Condamnation de Nicolas Sarkozy

Condamnation de Nicolas Sarkozy

Avant de condamner quelqu’un à propos d’intérêts financiers, il faut se poser la question de savoir où est le préjudice.

En l’occurrence l’argent utilisé pour la campagne électorale provenait de fonds privés, donc l’État français n’était pas victime ; il en serait tout autrement si le candidat Sarkozy avait détourné des fonds publics à son profit.

On sait que le Président Sarkozy a eu le mérite, en début de mandat, de supprimer les caisses noires dans lesquelles ses prédécesseurs pouvaient puiser en cas d’urgence.

Il a, par ailleurs, été le premier à publier les comptes de l’Élysée.

Ce n’est pas rien pour répondre à l’électeur, en termes de clarté de gestion au sommet de l’État.

S’il n’y a pas de préjudice vis-à-vis du contribuable français, il faut le chercher en termes d’égalité vis-à-vis du candidat socialiste, le Président Hollande.

Rappelons-nous que ce dernier, à peine élu, avait désigné son factotum ad hoc (cf. le Nota bene ci-dessous) pour éplucher les archives de l’Élysée, avant qu’elles ne soient classées par les archivistes.

Ce n’était guère élégant vis-à-vis de son prédécesseur.

Donc, pour revenir à la question des fonds cachés, il ne semble pas y avoir de préjudice.

Le délit est donc celui des fausses factures.

L’intention de ce procédé financier est généralement de dissimuler une action financièrement frauduleuse.

En l’occurrence, le dépassement de frais de campagne par le parti LR.

La véritable sanction a été l’obligation, pour ce dernier qui soutenait le candidat Sarkozy, de rembourser l’allocation d’État dont profite chaque candidat à l’élection présidentielle.

Cette sanction ne fut pas sans conséquence pour le parti LR.

Pour revenir au délit de dissimulation, qui concerne la justice ordinaire, Il y a lieu de penser que la sanction était suffisante.

Il faut donc passer sur un autre plan pour juger les conséquences de l’acte.

Le candidat Hollande a-t-il été défavorisé du fait que les LR aient dépassé le montant autorisé pour frais de campagne ?

A priori non, puisqu’il a été élu.

Il faut donc croire que les fonds engloutis dans la campagne ont un effet si les médias veulent bien relayer les événements et messages qui l’accompagnent.

Force est de constater, dans notre pays, que la répartition de la parole, au travers des médias, est tout à fait inégalitaire.

C’était particulièrement le cas en 2012.

La justice aurait dû prendre en considération ce fait, pour juger.

Que l’équilibre ait été respecté en région parisienne, ce n’était pas du tout le cas en province, où la portée d’antenne des chaînes radio est tout à fait inégalitaire.

L’attribution partisane des fréquences et la vente à des intérêts privés, lors du démantèlement de l’ORTF, font qu’une partie du territoire a souffert d’une répartition partisane à cette époque.

Pour le provincial défavorisé, les médias lui ont commenté, généralement en termes négatifs et à longueur d’antenne, le fameux discours de Toulon, Le problème est que bon nombre d’entre eux ne savaient pas ce qu’il s’y était dit, puisque le discours ne leur avait pas été diffusé. Pourquoi ?

Pourquoi un candidat, qui déplaît à une partie des médias, peut-il être mis sous l’éteignoir ?

On observe pratiquement le même problème aujourd’hui avec le candidat fantôme Zemmour :

ses paroles sont sélectionnées par de potentiels candidats rivaux pour leur donner un jugement opposé.

Malheureusement, l’électeur n’a pas la possibilité de juger par lui-même, à l’écoute de M. Zemmour.

Un tel procédé nuit à l’information et pèse sur le choix éclairé d’un candidat pour la présidence.

C’est exactement ce qui est arrivé pour mon village, lors de l’élection du Président Macron.

Après avoir voté FN à plusieurs reprises lors des élections précédentes, les électeurs y ont été complètement déboussolés.

Lors du premier tour, ils se sont massivement mobilisés en faveur de M. Mélenchon, à l’écoute des propos tenus à l’endroit du candidat LR à savoir l’affaire M. Fillon et, finalement, ils ont viré de bord pour voter Macron.

Le ballottage du scrutin électoral répond au ballottage de l’électeur par les médias.

N.B. : Voir : https://www.europe1.fr/politique/quand-lelysee-mettait-le-nez-dans-les-archives-de-sarkozy-2534909

« Quand l’Élysée mettait le nez dans les archives de Sarkozy : Témoignage gênant. » Qu’y a-t-il de si sensible dans cette enquête des journalistes Éric Mandonnet et Jules Giraudat ?

Un homme, d’abord, Bernard Muenkel.

Cet ancien chef du service informatique de l’Élysée raconte face caméra l’étrange ordre qu’il a reçu en avril 2013 du colonel Éric Bio-Farina, le commandant militaire du Palais.

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • vozuti Répondre

    quinctius,
    macron n’a pas besoin d’édouard philippe, le nouveau juppé.
    en 2017 il a fait l’erreur de faire rentrer le loup dans la bergerie, en le nommant premier ministre, et il ne sait plus comment le désincruster.
    en ce qui concerne l’élimination du candidat fillon, vous oubliez que le juge qui a mis en examen fillon a pris soin, quelques jours plus tot, de renvoyer sarkosy en correctionnelle pour etre certain que ce dernier ne puisse pas profiter de la situation.
    ce juge a également pris soin de déclarer la mise en examen, dans la précipitation (en 3 jours), avant la date limite des inscriptions à la présidentielle, pour donner à juppé la possibilité de se présenter à la place de fillon.
    juppé était le seul bénéficiaire possible de l’élimination de fillon, le crime était signé.
    et si, à la surprise générale, fillon n’avait pas refusé de céder à l’énorme pression politico_médiatique, il aurait laissé sa place et juppé serait le président en place.

    12/10/2021 à 0 h 53 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    addenda

    vous voulez mon avis ?
    les militants L.R. devraient choisir comme candidat à la présidentielle de 2022 au lieu et place de Michel Barnier … Edouard Philippe un nouveau … Jacques Chirac !

    11/10/2021 à 13 h 18 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Vozuti toujours aussi machiavélique … à mon avis c’ est beaucoup plus simple que cela
    Emmanuel Macron se représentera, naturellement, et Edouard Philippe est simplement là, pour l’ instant, pour récolter des  » députés  » ( macron-compatibles : un Centre bien-pensant et frileux ) avec des voix d’ électeurs L.R. ( un parti qui part en couilles … merci … Nicolas Sarkozy le Parrain des Républicains )
    à ce propos je suis de plus en plus persuadé que c’ est ce même Nicolas Sarkozy qui a sabordé la candidature de son …  » collaborateur  » , François Fillon qui fut d’ une NAÏVETE COUPABLE avec son affaire de costumes !

    11/10/2021 à 12 h 31 min
  • vozuti Répondre

    dans cette campagne pour la présidentielle, en plus de l’omniprésence d’édouard philippe qui ne peux pourtant pas se présenter en meme temps que macron, l’autre aberration est la publicité que les médias font à zemmour alors qu’on sait qu’ils le démoliront au second tour.
    macron est certain de remporter l’élection contre lepen, alors pourquoi les médias amènent zemmour dans le jeu et mettent l’immigration au centre du débat alors que leur but est habituellement de la cacher sous le tapis?
    la seule explication logique est que macron ne pourra pas se présenter.
    en effet LR est actuellement écrasé entre macron et lepen, mais si macron ne se présente pas le candidat LR pourrait profiter du vide. il faut donc placer zemmour pour assécher la candidature LR, et au second tour il ne restera qu’édouard philippe pour affronter un zemmour diabolisé.
    sans la candidature zemmour, édouard philippe aurait pu se faire doubler par le candidat LR.

