Congé parental : le matérialisme toujours plus bête !

Congé parental : le matérialisme toujours plus bête !


Sous prétexte que le congé parental retire un trop grand nombre de femmes du marché du travail, des
propositions se font de plus en plus insistantes pour le réduire. Nadine Morano avait déjà plaidé en ce sens.
Faut-il rappeler à tous ces cuistres que le congé parental a été conçu pour le bien-être de l’enfant, pour que ses premiers mois dans la vie soient entourés de l’attention et de l’amour de ses
parents, le plus souvent de sa mère qui vient de le porter pendant neuf en elle ?
N’y-at-il rien de plus urgent que de séparer la mère de son enfant, de confier celui-ci à une crèche qui coûte bien plus cher à la société que le congé parental et qui est bien loin d’apporter le
même bienfait affectif ?
N’est-il pas étonnant que d’un côté le Président de la république demande à une commission d’expert de rechercher des indices plus pertinents quant au développement de la société
que le PIB et que d’un autre côté, un membre du gouvernement, du haut de son autorité passagère, se sente investi de la mission de réduire le congé parental ?
Ce matérialisme à courte vue ne peut qu’affaiblir les personnes, les familles et rendre la société encore plus brutale égoïste et bête !

PS : si le principe « d’européenne la plus favorisée » (voir
ici
), est appliqué, alors le congé parental sera allongé à un an !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: