Contes de campagne chez les Jeunes Pop

Contes de campagne chez les Jeunes Pop

La guerre bat son plein au sein des Jeunes Pop (les jeunes de l’UMP) dont la présidence est renouvelable. Le favori demeure le Président sortant
Benjamin Lancar qui s’est illustré tout d’abord en plaçant les Jeunes Pop sur une ligne « révolutionnaire » (sic), puis en leur faisant enregistrer une mauvaise chanson dont il
avait oublié de payer les droits, puis par des affaires de moeurs, enfin par une sortie musclée sur Beur FM  sur les racailles de l’équipe de France de football.

Parmi les autres candidats, l’un des mieux organisé semble Laurent Dubois, président de l’UMP (2009-2010) fac après s’être fait sortir de la fédé du
Val de Marne en 2009 par son rival de l’époque, Olivier Rioux, ami et fidèle de Jean Sarkozy…

Autant dire que chez les Jeune Pop, on s’est mis à l’école de la gauche et du MJS pour faire de la vraie politique, celle des chausses-trappes et
des coups tordus !

Pour le plaisir, voici la lettre adressée par les soutisn de Laurent Dubois aux élus de l’UMP :

 

Campagne pour la présidence des Jeunes Populaires

 

 

L’Appel des 100

Aux parlementaires, élus et dirigeants de la majorité

 

 

Nous sommes 100 militants de terrain, issus de toutes les régions de France. Mieux que quiconque nous représentons cette jeunesse populaire
engagée aux côtés de Nicolas Sarkozy. Mieux que quiconque, nous incarnons cette force militante en actes au cœur de nos fédérations, mobilisée derrière Xavier Bertrand et l’équipe dirigeante du
Mouvement Populaire.

 

En 2012, c’est nous qui collerons les affiches, qui distribuerons les tracts sur les marchés, qui animerons les meetings, les blogs, les débats
en ligne,… Qui porterons surtout, au cœur de la campagne présidentielle, les propositions d’une jeunesse qui considère que Royal, Aubry, Hollande ou DSK sont peut-être des alternatives pour le
PS, mais pas pour la France !

 

Qui porterons cette conviction, qu’à l’inverse de ce que veut croire encore une intelligentsia qui était jeune dans les années 70, un fossé
considérable s’est creusé comme jamais ces dix dernières années, entre la jeunesse et la gauche dans notre pays !

 

Il est vrai qu’avec un MJS qui les invite à « venir exprimer leur solidarité dans la lutte aux côtés des travailleurs » à chaque manif’
de la fonction publique, comment voulez-vous que les jeunes, confrontés à cette gauche des barricades, n’aient pas le sentiment de se retrouver en face d’Hibernatus ?

 

Forts de ces convictions, de ce que nous représentons à travers notre mobilisation et notre engagement, nous nous inscrivons naturellement dans
la Dynamique 100 % Populaires incarnée par Laurent Dubois dans cette campagne pour la présidence des Jeunes Populaires.  Forts de plus d’un millier de soutiens sur les réseaux sociaux, si nous prenons la parole au terme de ce premier round de campagne, c’est que nous considérons
qu’il y a urgence à lancer cet appel.

 

Parce que, ces dernières semaines, l’enjeu n’était pas de savoir si tel ou tel chez les Jeunes Pop’ a bien ou mal fait de faire chanter des
ministres – qu’importe que la question soit posée chaque fois par les observateurs, notre problème ce sont surtout les lendemains qui chantent que nous promet le Parti socialiste !

 

Non, l’enjeu de ces dernières semaines a été de nous mobiliser sans compter sur le terrain pour dénoncer les calomnies que cette gauche inaudible
sur les retraites a voulu mettre au centre du débat !

 

L’enjeu de ces dernières semaines a été de dire et redire à quel point la réforme des retraites est l’affaire de ceux qui ont 20 ans
aujourd’hui ! Et que face au courage de Nicolas Sarkozy, le dogmatisme de la retraite à 60 ans, c’est le mensonge droit dans les yeux de Mme Aubry à toute une génération !

 

Et dans des moments comme ceux que nous venons de vivre ces dernières semaines, que croyez-vous que nos parlementaires et nos élus attendent des
jeunes dans la vraie vie de nos fédérations ? Qu’ils s’épuisent sur les blogs ou les profils Facebook à jouer la foire d’empoigne en oubliant de laisser à Mediapart le monopole des
calomnies sans preuve?

 

Non, ils attendent un président des Jeunes Populaires à l’image de Laurent Dubois ces dernières semaines, mouillant la chemise comme jamais pour
une mobilisation maximale, dans les circonscriptions, à leurs côtés pour dénoncer un parti socialiste tellement plus à l’aise avec les fausses polémiques qu’avec les vraies réponses qu’attendent
les Français !

 

Pas un Président des Jeunes qui, en pleine bataille politique, ouvre un nouveau front en parlant de « tensions ethniques » et
d’ «islamisation» sur les ondes de Beur FM!  La fonction de Président des jeunes est une tâche extrêmement difficile et tous les candidats comme
le sortant peuvent être assurés de notre respect et de notre amitié, mais qu’entend-on dans la bouche de nos élus ? « Pourquoi avoir une fois de plus à s’expliquer sur une gaffe de
plus, quand on devrait concentrer le tir sur des socialistes qui jouent leurs primaires en faisant feu sur la majorité »? Voilà ce que disent nos parlementaires, autour de la table de nos
permanences…et, nous glisse-t-on à l’oreille, ce qui se chuchote même parfois en aparté autour de la table du Conseil des ministres.

 

C’est la raison pour laquelle nous appelons aujourd’hui l’ensemble des parlementaires, des élus et des dirigeants
de la majorité à prendre la parole pour prendre part au débat publiquement!

 

Nous appelons naturellement l’ensemble des jeunes à porter leurs suffrages sur le nom de Laurent Dubois. Des militants, pourquoi ne pas le dire,
pour tant d’entre eux, plutôt désorientés dans cette campagne, avec le sentiment parfois, fondé ou non , d’une « élection jouée d’avance », et qui plus que jamais attendent de nos
parlementaires, de nos élus et des dirigeants de la majorité qu’ils prennent part à ce moment fort de notre démocratie interne!

 

Aujourd’hui, votre engagement dans le débat, dans la diversité de vos prises de position, sera la condition de la remobilisation des jeunes
populaires dans la perspective des échéances à venir !

 

Personne ne comprendrait qu’on s’interdise, au sein de notre famille politique et bien au-delà des jeunes, de contribuer à cette confrontation
des idées et des choix ! Parce que la politique c’est faire des choix et les dire, c’est prendre position sans jamais craindre le débat !

 

D’ailleurs, nous préférons une jeunesse et un mouvement avec ses débats, ses différences, plutôt qu’une jeunesse dont l’uniformité frôle le
sectarisme. Oui, nous préférons la vitalité démocratique à la pensée unique ! Regardez les jeunes du PS, au-delà de l’anti-sarkosysme primaire, le doigt sur la couture, circulez y a rien à
voir ! Gardons nos débats et même nos désaccords parfois, ne craignons pas de faire de la politique et laissons le reste au MJS !

 

Parlementaires, élus et dirigeants de la majorité et du Mouvement Populaire, nous vous invitons plus que jamais à vous inscrire dans la dynamique
100% Populaires en apportant votre soutien à Laurent, le candidat qui porte les convictions, la force d’entrainement et de mobilisation, la détermination de terrain qui nous permettra d’être en
ordre de marche à vos côtés pour 2012 !

 Les 100 – 100% Populaires

Bachelot sur la selletteSans logements : la tiermondisation de la France Liberté d’expression : lourdes menaces… Appel contre les salles de shoot Un chef-d’oeuvre vandalisé« un flic = une balle » Délit d’Images « Ali Soumaré est un loulou de quartier… » Immigration et violences scolaires sont intimement liées  /Rififi au sein de l’UMP

Partager cette publication