Communiqué de presse de l’UPR : un débat très primaire

Communiqué de presse de l’UPR : un débat très primaire

unnamed

Le « Grand débat » que toute la presse annonçait comme tel a été très primaire. Nous avons assisté à un « débat » sans relief entre deux comptables sans vision pour la France.

L’UPR trouve à la fois invraisemblable et symptomatique que l’UE n’ait pas été débattue entre les contradicteurs, ni même amenée par les journalistes alors que :

80% de nos lois nationales sont des traductions de directives décidées à Bruxelles ;
tous les grands sujets monétaires, économiques et sociaux, thèmes principaux des deux candidats, sont verrouillés par les traités européens. Traités complètement irréformables puisqu’il faut l’unanimité des 28, bientôt 27, États membres pour les modifier (article 48 du Traité sur l’Union européenne).
Faire un débat présidentiel sans aborder ce sujet, c’est comme jouer un match de football sans ballon. On veut encore une fois proposer aux Français de choisir le pilote d’un avion dont la destination est déjà actée. Ce sera Paris-Bruxelles, point !

L’UPR trouve également sidérant que le « débat » n’ait consacré que 10 minutes à lapolitique étrangère. Les deux candidats (ancien Premier ministre pour M. Fillon et ministre des Affaires étrangères pour M. Juppé) voulant faire croire qu’ils mèneraient une politique indépendante des États-Unis et de la Russie alors même qu’au pouvoir, ils ont montré une servilité accablante vis-à-vis des États-Unis, en Libye et en Syrie.

L’UPR déplore que de nombreux autres sujets stratégiques n’aient pas été traités ou alors simplement survolés :

le TAFTA ;
les délocalisations ;
le protectionnisme ou le libre-échange ;
la politique industrielle ;
les réformes territoriales ;
la ruralité et l’agriculture ;
l’OTAN ;
l’armée ;
la situation de la France dans 30 ans.
L’UPR souligne la pauvreté du « débat » qui met en lumière cette phrase de Philippe Séguin, ancien mentor de François Fillon, quand ce dernier avait encore une vague idée de ce qu’est la souveraineté nationale :

« La droite et la gauche sont deux détaillants qui ont le même grossiste, l’Europe. »

Et c’est bien à un débat entre petits épiciers auquel nous avons assisté, pris entre la consternation et le sommeil. Un discours vraiment très primaire.

François Asselineau et l’UPR montreront au peuple français, lors des élections 2017, que la France a un autre destin que celui de tomber en catimini dans les mains d’une oligarchie financière et industrielle. La France mérite mieux que d’être dirigée par des ronds-de-cuir sans envergure.

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • Kissifrot Répondre

    Un débat ? Où ça ? Ça a été le culte des chefs dans toute sa splendeur, lavage de cerveau à la clé. Et bien entendu : pas un mot sur les sujets qui fâchent. Quand aux quelques propositions des uns ou des autres, leur réalisme est tellement ubuesque qu’on se demande sérieusement si les spectateurs ont encore une once de neurones dans leur cerveau.

    Le but de la mafia est bien de cacher M. Asselineau et ses 13750 adhérents, début décembre 2016. Il n’y a plus aucun doute là dessus.

    Et quand on a vu les nombreuses vidéos de l’UPR, on mesure à quel point on nous a pris pour des cons, avec une europe aux ordres de l’oncle sam !

    La problématique est pourtant triviale :
    1 / l’europe nous a trahit et est à la base de la plupart des lois débiles qu’on impose depuis 25 ans, et qui minent chaque jour nos emploi et notre souveraineté
    2 / pour réformer l’europe, il faudrait l’unanimité des 27 états membres, qui ont tous des intérêts divergents. C’est perdu d’avance
    3 / la seule solution, c’est d’abandonner le navire a son triste sort. De toute façon, ce n’est pas cette europe que nous avons voté à Maastricht. Quant à l’euro, on a bien vécu sans, et on retrouvera sans problème notre franc avec grande joie !

    Pour le reste, on fera comme les anglais : des traités avec le reste du monde, en gardant la main. Et la vie continuera avec un changement majeur : c’est le peuple qui reprendra les décisions, et non Bruxelles, Francfort et Washington !

    07/12/2016 à 19 h 29 min
  • Gérard Pierre Répondre

    La machine à délivrer les titres de pension est en marche :

    ¤ Primaire EELV : …… Duflot a eu son ticket ! …… depuis, on n’a plus de nouvelles d’elle et ça nous fait un peu comme des vacances !

    ¤ Primaire de la droite – 1er tour : …… Sarkozy a ‘’fêté‘’ son départ ! …… Il va se livrer à ses passions privées ! …… [la poterie ? …… le jardinage ?]

    ¤ Primaire de la droite – 2ème tour : …… Juppé vient d’avoir son inscription en maison de retraite ! …… [Sympa comme il est, je ne suis pas sûr qu’il aura beaucoup de visites !]

    ¤ Primaire socialiste à venir : …… à qui le tour ?
    « François, ne te cramponne pas ! …… des gentilles personnes en blouse blanche nommées Électrices et Électeurs vont venir te chercher pour t’emmener dans une grande maison au fond d’un beau parc afin que tu te reposes longtemps » …… [Ouais enfin, quand je dis ‘’repose‘’ c’est une façon de parler, il n’a rien foutu durant toute ta vie] …… Ils vont lui apprendre à faire des collages, c’est la première fois qu’il aura l’occasion de faire quelque chose de ses dix doigts !

    Et comment « attraper » ceux qui ne veulent pas ‘’vieillir‘’ en transgressant le système des primaires, comme Mélenchon par exemple, …… [pour n’en citer qu’un] ?

    Le filtre des primaires contribue à affiner la sélection sans pour autant régler la totalité de la question ! …… Les électrices et les électeurs devront une nouvelle fois démontrer leurs qualités tacticiennes comme ils ont commencé à le faire depuis quelque temps avec les sondeurs et avec les urnes !

    Ça commence à redevenir intéressant !

    28/11/2016 à 8 h 36 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    les  » 4 V²  » se spécialisent dans la parution d’ articles de la physique politique des … particules ?

    28/11/2016 à 8 h 27 min
  • Huppé Hère Répondre

    L’upr compte 13480 adhérents ce dimanche 27 novembre à 18h00.
    Il est le seul mouvement politique à alerter sur l’urgence de sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN.

    27/11/2016 à 18 h 01 min
  • Rouletabille Répondre

    Je suis bien d’accord avec vous, mais après quelques hésitations, je viens d’aller voter, pour éliminer le candidat de gauche.

    27/11/2016 à 8 h 30 min
  • geay jacqueline Répondre

    très bien ce message, mais pourqu oi n entendons pas plus ce monsieur, si nous voulons changer le monde

    27/11/2016 à 8 h 30 min
  • goufio Répondre

    Et dire que certains journaleux comparent F. Fillon à M. Thatcher ! Mais où vont-ils chercher leurs sources? A l’AFP (Pravda)

    27/11/2016 à 8 h 01 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: