi que culturels où on retrouve donc le Media )

      les intérêts de la Nation ( je ne parle pas de ceux du citoyens ) passent donc régulièrement au second rang après les intérêts » particuliers  » que j’ ai cités

      Répondre
  2. Gérard Pierre

    16/05/2020

    Monsieur Christian Lambert.

    Avec tout le respect qui vous est dû, je me dois de vous dire que je suis étonné par le tissu de contradictions contenues dans votre introduction !

    Aussitôt élu ! ! ! …… par qui ? … par combien ?

    « On » l’approuve par des élections ! …… avez-vous bien mesuré qui est « On » ?

    …… et ce que vous nommez l’opinion, …… précisément par différence, c’est Qui ?

    …… et vous parlez d’incohérence ? …… mais QUI est incohérent en la circonstance ?

    Me permettez-vous de vous rappeler le texte fondateur du système qui nous régit depuis 231 ans, … et que la république menteuse par omission nous tait depuis le 07 septembre 1789 ? …… ce texte constitué par le discours de cette espèce de sous-Talleyrand que constitue l’abbé Sieyès :

    [« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer.

    S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique.

    Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »]

    PIRE !

    Cette république menteuse ne cesse de proclamer à l’encan que …… nous serions en démocratie ! ! !

    Ben voyons ! …… et mon fondement ? …… c’est de la volaille fermière ?

    Nous sommes priés, depuis cette déclaration, de donner un chèque en blanc à un « représentant » qui, constitutionnellement parlant, n’est tenu par aucune obligation envers son électeur « mandataire », … un « représentant » qui ne court même aucun risque devant le tribunal des Hommes, et encore moins devant celui de l’Histoire ! …… (Cf. les communistes déserteurs de 1939, les socialistes démissionnaires devant une Allemagne se réarmant au vu et au su du monde entier, … et, las, j’en passe !

    Monsieur Christian Lambert, je votais depuis 1965, parce que je pensais, naïvement, que ceux que je choisissais après qu’ils se soient présentés à mes suffrages sans que je les y ai forcés, étaient animés par le sens du Service de l’État !

    Petit à petit, mes yeux se sont dessillés ! …… et, en mai 2007, entre la bécasse du Poitou-Charente et le marsupilami de Neuilly, j’ai voté BLANC, … en mai 2012, entre le scootériste priapique casqué et le marsupilami devenu compulsif de Neuilly, j’ai à nouveau voté BLANC, … en mai 2017, entre le « petit mozart de la finance » et la « jeanne d’arc de chef-lieu de canton » j’ai encore voté BLANC !

    En 2020, alors qu’ « On » me priait d’aller voter aux élections municipales parce que c’était médicalement sans risque, … « On » me priait le même jour de surseoir à l’assistance à ma messe dominicale sous le prétexte inverse ! …… après que la propagande maçonnique & républicaine ait tenté pendant des années de convaincre les Français que …… les églises, en France, étaient vides le dimanche !

    …… et vous voudriez me convaincre que mon vote a un sens en matière de responsabilité citoyenne ?

    Non ? … sérieusement, rassurez-moi, …… dites-moi que vous ne le pensez pas ! …… ou plutôt que, vous aussi, vous ne le pensez plus !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/05/2020

      à ma connaissance Emmanuel Macron a bien été élu par une  » majorité  » de Français ! non ?

      que diriez vous si avec le même score  » relatif  » *** ç’ avait été M. Le P. qui ait été élue ?

      soyez  » beau joueur  » , lucide , inventif et proposez autre chose qu’ un programme d’ un passé dont on aurait ( tous ? ) la nostalgie mais qui ne reviendra jamais plus !

      l’ Histoire ne marche pas à reculons et quand elle le fait ( la  » Restauration  » de Louis XVIII par exemple ) cela n’ empêche pas les  » forces  » vives de bouillonner dans les profondeurs et de faire brutalement éruption

      ne vous fossilisez pas !

      bon dimanche

      *** maintenant nous vivons dans la  » relativité « aussi bien physique que politique et sociétale !

      Répondre
      • Gérard Pierre

        17/05/2020

        Le fait d’écrire majorité en mettant le mot entre guillemets atteste le fait que vous n’êtes pas plus dupe que moi !

        L’homme de paille d’une nébuleuse financière anonyme, …… a recueilli, au 1er tour de l’élection présidentielle, 18,2 % des voix des électeurs inscrits, …… éliminant ainsi, avec la complicité servile et obséquieuse des laquais de ladite nébuleuse, le seul candidat « dangereux » dans la course au pouvoir (*)

        Au second tour, il n’a recueilli QUE 43,6% des voix du corps électoral !…… donc des Français majeurs en capacité d’exprimer leur opinion ! … et ces 20.743.128 voix ne valaient pas toutes adhésion sans réserve à sa personnes. Combien constituent des choix par défaut ?

        Ah mais ! … nos « vertueux » républicains nous expliqueront que rien n’empêchait les 12.101.366 absentéistes et les 3.021.499 abstentionnistes de venir s’exprimer ! ! ! …… sans se poser la question du pourquoi ils ne se sont pas exprimés !

        Ils ne se la posent pas parce qu’ils connaissent les réponses et qu’elle sont démocratiquement insoutenables :

        – La république ne reconnaît pas le principe du quorum : si, sur 48 millions d’inscrits, seuls 10 millions de votants se présentent aux urnes (soit en gros environ 20%) …… la république s’en moque éperdument !
        C’est ainsi que nous avons une « majorité » législative actuelle issue à la hussarde de moins de 50% des voix du corps électoral !

        – La république pratique le mensonge crapuleux, en réputant abstentionniste les électeurs qui sont en réalité absentéistes, … et blancs ou nuls les autres, puisqu’on ne peut pas être abstentionniste de deux façons différentes !

        Le sieur Emmanuel n’a donc pas été élu par une « majorité » de Français comme le prétendent notamment, par abus de langage, les psittacidés compulsifs de la presse complaisante ! …… cette même presse qui ne cesse par ailleurs de nous asséner que, selon elle, nous serions en …… démocratie !

        En poussant le raisonnement jusqu’à l’absurde, imaginons que, sur les dix millions qui se déplacent, 9.999.997 votent blanc ou nul, …… seuls trois bulletins sont considérés comme voix exprimées : Macron 2 (Brigitte l’accompagnait) Le Pen 1 (son père et son  »compagnon » la boudaient) et bien RIEN DANS LA CONSTITUTION n’interdirait de proclamer Macron élu à la formidable « majorité » de 66,66 % des voix !

        …… et avec ça, on continue à nous seriner que nous serions en démocratie !

        S’il existe, en France, des endroits où l’on pratique la démocratie, c’est par exemple au sein des copropriétés ! … Songeons, à titre indicatif, que pour prendre une simple décision de fermeture définitive des vides ordures dans les parties communes d’un bâtiment, il faut recueillir les deux tiers des voix, … non pas des plus de 50% présents et représentés à l’assemblée générale, mais de la totalité des copropriétaires de la résidence !

        Mais peu importe, à nos « démocrates », … une élection présidentielle est sans doute moins importante que le condamnation du mauvais usage des vides ordures d’une collectivité !

        ******************************************
        (*) On a parfaitement le droit de penser ce qu’on veut de ce candidat, je relève simplement que le procédé pour l’éliminer n’a pas suscité beaucoup d’indignation dans une opinion publique travaillée depuis longtemps par l’abandonnisme !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          17/05/2020

          dans le vie il faut choisir … comme vous le feriez devant deux plats … si vous ne voulez pas mourir d’ inanition tout en sachant en sachant que rien ne peut être parfait … pas même Dieu qui nous envoie le Covid 19

          tenez pour ce qui me concerne et pour éviter un remake , je pense que le meilleur candidat actuel est et reste Bruno Retailleau ;encore faut il le soutenir et l’ aider à passer les obstacles que les Sarkozystes et autres Chiraquiens ne manqueront pas de mettre en travers de ses jambes … mais j’ ai bien peur que ces  » cons  » choisiront le juvénile maire de Troyes un franc-maçon de la vieille garde chiraquienne

          et une fois de plus votre vote comptera pour des prunes

          Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    15/05/2020

    En somme ce serait, d’ après Monsieur Lambert,  » le Meilleur des Princes  » comme Octave Auguste ! mais justement ce n’ est pas Auguste ! C’ est seulement un  » Ersatzstoff  » … d’ Intelligence ! … qui , en plus, a eu la malchance d’ avoir à traiter des sujets ( et des problèmes ) dont il n’ avait jamais fait les exercices scolaires préparatoires … à l’ E.N.A. ou ailleurs

     » malheur au pays dont le prince est un enfant  » disait le dramaturge

    Répondre
  4. OMER DOUILLE

    13/05/2020

    Bon, nous avons compris : Macron n’est pas mal après tout et il faut le laisser non agir et vendre le pays à l’encan.
    Le dénigrement régulier de la France et des Français depuis l’étranger qui semble être plus que sa marque de fabrique, broutilles.
    L’arrogance affichée envers les pue la sueur n’est que le reflet de la pensée générale de « ceux d’en haut » à l’encontre des traine patins.
    Au moins il vient de trouver un second admirateur sur ce site, avec le « docteur » : toute l’intelligentsia se doit d’être macroniste, au prétexte de la crainte des extrèmes portant le couteau entre les dents comme sur les affiches du temps jadis.
    Nous ne sommes pas au bout de nos peines.
    Comme dirait les adorateurs du célèbre J.J. Bourdin de RMC : « continuez comme cela » .Forcément cela va bien se passer.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/05/2020

      votre discernement est profondément altéré par votre  » jalousie  »

       » la jalousie gâta gravement le jugement du Grec  » ( Dashiell Hammett pionnier américain du  » roman noir  » )

      Répondre
      • OMER DOUILLE

        17/05/2020

        Oh, le psy au rabais (ou le proctoloque, je ne me souviens plus de votre/vos spécialités qui sont à géométrie variable comme vos pensées) , vous ne seriez pas en train de suggérer que je serait jaloux de vous par hasard ?
        S’il s’agit d’autre chose, il vous faudra être clair (difficile d’ailleurs pour vous, j’en conviens) .
        En effet, concernant Macron, vous êtes, au fil des commentaires, totalement inconstant, plaçant votre appréciation ou votre réprobation, non pas en rapport avec le sujet, mais uniquement dans le but de faire ce que l’on appelle ailleurs le « kéké ».
        Et ça vous va bien.
        Pour ce qui me concerne et au sujet du dit Macron, mon opinion était faite déjà quand il éructait et prenait des poses christiques durant sa campagne, et cela s’est confirmé ensuite par ses comportements et ses accusations honteuses concernant mon pays, qui n’est peut être pas le vôtre, ce qui pourrait expliquer bien des choses.
        Il est seulement un comédien et vous pouvez vous agenouiller devant lui et lui lècher les pieds, cela ne changera rien à l’affaire.
        D’ailleurs, certains que vous allez traiter de « complotistes » – ça vous plait ce mot – et de formation psychiatrique en ont déduit qu’il tournait bredin et même que certains signes et expressions du visage le laissait paraitre, comment dire en aviatricerie, un peu chelou…
        Mais, comme avec Trissotin, les louanges…. Asinus asinum fricat.
        Bien à vous et n’abusez pas de la chloroquine.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          18/05/2020

          la jalousie est une chose , l’ envie en est une autre

          et je sais bien que vous m’ enviez parce que vous pensez m’ être intellectuellement supérieur mais qu’ il n’ en est rien en réalité

          diagnostic : individu caractériel possédant des traits de compensation paranoïaques

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)