    10/10/2021 à 23 h 26 min
  • vozuti Répondre

    pour la prochaine présidentielle, les 2 candidats les plus médiatisés sont édouard philippe et éric zemmour.
    c’est probablement l’affiche du second tour… ah non pardon, édouard philippe fait campagne pour l’élection d’après, en 2027.
    en fait il y a 2 solutions, soit la montre d’édouard philippe avance de 5 ans et il doit la faire réparer , soit il sait que macron ne pourra pas se présenter en 2022 et il doit commencer à faire campagne pour pouvoir le remplacer au dernier moment.

    10/10/2021 à 15 h 28 min
  • vozuti Répondre

    quinctius, le choix est effectivement risqué car si macron n’est pas complétement stupide l’horizon d’édouard philippe et de son comparse juppé pourrait se restreindre aux murs d’une prison.
    en effet, ces 2 lascards sont très actifs pour faire condamner leurs concurents à de la prison, mais ils trainent aussi un paquets de casseroles. leurs victimes pourraient donc facilement leur renvoyer l’ascenceur si elles se lassaient de prendre des coups stoiquement sans s’autoriser à les rendre.

    10/10/2021 à 0 h 54 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Vozuti
    un choix de nom de parti bien risqué :
    il y a deux horizons parmi lesquels il faut choisir : celui de l’ aurore et celui du crépuscule
    pour un … marcheur l’ horizon fuit toujours devant lui et jamais il ne le rattrape

    09/10/2021 à 18 h 01 min
  • vozuti Répondre

    prison ferme pour sarkosy parce qu’il a trop dépensé pour sa campagne, prison ferme pour fillon parce qu’il a employé sa femme.
    à quelques mois de la dernière présidentielle fillon était presque certain d’etre élu, mais on lui a « gentiment » demandé de laisser la place au plan B, juppé.
    à 6 mois de la prochaine présidentielle macron est aussi favori. on ne sait pas si macron va etre lui aussi condamné, mais on lui a déjà préparé son plan B.
    en effet, édouard philippe, le bras droit de l’ex plan B juppé, lance aujourd’hui son propre parti destiné à remplacer le parti de macron.
    les journalistes expliquent maladroitement qu’édouard philippe se positionne pour 2027… mais il est tellement pressé qu’il est déjà pret pour l’élection de 2022.

    09/10/2021 à 15 h 20 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    La Maire P.S. / E.E.L.V. de Canteleu commune de 15.000 habitants de l’ agglomération rouennaise dont elle est aussi la vice-présidente en GARDE à VUE dans une affaire de trafic de drogue avec le … 9/3

    Emmanuel Macron déclare que l’ avenir économique de la France est dans les mains des … youtubeurs !

    tout fout le camps ! on demande un Lycurgue !

    08/10/2021 à 13 h 08 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    et pourquoi pas une minute de silence dans les écoles pour Bernard le Marchand de Tapie et un mausolée sinon le Panthéon
    Parlant de ses compatriotes, l’ ancien roi de Sparte Démarate aurait déclaré à Xerxès roi des Perses en 480 av J.-C.
     » Sils sont libres ils ne sont pas libre en tout : ils ont un Maître , la Loi  » ( despotès nomos ) nous dit Xénophon dans  » La République des Lacédémoniens  » et le poète Simonide , un contemporain de Démarate que cite Plutarque aurait caractérisé Sparte comme étant une Cité  » dompteuse de mortels  » ( daminsimbrotos )

    au lieu que de trouver des  » excuses  » fallacieuses à ses  » champions  »  » Les 4 Vérités  » seraient plus avisées de combattre pour la MORALE PUBLIQUE quitte à ce que certains des ses lecteurs  » partisans  » des aigrefins, magouilleurs et escrocs qui polluent le monde économique et politique français, ne se réabonnent plus

    06/10/2021 à 14 h 04 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    ils règlent leurs comptes entre eux !

    une constatation cependant : si François Hollande a vécu en parasite sur ce qui restait d’ encore vivant de la République, il n’ a JAMAIS été impliqué d’ une quelconque façon dans un acte  » délictueux  » … ce qui n’ est absolument pas le cas de Sarkozy

    personnellement je pense que plus qu’ une  » vengeance  » ce que François Hollande a recherché c’ est de révéler combien le système sarkozyste et chiraquien était à ce point MAFIEUX !

    06/10/2021 à 13 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: