Concours Lépine de l’absurdité

Concours Lépine de l’absurdité

Nous avait-on assez seriné que craindre des infiltrations de terroristes parmi les cohortes de réfugiés qui se pressent aux portes de l’Europe depuis des années était du « complotisme » sans le moindre fondement rationnel ?

Eh bien, même les médias « mainstream » viennent de nous apporter une éclatante confirmation du bien-fondé de ces craintes.

Cinq Afghans, soupçonnés d’être liés aux talibans, et peut-être même à Al Qaïda, ont été placés sous surveillance dès leur arrivée sur le sol français à la fin du mois d’août.

Mais on se demande ce qui peut bien nous pousser à garder sur notre sol des gens que nous soupçonnons d’intentions hostiles.

Une nouvelle fois, il s’agit d’un invraisemblable détournement du droit d’asile.

Les bonnes âmes me répondront que l’on ne peut pas renvoyer des Afghans chez eux dans le chaos actuel où se trouve leur pays.

Mais le droit d’asile ne peut se comprendre qu’à la condition d’être adossé à un devoir du réfugié de chérir sa nouvelle patrie.

Le droit d’asile était déjà notoirement devenu l’une des principales filières d’immigration clandestine en France. Quelle logique y a-t-il à en faire maintenant une filière terroriste ?

Il est vrai que nos brillants oligarques n’en sont pas à un paradoxe près.

L’une des candidates à la primaire écologiste, vice-présidente de l’université de Lille (et dont on pourrait donc supposer un minimum de capacité rationnelle), Sandrine Rousseau, vient ainsi de s’illustrer en déclarant sur BFM TV : « S’il y a des Afghans potentiellement terroristes, il vaut mieux les avoir en France pour les surveiller. »

Ben voyons !

Après l’invasion migratoire justifiée par des raisons humanitaires, voici l’immigration invasion justifiée par des raisons sécuritaires !

La réalité, c’est que la France crève de ces lois idiotes qui lui créent des devoirs absurdes envers des ennemis.

Non, il n’existe aucun devoir moral d’accueillir la terre entière chez nous.

Et, non, à plus forte raison, rien ne justifie que l’on mette en péril la vie de notre prochain (nos concitoyens) pour faire plaisir à nos adversaires et leur livrer sans combat notre patrie.

Un enfant de 4 ans comprendrait que nos ennemis n’ont rien à exiger de nous.

Nous avons un besoin urgent de gens peut-être un peu moins diplômés, mais dotés de nettement plus de bon sens que nos « élites » !

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • ELEVENTH Répondre

    Comment donc s’appelle le parti dit « écologiste » de cette allumée ? Avec une telle tronche de chaisière, on peut se poser des questions.

    06/09/2021 à 0 h 14 min
  • Hagdik Répondre

    Pour ma part, je préfèrerais qu’on lui fournisse un aller simple pour Kaboul qu’elle aille se frotter aux talibans.

    05/09/2021 à 14 h 03 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Chine : le Parti communiste ne veut plus d’hommes efféminés à la télévision.
    C’est donc une exclusion, Mme la vice-présidente de l’université de Lille ne va pas être contente du tout.
    À quand un sit-in vert devant devant l’ambassade la la république populaire de Chine?

    04/09/2021 à 21 h 36 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    La vice-présidente de l’université de Lille et prétendante à la candidature présidentielle verte a toutes les qualités d’Ilse Koch la sorcière bien- ou mal-aimée de Buchenwald.
    Prions le ciel pour qu’elle n’accède jamais à la fonction suprême et que nos peaux ne soient pas transformées en abat-jour.

    01/09/2021 à 9 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *