Communiqué – 4 degrés à Saint-Nazaire, mais priorité à l’hébergement des migrants !

Communiqué – 4 degrés à Saint-Nazaire, mais priorité à l’hébergement des migrants !

Dénonçant depuis plusieurs semaines la situation alarmante du foyer Blanqui de Saint-Nazaire, lequel met littéralement dehors les sans-logis qu’il accueille, chaque matin, dès neuf heures, le Front national vient de s’adresser à cette structure. Au bout du fil, le responsable du foyer confirme bel et à bien qu’à l’avenir, le foyer ne restera pas ouvert en journée — sauf les samedis et dimanches — et qu’il continuera à rester fermé de neuf heures à seize heures trente.

De nouveau en 2017, les sans-logis du foyer Blanqui seront donc condamnés à rester dehors, plus de sept heures par jour, alors que la température extérieure ne cesse de descendre : – 1 degré vendredi matin, et même – 4 degrés ce samedi matin ! Pour eux, l’année commence mal, sous le signe de la préférence étrangère.

Ceux qui, à Saint-Nazaire, connaissent le plus en précarité, se trouvent être donc moins prioritaires que les « migrants » que notre ville accueille par dizaines, les logeant au chaud et tous frais payés, 24 heures sur 24. Les migrants sont donc prioritaires sur les sans-logis nazairiens, ce que prouvent bien les facilités d’hébergement accordées depuis plus d’un an aux premiers. C’est cela, la solidarité vue par la municipalité socialiste de David Samzun et Laurianne Deniaud ! Il fait – 4 à Saint-Nazaire, mais l’hébergement des migrants reste pri-o-ri-taire !

Source : Communiqué du FN de Loire-Atlantique — Section de Saint-Nazaire

Partager cette publication

(32) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    à Innsbruck ( Autriche ) 18 jeunes femmes viennent de déposer plainte pour agressions sexuelles lors de la nuit du Nouvel An ; la curiosité, car s’ en est une , est que les hommes qui manifestaient spontanément leur joie du  » vivre ensemble  » ( et même du vivre au plus près ) étaient disent les  » autorités  » plutôt, comment dire, …  » foncés  » … heureusement la mauvaise qualité des enregistrements des caméras de vidéo-surveillance empêche une identification plus … précise et après tout les Autrichiens, enfin surtout les bobos de Wien, n’ avaient pas à voter pour un …  » Vert « 

    04/01/2017 à 20 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    oh vous savez , bientôt la priorité à Saint Nazaire ce seront les SDF français de STX ! enfin not’ syndicaliste [email protected] pourra y trouver du … travail

    j’ aimerai savoir si les chantiers de construction navale finnois sont eux aussi en dehors de la rampe de lancement

    04/01/2017 à 12 h 56 min
  • druant philippe Répondre

    @ami cal :

    ceux qui viennent ici sous le prétexte fallacieux de demande d’ asile (psychiatrique ?) sont pour la plupart des muzz donc des ennemis et des terroristes / égorgeurs potentiels , des avaleurs d’ espace vital , de ressources précieuses , des lapinistes invétérés (voir les taux de natalité effarants des muzz noirs voire bougnouliques).
    Leur présence ici fait bander les gauchistes car ce sont des électeurs en puissance LRPSEELVMODEMUDI une fois que ces félons leur auront attribué des papiers ad hoc et un patronat , sous la houlette de ce bon Medef (Parisot la gouine et Gattaz la racaille mondialiste) avide de trouver des cons – sommateurs abrutis prêts à acheter les yeux fermés les saloperies qu’ ils mettent sur le marché .
    Pas de pitié pour ces esclaves et pour les mafieux qui les font entrer en Europe .

    03/01/2017 à 17 h 16 min
  • ami cal Répondre

    Je n’ai rien contre les pauvres ou ceux qui arrivent chez nous mais je suis opposé à l’envahissement de notre pays par des musulmans. Car les problèmes, depuis des décennies, proviennent de cette religion, qu’on le veuille ou non. Tous les pays en guerre sont des pays musulmans et je n’ai pas envie qu’ils l’importent chez nous. Pourquoi les pays musulmans ne les accueillent ‘ils pas ? C’est plus près de chez eux et puis ils pourraient retourner chez eux une fois la guerre terminée…..Leur pays est à reconstruire. c’est valable pour ceux qui sont chez nous. Qu’avons-nous fait en 40 ?

    03/01/2017 à 16 h 59 min
    • Jaures Répondre

      Il est vrai que les pays en guerre sont pour l’essentiel musulmans mais, il n’y a pas si longtemps, c’est nous-mêmes qui portions la guerre jusqu’en Afrique,enrôlions des soldats africains dans nos rangs. Nous ne regardions pas alors la religion.
      Ensuite, ce sont des pays musulmans qui portent l’essentiel de la charge des réfugiés. La Jordanie, par exemple, en accueille 1 million alors que ce pays n’a que 6 millions d’habitants. Et pas seulement des musulmans: des dizaines de milliers de chrétiens s’entassent dans des camps de fortune. Ce pays musulman accueille bien plus de chrétiens que l’Europe.
      Si l’on suit votre logique, pourquoi les pays qui affirment leurs racines chrétiennes n’accueillent pas les chrétiens d’Orient ?

      03/01/2017 à 17 h 15 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

         » pourquoi n’ accueillent ils pas les Chrétiens d’ Orient demande  » notre  » moraliste ( dans son idéologie culpabilisante )

        parce qu’  » on  » a interdit de faire une  » ségrégation religieuse  » parmi les  » migrants  » à fin que les  » non-chrétiens  » ne soient pas  » stigmatisés  »

        si mes souvenirs sont bons, cela venait directement de l’ Elysée et avait été  » fidèlement  » répercuté par l’ Intérieur !

        04/01/2017 à 8 h 17 min
        • Jaures Répondre

          Vous plaisantez ou quoi ?
          Personne ne peut empêcher une association de se rendre en Jordanie pour faire obtenir à une communauté le statut de réfugié et les intégrer en France dans des familles d’accueil.
          Des associations ont ainsi en leur temps pris en charge des familles arméniennes, tchétchènes, vietnamiennes, roumaines, rwandaises,…
          Aujourd’hui, les chrétiens d’Orient sont accueillis par les Jordaniens et les Libanais et protégés par les Kurdes.
          Et ceux qui ici pleurent sur eux des larmes de crocodiles en se réjouissant sous cape qu’ils ne viennent pas en France sont de sacrés hypocrites.

          04/01/2017 à 9 h 51 min
          • Le Ket

            @ Jaurès : depuis des décennies, les Chrétiens sont persécutés dans de nombreux pays de par le monde : en Chine, au Viêt-Nam, en Indonésie, dans les pays arabes et même dans certains pays d’Afrique.

            Durant le règne de Saddam Hussein, les diverses religions vivaient pacifiquement sans réelle guerre de religion.

            Pour avoir été constater la réalité sur place, à 3 reprises au Liban et à Damas, je vous confirme que plus de 1.500.000 Syriens sont hébergés dans les camps du HCR au Liban. Et ces camps ne sont pas à l’image de la jungle de Calais, mais essentiellement fabriqués de grandes tentes modernes, avec des séparations pour les familles, services sanitaires, écoles et autres facilités.

            Les réfugiés (et non pas des « migrants ») sur place n’attendent qu’une chose : la fin des actes terroristes et des combats des rebelles au régime de Bachar, pour rentrer CHEZ EUX !
            Pas question pour l’immense majorité de ceux que j’ai rencontré d’émigrer vers l’Europe. Idem pour ceux qui se trouvent dans les camps en Jordanie ou en Turquie : ils restent au plus près des villes ou villages où se trouve leur maison ! C’est aussi pourquoi DAESH les a pris en otages, quand ils ne voulaient pas quitter leurs biens.

            Et combien y a-t-il eu réellement de Syriens parmi les 2 millions de clandestins entré en Europe depuis août 2015 ?

            Il est bien précisé dans les conditions d’octroi du statut de « réfugié » par le HCR, que dès la fin des hostilités ou des répressions, la personne se voit obligée de retourner dans son pays d’origine : CE STATUT N’EST PAS PERMANENT, at vitam aeternam !

            Combien d’Arméniens, de Russes, d’Espagnols, d’Italiens, d’Algériens, de Vietnamiens, de Laotiens, de Cambodgiens, de Serbes, de Tchétchènes, de Roumains, de Congolais ou de Rwandais sont-ils rentrés dans leur pays natal après un changement de régime ou la fin des combats, alors que la majorité d’entre eux ne se sont pas « réfugiés » dans un pays voisin, mais à des milliers de kilomètres de leur domicile ? ? ? Pour des questions de sécurité ou pour un « mieux-vivre » en Occident ?

            04/01/2017 à 15 h 16 min
  • these Répondre

    Je ris de ces belles âmes à l’humanisme sélectif qui se prennent pour des gens biens , alors qu’il n’en est rien ! Bien sûr qu’ils ont une gratification morale ( pour les associations c’est aussi un fond de commerce lucratif) à agir ainsi contre les « forces obscures de la réaction conservatrice  » et « nauséabondes. Mais un absolu de cet ordre si dépendant de convictions politiques d’un autre temps  » ne trompent que les zozos, et n’améliorent en rien la situation des malheureux .

    03/01/2017 à 16 h 38 min
  • Christian D'ORSO Répondre

    Pas d’amalgame SVP : une personne entrée illégalement dans un pays est un « clandestin », un « hors-la-loi » ou un « illégal ». Un « migrant » est un étranger entré légalement dans un pays qui l’a accepté comme tel… Merci de cesser de faire l’amalgame entre ces deux situations. Le migrant à droit à certains égards, pas le clandestin qui n’a qu’un droit lui, celui de retourner chez lui manu militari.

    03/01/2017 à 11 h 24 min
  • druant philippe Répondre

    « Et si « la joie de vivre régnait », c’était plus court: l’espérance de vie en 1960 n’atteignait pas 70 ans. La retraite durait en moyenne 5 ans contre plus de 20 ans aujourd’hui et dans de piètres

    Beaucoup vivent maintenant au-delà de 80 ans mais dans quelle conditions psychologiques (HLM pourries remplies à ras bord de richesses pour la France et dans la peur permanente de se faire déchouquer par ces braves afrognoules : que voilà une grande et belle amélioration !

    Comme gauchiste , vous devez inévitablement vous poser en arbitre de ce qui est bien pour le peuple ou non : la dictature est consubstantielle aux socialomondialistes .
    Remplacez donc mon « abjection  » par lucidité ou instinct de survie ou nationalisme et vous serez dans le vrai .
    Comme malthusien et misoxène accompli , je souhaite une augmentation foudroyante du taux de mortalité dans les rangs de la vermine du 1/3 monde à haut potentiel migratoire , ces bites et vagins sur pied incapables de construire une civilisation qui tienne la route mais préférant envahir le blanc ingénieux pour profiter de sa législation xénophile tout en l » insultant .
    Si l’ invasion se poursuit encore ainsi longtemps grâce à vos amis LRPSEELV …, Haiti sera notre futur , bel exemple de ce que ces peuples tarés à haute teneur en ngolongolo peuvent produire .

    03/01/2017 à 9 h 00 min
  • betsynette Répondre

    C’est vrai que l’état a deux mesures, les illégaux sont chouchoutés sans regarder aux dépenses, chambres , repas, salles de sport et j’en passe, alors tant qu’à faire du gaspillage pourquoi pas pour les SDF Français, alors assez de ces façons de faire.

    03/01/2017 à 8 h 59 min
    • Jaures Répondre

      betsynette, êtes vous déjà allée dans un refuge pour immigrés ? Pensez-vous vraiment qu’il s’agit de centres de vacances ?
      Et pourquoi le sort des SDF français vous importait si peu avant l’arrivée des réfugiés ? Il en meurt entre 300 et 400 chaque année dans la rue. La faute aux réfugiés qui leur prenne leur misère ou à l’indifférence générale ?

      03/01/2017 à 10 h 05 min
  • Jacky Social Répondre

    L’etat n’a rien a voir ni avec la solidarite, ni avec le coeur. Cela nest pas son affaire et ces choses ne peuvent etre obligatoires.

    02/01/2017 à 17 h 28 min
    • Jaures Répondre

      Mais l’Etat a à voir avec le droit.
      Qu’un handicapé puisse vivre, qu’un chômeur ne sombre pas dans la misère, qu’un enfant profite d’un repas équilibré à la cantine, qu’un malade soit soigné, qu’un retraité ne soit pas à la rue, cela ne relève pas de la charité mais du droit le plus élémentaire.
      Le sort des plus démunis ne doit pas être à la merci du caprice d’un milliardaire plus préoccupé par son club de foot que par les SDF ou les cancéreux.

      02/01/2017 à 17 h 48 min
      • Jacky Social Répondre

        Je ne vous dis pas le contraire. Cependant, il y a un enorme gaspillage, cher Jaures, au niveau d’une fonction publique plethorique (mais qui n’a jamais assez de moyens – faut dire qu’avec tous les problemes q’elle cree, c’est pas facile. Et braire, ca ils savent faire), les ASBLs (brols inutiles crees par les profiteurs socialistes pour cacher des activites en realite tres lucratives grace aux subsides), allocs aux bougnoules en tout genre. En France il y a 1 elu pour 100 personnes – record absolu en Europe etatiste. Les avantages aux fonctionnaires (sur quelles bases?), etc-etc.. En Belgique (30.650 kilometres fort carres), il y a la Commission de Bruxelles, un Roi, 7 gouvernements pour, outré le gouvernementeur federal, les 3 communautes linguistiques (communaute flamande, Walbanie-Bruxelles et germanophone) et les trois regions territoriales (Flandre, Bruxelles et Walbanie), les intercommunales (googlez le recent scandale de Publifin-Tecteo ou la mafia s’octroie 500 € la minute par representant au CA), les provinces devenues depuis la federalisation totalement inutiles avec leurs gouverneurs, leurs elus avec chauffeurs et leurs porteurs d’eau), les mairies avec leurs administrations plethoriques dites de « proximite » et enfin les cabinets ministeriels tout aussi plethoriques faisant doublons avec l’administration car en Belgique personne n’a confiance en personne. Vous ne croyez pas qu’il y a un probleme? En France, on joue a Versailles a tous les niveaux. Et donc votre empathie pour les defavorises est mal placee. Vous devriez etre revolte et degoute par l’etatisme. Mais non, vous en redemandez. Vous etes fou a lier.

        02/01/2017 à 18 h 08 min
        • Jaures Répondre

          Personne ne vous dira qu’il n’y a pas de gaspillage mais le privé ne gaspille-t-il pas ?
          Prenez l’affaire Kerviel: 5 milliards d’euros partis en fumée !
          Si l’Etat avait émis l’idée de prélever pareille somme (pour en finir avec les sans abris par exemple), la Sté Générale aurait hurlé qu’on assassinait une banque. Aujourd’hui, la banque affiche de très bons résultats et les actionnaires de 2008 ont vu leur capital croitre de 40%.
          Et qu’on ne dise pas que c’est l’argent des actionnaires et qu’ils prennent des risques. Les banques en difficulté ont été sauvées par l’Etat et la Société Générale a vu l’Etat prendre en charge 30% des pertes de l’affaire Kerviel.
          Et c’est un exemple entre mille.
          Qui paiera les malversations de Volkswagen ? Les actionnaires ? Ce sont en fait 30 000 emplois qui vont être supprimés.
          Quant aux élus, la majorité sont des bénévoles (375 000 sur 600 000) et les maires des 28 000 communes de moins de 1000 habs touchent une indemnité dérisoire (600€ à 1200€).
          Les professionnels de la politique (députés, sénateurs, maires de villes de plus de 1000 habs, adjoints des villes de plus de 20 000, conseillers départementaux ou régionaux) sont moins de 20 000 en France.

          02/01/2017 à 19 h 04 min
          • Jacky Social

            @Jaures:
            1) Non, le prive gere ne gaspille pas. Le benefice est bien trop important pour la survie economique. Mais cela vous est etranger SAUF quand il faut confisquer.
            2) L’affaire Kerviel est une affairre basee sur du vent. Ces sommes ne sont pas parties en fumee pour tout le monde. L’affaire Kerviel est un cas isole. L’etat est un cas permanent. Kerviel est alle n prison. L’etat fait ce qu’il veut de maniere arbitraire.
            3) VW: le progres scientifique ne se commande pas. Je suis d’ailleurs rassure que VW (une marque je n’aime pas car les modeles sont hideux, question de gout) n’ait pas respecte les exigencies imbeciles legales. Aucune marque d’ailleurs n’y parvient. Alors, on s’en fout completement
            4) Les elus ne sont jamais des benevoles. Bien au contraire. Il y a toujours quelque chose a prendre. Tiens, prenez le coiffeur de votre fort cher Hollande..
            5) A vous lire, s’il n’y a que 20.000 elus en France, alors nous sommes dans l’ultrrraliberalisme scanmdaleux. De quoi se plaint-on? Non, Jaures, vous etes un branleur. Allez, un petit porno et on n’en parlera plus. Votre fontaine vous calmera. Je l’espere.

            02/01/2017 à 19 h 27 min
  • druant philippe Répondre

    Migrant est un terme de novlangue mondialiste .
    Il faut refuser toute aide aux immigrés afromuzz SDF ou illégaux qui envahissent et dégradent ce pays : qu’ ils meurent de froid dans la rue est souhaitable car ainsi ils sauront que ce pays ne les aime pas et qu’ il sn’ ont rien à espérer ici .
    Qu’ un nombre sans cesse grandissant de ces forbans meure en Méditerranée et le tableau sera réjouissant .
    Encore un bon voeu pour 2017 : que les putes qui les soutiennent se fassent égorger par leurs petits protégés , que le chaos s’ installe et permette aux patriotes de nettoyer les écuries d’ Augias définitivement même au prix de milliers de morts : les s collabos, les traîtres à la jaures
    doivent payer le prix fort .
    Dire que voici 50 ans les rues étaient quasi vides de leurs présences infectes , peu de vols ou cambriolages, la joie de vivre regnait même si tout était loin d’ être parfait .

    02/01/2017 à 15 h 12 min
    • Jaures Répondre

      Cher Philippe, je vous reconnais au moins dans votre abjection une incontestable franchise.
      Par contre, je doute qu’il y a 50 ans le monde dansait dans l’allégresse. Je vous rappelle que la quasi totalité des prisons en France ont été construite bien avant 1960 et qu’elles n’étaient pas vides.
      Et s’il y avait moins de vol, c’est qu’il y avait surtout moins de tentation: en 1960, il n’y avait qu’un million de téléviseurs en France (27 millions aujourd’hui), il n’existait pas de portables ou d’ordinateurs, il n’y avait que 6 millions d’automobiles en circulation (38,5 millions aujourd’hui),…
      Sans doute moins de violences urbaines parce que beaucoup moins d’urbains: de 6,3 millions d’agriculteurs, on est passé à 500 000.
      Et si « la joie de vivre régnait », c’était plus court: l’espérance de vie en 1960 n’atteignait pas 70 ans. La retraite durait en moyenne 5 ans contre plus de 20 ans aujourd’hui et dans de piètres conditions: depuis 1960 le taux de pauvreté chez les retraités a été divisé par 4,5 fois.
      Les choses se sont bien améliorées durant les années 60 et 70 mais cela a coïncidé avec les plus grosses vagues d’immigrations en France.
      Je comprends la nostalgie pour votre jeunesse, Philippe mais arrêtez avec le « c’était mieux avant ». Personne ne regrette la Dauphine, le 22 à Asnières, les bidonvilles, les hivers avec l’abbé Pierre, les jeunes traumatisés par l’Indochine et l’Algérie, le travail aux champs ou à la mine, les femmes sans autorité parentale, l’ORTF, les yéyés, …

      02/01/2017 à 17 h 12 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      avant, dans les temps obscures , on parlait d’ émigrants et d’ immigrés … le  » migrant  » est un  » nomade  » donc une personne en  » transit  » qui n’ a pas encore son  » point de chute  » en somme un  » touriste  » et nous savons que nous sommes un pays à vocation … touristique

      le problème c’ est que, sauf rares exceptions, ne resteront chez nous que les moins  » aptes « 

      04/01/2017 à 8 h 23 min
      • Le Ket Répondre

        @ Quinctius : pourquoi les moins « aptes » ?
        En consultant certaines statistiques démographiques, ces « touristes » exotiques participent activement au repeuplement de la France (et ailleurs en Europe), pays vieillissant…
        De plus, à écouter nos dirigeants, ils « enrichiraient » notre société, en apportant leurs valeurs et leurs cultures, outre leur délicieuse gastronomie et leur musique entrainante.
        Dès leur adolescence, leur vitalité « débordante » anime nos quartiers où de nombreuses associations organisent des « rencontres citoyennes », autour de nombreux feux citadins de la Saint-Sylvestre.
        Bref : « QUE DU BONHEUR ! « 

        04/01/2017 à 18 h 12 min
  • BRENUS Répondre

    Dans la continuation de sa logique de fachogaucho, JOJO approuve que l’on débarque des sans logis locaux alors que l’on accorde le logement gratos à des pseudos réfugiés en grande partie économiques et autres clandestins. Et, si vous n’êtes pas contents, il va vous répondre comme il le fit il n’y a pas si longtemps que vous n’avez qu’à vous tirer (pour laisser la place). Ce que lui et ses seîdes n’ont toujours pas compris c’est que ce sont eux et leurs protégés parasites que nous voulons voir se tirer. Au besoin, avec l’aide d’un coup de pied au Q. J’ignore la politique du fn vis à vis du secours catho , populo, etc… mais voyant leurs « bénévoles » (rétribués) ne s’intéresser pratiquement qu’au clandestins et « réfugiés » , le fn aurait bien tord d’aller soutenir ces spécialiste du charity bussiness dont certains cadres vivent très bien d’un job totalement subventionné par le fric commun.

    02/01/2017 à 14 h 44 min
    • Jaures Répondre

      Vous aussi Brenus, vous vous préoccupez du sort des plus démunis quand cela vous arrange !
      Et visiblement vous n’avez jamais mis les pieds dans une association type secours catholique ou secours populaire car vous verriez que les plus démunis en France parlent surtout français. Et surtout vous constateriez que les militants sont des gens simples, ouvriers, enseignants, retraités qui montrent un engagement exemplaire.
      Quoi ? Vous avez peur que les migrants viennent voler leur misère à vos compatriotes sans ressources ? Qu’avez-vous fait pour améliorer leur sort ? Militez-vous pour que les dotations destinées aux SDF, aux expulsés, aux mal-logés soient augmentées ?
      Je peux comprendre que l’on s’oppose à la venue de migrants mais utiliser comme argument qu’ils viendraient prendre aux miséreux français ce qu’on leur jette habituellement avec dédain, en refusant qu’un foyer leur soit dédié trop prêt de chez soi de peur que cela fasse baisser la valeur marchande de son logement montre une hypocrisie que je vous admire de pouvoir afficher sans honte.

      02/01/2017 à 15 h 18 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      pourquoi  » facho  » ? si seulement il ne l’ était même qu’ un tout petit peu pour proposer quelque chose, même modeste, qui soit réalisable au lieu que d’ offrir à notre admiration sa grandeur d’ âme et l’ intelligence qu’ il a de ce Monde

      02/01/2017 à 16 h 18 min
  • Jaures Répondre

    Curieusement, le FN ne s’intéresse au sort des sans-abris que concurremment à celui des migrants.
    La France a accueilli 10 000 Syriens depuis 2011. Or, il y a en France plus de 3,5 millions de mal logés ou de sans-abris.
    Et on voudrait nous faire croire que ce sont les migrants qui leur prennent la place ?
    La mairie de Paris voulait créer dans le XVIème arrondissement un centre d’accueil pour les sans-abris, pas pour les migrants. Les riverains s’y sont opposés avec violence. Le centre a subi une tentative d’incendie.
    J’attends toujours le soutien du FN à ce centre et la condamnation des riverains hostiles alors que d’autres centres similaires existent en banlieue et dans d’autres arrondissements parisiens.

    02/01/2017 à 10 h 45 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

       » curieusement  » le F.N. s’ intéresse aux Français … à vomir !

      02/01/2017 à 13 h 05 min
      • Jaures Répondre

        Avez-vous vu beaucoup de militants FN s’opposer aux expulsions ? Voyez-vous beaucoup de militants FN aux côtés du Secours Populaire et du Secours Catholique ? Voyez-vous beaucoup de militants FN dans les maraudes pour aider les sans-abris ?
        Le FN ne se préoccupe pas du sort des Français les plus pauvres mais uniquement de faire monter la haine contre d »encore plus miséreux.
        Qu’est-ce qui est à vomir ?

        02/01/2017 à 14 h 10 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

           » vous  » n’ avez pas le monopole du … coeur  » ( citation sic ) !

          que votre idéologie commence déjà par ne pas  » fabriquer  » de la misère et après vous pourrez toujours venir me donner une leçon de votre Morale !

          02/01/2017 à 16 h 22 min
          • Jaures

            Fabriquer de la misère ? Il y aurait largement de quoi la soulager avec ce qu’ont accumulé les grandes fortunes ne serait-ce que ces 5 dernières années. Rien qu’en 2015, le nombre de millionnaires a bondi de 6%. Le patrimoine des 500 Français les plus riches a été multiplié par 5 en 20 ans, socialistes ou non au pouvoir (source: Challenges).
            La richesse est donc bien là. Il suffirait de la répartir un peu mieux.

            02/01/2017 à 17 h 41 min
          • quinctius cincinnatus

            ne soyez pas envieux [email protected] comme un vulgaire socialiste … on ne répartit pas la richesse on la crée et on la défend

            ou alors expliquez moi pourquoi des Chinois Communistes, des Américains Démocrates et des Français Socialistes n’ arrivent pas à la répartir cette foutue richesse

            02/01/2017 à 19 h 28 min
          • Jaures

            Envieux ? Vieille rengaine. Je ne demande rien pour moi.
            Si les salariés gagnaient tous au moins mon salaire, je raccrocherais pour toujours le syndicalisme et laisserais serein les milliardaires à leurs occupations dont je me fiche pas mal.
            La richesse, une fois créée est toujours répartie. La teneur de cette répartition dépend du rapport de force entre capital et travail. Depuis plusieurs décennies, ce rapport est en faveur du capital qui s’approprie l’essentiel des richesses.
            Les chiffres que je vous ai donnés ci-dessus illustrent cette évolution. En 3 décennies, la part des actionnaires est passée de 22 à 36%. Parallèlement, la part de capital consacrée aux investissements passait de 75 à 57%. La part perçue par les salariés a baissé en rapport.
            La répartition n’est pas un acte politique. Si la pression sociale est suffisante, il arrive qu’un gouvernement de droite accorde plus de concessions qu’un gouvernement de gauche (d’ailleurs, certains militants de gauche, dont je ne suis pas, sont contre la gestion des affaires de l’Etat par la gauche car cela serait démobilisateur). Un gouvernement de gauche qui n’est pas accompagné socialement cèdera aux pressions du capital. C’est le mot d’Alain: « un bourgeois élu demeure bourgeois, un socialiste élu devient bourgeois ». J’ajouterai s’il n’est pas socialement soutenu (ou poussé).
            Les Démocrates américains sont des libéraux. Sous Obama, la répartition des richesses en faveur des actionnaires s’est accentuée. Il y avait d’ailleurs au moins autant de milliardaires pour Clinton que pour Trump. Rien ne changera sur le fond.
            Quant aux dirigeants Chinois, ce sont des dictateurs qui veillent sur les intérêts d’une oligarchie politico-financière (un peu comme en Russie).

            02/01/2017 à 21 h 44 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: