« Constructifs »

Posté le juin 28, 2017, 10:48
2 mins

Que cherchent les « Républicains constructifs » ?

Ils prétendent exercer une opposition constructive et intelligente, évitant le réflexe pavlovien du non systématique.

Leur position semble théoriquement justifiée, mais se heurtera concrètement à de sérieuses contradictions.

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

20 réponses à l'article : « Constructifs »

  1. quinctius cincinnatus

    05/07/2017

    à @Vozuti correction )

    c’ est vrai, moi aussi, j’ ai pensé un instant à votre argumentation , mais je l’ ai immédiatement écartée parce que j’ ai toujours eu la ferme conviction que cette femme était juste et sincère, que son intention était bien de soulager le malheur des plus  » démunies  » devant l’ agression de la Vie , que  » l’ avenir n’ est pas une plaisanterie  » ( Céline ) , et que les insultes qu’ elle avait subies et qu’ elles continuait de subir étaient viles et outrancières ; c’ était son côté … Simone Weil, celui de l’ anarchiste et trotskiste combattante de la Colonne Durruti ( à la condition qu’ on lise la philosophe dans son intégralité et qu’ on ne se limite pas à ce qu’ on vous dit ce qui est bon de lire … et de ne pas lire chez elle ) … ce n’ était pas pourtant une raison pour la canoniser laïquement , d’ autant que : …

    chacun peut d’ ailleurs voir la grosse ficelle de l’ émotion médiatiquement  » nationalisée  » dans le fait que ce soit le couple Veil qui soit panthéonisé …

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    05/07/2017

    à Vozuti

    c’ est vrai, moi aussi, j’ ai pensé un instant à votre explication , mais je l’ ai immédiatement écartée parce que j’ ai toujours eu la ferme conviction que cette femme était juste et sincère, que son intention était bien de soulager le malheur des plus  » démunies  » devant l’ agression de la Vie , que  » l’ avenir n’ est pas une plaisanterie  » ( Céline ) , et que les insultes qu’ elle avait subi et qu’ elles continuait de subir étaient viles et outrancières ; c’ était son côté … Simone Weil, celui de la trotskiste combattante de la Colonne Durruti ( à la condition qu’ on lise la philosophe dans son intégralité et qu’ on ne se limite pas à ce qu’ on vous dit qu’ il est bon de lire … ) … ce n’ était pas pourtant une occasion de la canoniser laïquement , d’ autant que : …

    chacun peut y voir la grosse ficelle de l’ émotion médiatiquement  » nationalisée  » dans le fait que ce soit le couple Veil qui soit panthéonisé …

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    30/06/2017

    de Roselyne Bachelot potarde et crowniqueuse

     » nous sommes tous les enfants de Simone Veil  »

    enfin pour ceux qui ont échappés à l’ aspirateur !

    Répondre
    • vozuti

      01/07/2017

      Les enfants de Simone Veil sont ceux qui n’ont pas survécu.
      Ce que Roselyne Cachalot a probablement voulu dire est « nous avons tous la chance de ne pas être les enfants de Simone Veil ”

      Répondre
      • Gérard Pierre

        01/07/2017

        À moins qu’elle ne veuille dire : « Nous sommes toutes des avortées ! » …… ? ? ? ?

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/07/2017

        c’ était exprimé autrement le fond même de ma pensée

        je me suis toujours demandé pourquoi une femme qui avait survécu à la Shoah avait pu inspirer, défendre et promouvoir un tel texte … génocidaire non pas qu’ il fût humainement inutile pour les femmes les moins éduquées mais pour la raison qu’ il fût imposé aux médecins

        Répondre
        • Gérard Pierre

          01/07/2017

          Je ne me ferai ni l’avocat général, ni le laudateur, de madame Simone Veil.

          Son ‘’combat‘’ en faveur de l’avortement ne saurait, à mes yeux, justifier l’excès de louanges dont, en France, les habituels psittacidés aux discours toujours convenus la couvrent.

          Vers la fin de l’année 1971, les sondages révélaient qu’environ 80% des français se positionnaient HOSTILES à la pratique de l’avortement.

          Moins de deux ans plus tard, au moment du vote de la loi, 80 % des français étaient curieusement devenus FAVORABLES à cette pratique.

          Entre temps, une campagne d’opinion machiavéliquement orchestrée avait joué sur quatre aspects de la Vérité :

           Présentation de l’avortement comme ultime recours des cas désespérés (viols, etc …)

           Présentation comme une évidence statistiquement irréfutable qu’environ un million d’avortements était clandestinement pratiqués en France chaque année. Après promulgation de la loi, ce nombre fut discrètement ramené à cent cinquante mille,

           Occultation du problème de l’effondrement de la natalité dans les pays occidentaux, mais au contraire focalisation sur l’explosion démographique du tiers monde et de sa surpopulation,

           Black-out total sur les nouvelles découvertes scientifiques des biologistes de l’époque affirmant : « le fœtus est, depuis l’instant de sa conception, un être humain »

          Depuis le vote et la mise en place de cette loi génocidaire, des centaines d’êtres humains innocents sont quotidiennement condamnés à mort et exécutés, alors qu’en 1981 une autre loi a dit très simplement : « La peine de mort est abolie ».

