Conseils pour être réélu

Posté le septembre 12, 2019, 8:45
9 mins

Dans un article publié à la veille de l’élection présidentielle, j’avais distribué conseils et sages paroles aux lecteurs des «4 Vérités» pour que l’un d’entre eux soit élu président de la république. Ces conseils se résumaient ainsi : multipliez les promesses, mais n’en tenez aucune et préparez-vous à ne rien faire. Et, mes conseils ayant été suivis, ce fut le succès. Encore bravo à l’élu qui a si bien su ne rien faire !

Mais, une fois élu, il faut durer et être réélu. Il faut passer à la deuxième étape, c’est-à-dire au deuxième quinquennat. Eh bien, pour y parvenir, je vais vous confier une nouvelle fois ce qu’il faut faire. Sans plus attendre, je vous révèle l’essentiel: il faut ne rien faire, mais il faut dire.
Vous direz que vous ferez des réformes. Vous insisterez. Les réformes, direz-vous chaque jour, y a qu’ça d’vrai. Je serai un président réformateur.

En premier lieu, vous proclamerez que vous allez baisser la dépense publique, énorme et gigantesque et, par conséquent, que vous baisserez taxes et impôts, la France étant le pays le plus imposé au monde et, de ce fait, parfois paralysé.

Vous direz que ça ne peut plus durer. Même la classe moyenne supérieure, jusqu’ici vache à lait de la république, verra ses impôts baisser de 30%. De façon générale, le contribuable ne travaillera plus pour l’État jusqu’au 28 juillet, mais tout au plus jusqu’au 30 mars.

J’inverserai la courbe du chômage, comme mon illustre prédécesseur, de manière à faire aussi bien que l’Allemagne, la Grande-Bretagne et les États-Unis et j’augmenterai le pouvoir d’achat de chacun. Je ferai augmenter les salaires qui dans la France socialiste, sont très faibles. En Suisse, ils sont deux fois plus élevés.

Je n’hésiterai pas à prendre la défense des petites gens harcelés par les «gilets jaunes». Ce n’est pas parce qu’on est écrasé d’impôt qu’il faut ruiner les commerçants, incendier les voitures et faire tomber une vieille dame qui passait par là, mais n’est pour rien dans la chienlit du samedi. Désormais, les casseurs seront les payeurs et ne sortiront de prison qu’une fois remboursés les dégâts causés.

Je ferai en sorte que les forces de l’ordre soient respectées et non sanctionnées dans l’accomplissement de leur devoir. Je veillerai à ce que les heures supplémentaires qui leur sont dues soient payées. D’autant que la France est maintenant en état d’insécurité avec notamment 650 vols par effraction. Par mois? Non par jour! Et, chaque jour aussi, 1200 policiers, gendarmes et pompiers sont agressés physiquement. Les complices des émeutiers, associations, officines de presse spécialisées dans la dénonciation et la calomnie seront interdites.

Je donnerai, aussitôt élu, des instructions pour que l’immigration envahissante, surtout afro-arabo-musulmane, soit stoppée net. Le droit du sol sera aussitôt supprimé. Les mineurs non accompagnés (MNA) seront renvoyés chez eux. Ils étaient 294 en 1999; ils sont désormais 40000. Ils iront retrouver leurs chers parents qui s’en étaient débarrassés comme on jette une bouteille à la mer. En attendant, je rappelle que ces jeunes MNA coûtent au contribuable français 2 milliards d’euros par an.

Les clandestins seront, eux aussi, renvoyés chez eux où ils se feront une joie de participer au développement de leur pays bien-aimé. Au rythme actuel, l’immigration est telle que la France ne sera bientôt plus la France. Ce sera la république du Mali francaoui. Il suffit d’attendre. L’immigration, tout compte fait, allocations, logement, soins, sécurité, coûte à la France plusieurs douzaines de milliards d’euros par an. Avec ces milliards économisés, j’aiderai les Français honnêtes, modestes et malheureux. Je ne serai plus le président du Tiers-monde; je serai le président des Français, un président qui remboursera la dette de la France dont les intérêts s’élèvent presque à 50 milliards d’euros par an, preuve d’une incurie impardonnable, comme ces gaspillages de l’administration qui sont tels qu’ils viennent de faire l’objet d’un livre. La taxe d’habitation sera effectivement supprimée pour les pauvres, les demi-riches et même les riches.

En politique internationale, vous ferez aussi de grandes déclarations. Ça ne coûte rien. En sachant toutefois que 95% des Français s’en moquent éperdument.

