Contre l’oligarchie, la démocratie directe

Posté le janvier 18, 2012, 12:00
5 mins

Tout le monde, en Fran­ce, croit vivre en démocratie. Et, pourtant, au­cun citoyen ne croit que son bulletin de vote va changer quelque chose, car tous les Français savent que les buts poursuivis par la gauche et la fausse droite, en matière d’Eu­rope et d’immigration, sont les mêmes : toujours plus d’Europe, toujours plus d’immigration, quel qu’en soit le prix à payer pour le peuple.

Comme l’a bien montré Yvan Blot, le pouvoir réel est oligarchique, c’est-à-dire dans les mains d’un petit groupe d’hommes.
Le parlement n’a plus guère de pouvoir : l’élu de la majorité doit voter pour les projets de lois du gouvernement. Qui rédige ces projets ? Des hauts fonctionnaires non élus. De plus, des intérêts organisés font pression : grand patronat, grands syndicats, groupuscules qui se disent autorités morales, médias politiquement corrects…

L’oligarchie tient le pays en main, en dépit des tentatives de réformes. Mais il y a de plus en plus de résistance. Elle vient des victimes du système, victimes de l’immigration, de l’insécurité, de l’injustice, de la spoliation fiscale, de l’arrogance des dirigeants…
Comment réconcilier les Français avec leur régime ? En écoutant le peuple et sa vérité vécue, grâce aux référendums d’initiative populaire.
Qui suivra cette ligne ? La gauche ? L’UMP ? Le FN ?

Seul le FN s’engage à sortir du plus d’Europe et de l’immigration pérenne.
Seul le FN s’engage à consulter le peuple par référendum pour toute les questions d’importance, comme l’immigration et ceci dès les premiers jours de la mandature.
Seul le FN accepte de faciliter la mise en place des référendums d’initiative populaire et à supprimer les filtres parlementaires.
Seul le FN propose une mandature de 7 ans, non renouvelable. Ce laps de temps permet de mener à bien les réformes pour lesquelles le Président s’engage et sans le frein que constituerait la possibilité d’un second mandat.
La classe politique s’obstine à ne pas comprendre ; seule la démocratie directe pourra délivrer les Français du pouvoir oligarchique en rendant la parole au citoyen.
Pour que cela change, une seule solution : voter FN !

NB : Yvan Blot, ancien élève de l’ENA, docteur ès sciences économiques, ancien député du Pas-de-Calais et ancien député européen est, à présent, membre d’un des grands corps d’inspection de l’État. Ayant été élu et fonctionnaire, il a par cette double expérience mesuré le fossé entre la classe oligarchique et le peuple. Admirateur du régime de la Suisse, il a créé l’association « Agir pour la Démocratie Directe » qui demande que l’on applique enfin intégralement les articles 6 et 14 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui autorisent le peuple à voter directement par référendums les lois et les impôts. 

9 réponses à l'article : Contre l’oligarchie, la démocratie directe

  1. lavandin

    21/01/2012

    Vauban : et vous croyez que l’UMPS, les verts et les autres acceptent la contradiction ?

    Répondre
  2. Vauban

    21/01/2012

    Le seul problème avec le Fn c’est qu’il n’accepte pas la contradiction. Allez donc écrire un post courtois, poli, mais qui n’est pas dans leur ligne politique, sur leur site. Il est immédiatement éliminé, censuré. Ces gens là sont sectaires et donc dangereux.

    Répondre
  3. sas

    21/01/2012

    la voila la verole et l oligarchie maffieuse…

    Jean-Luc Mélenchon confirme être franc-maçon

    Dans une biographie à paraître jeudi, le candidat du Front de gauche à la présidentielle parle pour la première fois de son appartenance au Grand Orient de France.

    "J’y suis entré en 1983", explique-t-il, après "le tournant de la rigueur". "Quand tout s’est cassé la figure, que reste-t-il ? La République. Donc, in fine, la liberté et l’égalité", ajoute-t-il.

    Dans cette biographie intitulée "Mélenchon le plébéien", écrite par les journalistes Lilian Alemagna, de Libération, et Stéphane Alliès, de Médiapart, le candidat du Front de gauche à la présidentielle affirme comprendre "non pas la vision trotskyenne de la franc-maçonnerie, c’est-à-dire une machine à corrompre la classe ouvrière, mais je vois l’inverse : le lieu où se conserve le fil d’or. Où traverse notre histoire. Les temps profonds".

    Mais ce livre nous apprend également autre chose : le logo et le nom Front de gauche appartiennent à son Parti de gauche. Et "en cas de divorce au sein de la famille Front de gauche, c’est à lui que reviendrait le label".

    comme tous les candidats…

    Répondre
  4. Dubucque

    19/01/2012

    La démocratie parlementaire et présidentielle est en fait une dictature ! Mais après tout la recherche du pouvoir mène forcément à la dictature ! Inconsciement le peuple a besoin de la dictature ! La preuve c’est qu’il y a eu des manifestations de rue mais jamais de révolution ! Les hommes politiques français sont le reflet du peuple ! Il y a des cons, des naïfs, des pourris, des gogos, du haut en bas de l’échelle ! Marine n’est pas parfaite, mais on aurait vraiment besoin qu’elle fasse le ménage !

    Répondre
  5. Georges K

    19/01/2012

    Je m’entends très bien avec mes voisins, nous avons tissés des liens de respect et d’amitié mais je ne voudrais pas qu’il viennent s’installer chez moi, de vivre à mes crochets, de m’inposer leur culture en dénigrant la mienne. Pourquoi autorise-t-on cela au niveau national ? c’est cependant ce qui se passe avec l’immigration, non ?

    Répondre
  6. garet

    18/01/2012

    Les Suisses, eux, connaissent l’incommensurable naïveté politique des Français, mais ils sont très polis.

    Répondre
  7. bern

    18/01/2012

    Tout le monde croit en France vivre en démocratie, car personne ne sait que ce n’est pas un mode de gouvernement mais un simple slogan d’enfumage de la minuscule minorité détentrice du pouvoir. Pour complément de méditation : tout le monde en France croit dur comme fer que la célèbre équivalence physique E=mc2 est d’Einstein, ce qui est d’autant plus stupide que lui-même ne s’en est jamais prévalu, et pour cause. Ne rappelez pas aux Franais qu’ils sont particulièrement naïfs, ils ne vous croieraient pas, et très peu savent qu’on peut très bien être à la fois cynique et naïf.

    Répondre
  8. moua

    18/01/2012

    Avec la bande d uluberlu décérébrés qu on se trimbale en france….la vraie fausse bonne solution …..gaucho mondialiste…..émergeant  d une tête tuméfié d un rond de cuir de la fonction publique , enarque de surcroit….

    ne peut être que dérision ou pire plus mauvais remède que la maladie elle même…..pour être chef d entreprise et avoir crée et géré des emplois …moi

     

    …..je dis que la cogestion et participation populaire PROMOTIONNE PAR L IDIOTE DU POITOUX……serait la dernière couche ,ety mpyaramidon…..de l édiffice pensé et mis en oeuvre par les fils du diable.

    ……la gestion horizontale par cooptation egalitaire a déjà existée….EN UNION SOVIETIQUE….si ce gentil fonctionos rêve de vivre dans un kholkoze ou khiboutz…grand bien lui fasse…il sait où migrer…lui et ses idées mélanchonesques…

    -respect de l ordre naturel des choses

    -un vrai chef responsable et naturel

    -faire la contre revolution

    -interdir la fonction publique des sectes et loges

    -responsabiliser tous le scitoyens a part egale

    -rendre le vote obligatoir et contre partie a la citoyeneté

    -mettre le licenciement possible dans la fonction publique pour incompetence et autres manquement

    -remettre la peine de mort en place pour les culpabilite certaine : mort d enfants, d anciens et pour trahison de la nation (crime economique compris)

    CA C EST SIMPLE C EST RATIONNEL ET CA PEUT ETRE LANCE DEMAIN

    moua

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)