          Il est vrai que pour en bénéficier il faut avoir, au préalable, commis des crimes ; les innocents, eux, n’ont pas droit au bénéfice de cet aménagement.

          Pour autant, je me garderai bien de condamner la Dame qui porta cette loi dont il faudra bien un jour reparler.

          Son parcours douloureux explique qu’elle ait pu s’écarter de la foi des siens, et de ses enseignements. Chez les Juifs, la Vie est sacrée, et ce dès la conception.

          Cet éloignement lui a fait entrevoir d’autres voies, dans lesquelles la nécessité qu’elle portait en elle de servir les plus démunis, a pu l’amener à se fourvoyer ! ……

          Nul, ici-bas, n’est qualifié pour la juger ! …… Surtout parmi celles et ceux qui n’ont pas partagé son chemin de souffrances.

          Mais pour autant, nul ici-bas n’est obligé de la ‘’sanctifier‘’ ! …… C’était une personne ordinaire qui a connu des circonstances extraordinaires, dont personne ne peut dire comment il les aurait vécues lui-même ! …… Alors qu’elle, au moins, sait les avoir vécues comme le lui dictait sa conscience reconstituée.

          Qu’elle repose simplement en paix, là-haut, parmi les siens retrouvés.

          D.ieu qui l’a accueillie, Lui qui sait sonder les reins et les cœurs, ne s’y est pas trompé.

          Répondre
          • vozuti

            02/07/2017

            Peut-être qu’il s’agissait pour elle d’une sorte de revanche,le besoin de passer du statut de victime à celui de bourreau,c’est assez courant dans les cas de mauvais traitements…
            Mais c’est vrai que le plus intéressant est le concert de louanges médiatiques qui montre une nouvelle fois à quel point nos dirigeants sont dans une inversion systématique des valeurs:
            Les criminels sont célébrés comme des saints,tandis que ceux qui ont gardé quelques principes sont traités comme des extrémistes de la pire espèce… comme disent les franc-mac, la france est éclairée par « les lumières »… de lucifer.

  4. Gérard Pierre

    28/06/2017

    « … exercer une opposition constructive et intelligente. » …… ! ! ! …… N’y aurait-il pas là comme un pléonasme révélant précisément le vide de l’argument ?

    A-t-on jamais vu un idiot constructif ? …… sauf lorsqu’exceptionnellement il pourrait lui arriver de se tromper en commettant une erreur ?

    « C’est fou cette manie qu’ont les marins de faire des phrases ! » disait, je crois, Francis Blanche dans Les Tontons Flingueurs. C’est fou également ce besoin qu’ont les ‘’déserteurs‘’ de recourir à une rhétorique capillotractée pour se justifier !

    Tôt ou tard, l’amer les emportera !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/06/2017

      Macron est habile, et même peut être trop habile

      mais, dans tous les cas de figures il les a empapatouété !

      enfin, c’ est le seul  » moderne  » de ce troupeau politique généreusement cacochyme

      vu depuis Sirius

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    28/06/2017

    Ce dont on est cependant sûr c’ est que ces  » constructifs  » sont sous le contrôle du diktat  » moral  » de la Gauche

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    28/06/2017

    ils ne seront pas les seuls à être les victimes de ces fameuses  » contradictions  » ; ce sera également les cas des La République en Marche *** puisqu’ils ne savent même pas quelle sera leur route, Macron l’ ignorant lui-même sauf à dire qu’ il faut moderniser le pays ; oui mais comment ?

    *** On distingue donc depuis 2 semaines la République qui est en marche, donc qui … progresse , des  » Républicains  » qui seraient eux immobiles et qui donc … régresseraient … ( sic )

    Répondre
    • BRENUS

      28/06/2017

      Pour les zigottos ex-LR cités, il me semble que le « STRUCTIF » est de trop. Bien de l’avis de Q.C. : pas plus que jupiter, ces gens ne savent même pas vers où ils « marchent » . Pitoyable !

      Répondre
      • Gérard Pierre

        28/06/2017

        Ceux qui tournent en rond autour du machin cubique tout noir, à la Mecque, sont eux aussi en marche !

        On voit où ça les mène ! …… mais eux ? …… je n’en suis pas si sûr !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          29/06/2017

          au sujet de la Kaaba , ceux qui suivent les processions des rogations *** ne sont ils pas dans le même cas ?

          *** dans mon  » coin  » un curé a bien béni les vignes pour éloigner le gel !

          Répondre
          • BRENUS

            01/07/2017

            Un curé qui béni les vignes, ça ne mange pas de pain ! Tandis que les connards qui vouent un culte quasi stalinien à micron, c »est autre chose. Et un très mauvais signe concernant notre niveau d’intelligence collective.

          • Gérard Pierre

            01/07/2017

            Ça ne mange pas de pain, …… mais ça boit sûrement du vin !

    • Rouletabille

      29/06/2017

      Allons, allons! Il faut penser Printemps. C’est une pensée profonde, non?

      Répondre
      • Gérard Pierre

        29/06/2017

        Yvonne, … sors de ce corps !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          10/07/2017

          cette référence de music-hall ne rajeunit pas le lectorat des  » 4V²  » qui en aurait pourtant si besoin

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)