Je prierai aussi Mme la maire de Paris, en français et en espagnol pour être bien compris, qu’elle veuille bien faire en sorte que Paris redevienne une capitale propre et agréable. Je lui demanderai d’agir pour que notre capitale cesse d’être un vaste parking et que les trottoirs soient laissés aux piétons. Qu’ils ne soient plus des pistes dangereuses sillonnées par des motos, des bicyclettes, des patins à roulettes, des planches à roulettes, des trottinettes pour bébé, et des trottinettes à moteur – parfois jetées sur le trottoir et qu’il faut enjamber en même temps qu’il faut slalomer entre ce que les chiens laissent sur leur passage, certains étant minuscules, d’autres gros comme des ours.

Vous voyez que mon programme est, non seulement raisonnable, mais attrayant et écologique. Mis en œuvre, il fera de la France non plus un pays anarchique dont beaucoup se gaussent, mais un État bien administré redevenu un modèle pour le monde entier. Donc votez pour moi!

Si un électeur dit: «Monsieur le Président, tout cela, c’est bien joli, mais jusqu’à présent, vous n’avez rien fait et les Français – je ne parle pas des “Français” qui nous ont envahis – commencent à en avoir assez. Ils disent que vous racontez des histoires et que vous n’êtes pas crédible.»

À cela vous répondrez que vous en êtes au stade de la réflexion et de la perfection dans la conception et qu’une fois réélu, vous passerez à l’acte, c’est promis!

Avec tous ces beaux discours, ornés de promesses séduisantes, vous serez réélu et vous pourrez alors vous reposer. Évidemment, vous ne tiendrez aucune des promesses faites. Déjà en 2020, les dépenses publiques devraient augmenter de plus de 1 %. Les impôts, bien sûr, en même temps. Mais l’essentiel est d’être réélu. En suivant mes conseils, vous le serez sûrement et, d’ores et déjà, mes compliments au futur réélu!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

6 réponses à l'article : Conseils pour être réélu

  1. BRENUS

    16 septembre 2019

    En tous cas, il y en a un qui rame désesperement pour tenter d’être ELU : ce faux-cul, cette girouette arrogante de Griveaux qui se trouve avoir dans les pattes le Spiderman au cerveau musclé. Les ra(i)meurs ont beau tortiller du fion pour construire une majorité en vue des prochaines élections à Paris en virant la virago, ce n’est pas gagné. Même avec une sous majorité comme pour jupiter au premier tour Mygot semble avoir des chances de passer pourvu que les concombres parisiens la soutienne. C’est Macron qui serait chagriné. Pour les rats, pas de problèmes. Les migrants non plus : les ra(i)meurs et les bobosocialos c’est même topo, donc même laisser aller. Paris “ville lumière” ? Et dire que j’y suis né et qu’elle me débecte maintenant, tellement elle est crade et s’est vendue comme une vieille pute à toutes sortes de déglingués et envahisseurs, après en avoir chassé ses classes moyennes et laborieuses. Sodome devrait être son nom. Je répugne a aller chercher un document de naissance à la mairie de ma naissance tellement elle s’est abaissée en placardant des bandeaux de soutien aux fraudeurs allogènes sur sa façade. Une pute, vous dis-je.

    Répondre
  2. HOMERE

    15 septembre 2019

    Pou que Macron soit élu demandez à Marine Le Pen…..elle connaît la recette !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 septembre 2019

      c( est vrais que chez les Républicains il y a l’ homme idoine pour déloger Macron :

      Répondre
  3. quintius cincinnatus

    14 septembre 2019

    faites comme les Balkany ou Sarkozy mentez et faites profiter un peu d’un système mafieux vos électeurs

    Répondre
  4. Hagdik

    14 septembre 2019

    Une fois élu grâce à vos conseils éclairés, le lauréat pourra réaliser sa promesse en direction de la réduction du nombre des clandestins.
    En leur distribuant des papiers bien français officiels (ou non), des cartes bleues pré-alimentées, de cartes de téléphone prépayées et des cartes Vitales indispensables, ils seront massivement “déclandestinisés”.
    Leur nombre tombera rapidement à zéro et la France pourra se vanter de s’enrichir de nombreux nouveau ingénieurs, médecins, prix Nobel et autres chances que les pays alentour nous envieront …
    Ça va forcément bien se passer .

    Répondre
    • KAVULOMKAVULOS

      14 septembre 2019

      Surtout n’oubliez pas de prévoir un “droit d’extension” pour les cartes vitales, afin que toutes les familles et cousins des bleds villages africains puissent être soignés aux frais de la princesse, même ceux restés sur place mais à qui ont enzerra les médocs “cadeau”. Encore que, avec la prolifération actuelle des cartes en cours – vraies ou fausses – et la complicité des toubibs distributeurs d’ordonnance de complaisance, c’est déjà en partie le cas.
      Il a été constaté parfois que, sous la même carte, au même nom, deux individus se faisaient envelever l’appendice deux fois de suite.
      Mais silence, l’assos : “france terre des cocus” veille sur la protection des escrocs. Et aurait vite fait de vous coller un procès en “discrimination”.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)