Contre nos libertés

Posté le 29 août , 2017, 2:44
3 mins

La lutte contre le terrorisme islamique – qui ne cesse de se répandre partout dans le monde, et tout spécialement en Europe – est menée d’une façon fort étrange par ceux qui prétendent nous gouverner.

C’est ainsi que Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, qui ne voit toujours aucune relation entre terrorisme islamique et islam, en voit une avec la psychiatrie et a donc décidé d’enrôler les asiles d’aliénés dans la lutte anti-terroriste – j’en parlais la semaine dernière.

Il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour dire que les psychiatres ne pourront rien si nous ne prenons pas au sérieux la lecture salafiste du coran, si nous ne fermons pas nos frontières, et si nous continuons à mener une politique étrangère pour le moins chaotique en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Ce comportement de gouvernants, qui ne doivent pas être plus idiots que nous, et qui sont, sans nul doute, bien mieux informés que nous sur la réalité de la menace, m’a toujours laissé perplexe.

Mais je crois que la seule interprétation rationnelle, c’est que le terrorisme leur est utile pour limiter nos libertés et transformer l’ancienne nation des Francs (c’est-à-dire des hommes libres, étymologiquement) en troupeau de moutons se laissant placidement tondre.

Car, enfin, si l’on voulait lutter efficacement contre le terrorisme, on pourrait marquer des points.

Souvenons-nous que, naguère, l’armée française remporta la bataille d’Alger, alors que le FLN était autrement plus aguerri que les djihadistes contemporains et, surtout, qu’il était politiquement soutenu par les États-Unis et militairement par l’Union soviétique.

Comme pour abonder dans mon (inquiétante) interprétation, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a récemment déclaré : « Rien ne menace la liberté si cela permet de lutter contre le terrorisme. » Sic !

Jusqu’à présent, on se disait que la limitation des libertés était le prix à payer pour l’éradication du terrorisme.

Désormais, nous pouvons dormir tranquilles : rien, dans la lutte anti-terroriste, ne menace nos libertés.

Ce n’est pas une limitation de nos libertés que de passer sous les portiques de détection. Ce n’est pas une limitation de pouvoir être placé sur écoute sans décision de justice…

M. Castaner aurait pu formuler différemment sa déclaration : Ce n’est pas la lutte (pratiquement inexistante) contre le terrorisme qui limite la liberté. C’est bien le socialisme, qui, d’une part, s’accommode fort bien du djihadisme, et d’autre part veut que l’État soit toujours plus obèse et omniprésent.

ARTICLE PRÉCÉDENT

Impôt progressif

ARTICLE SUIVANT

SNCF

10 Commentaires sur : Contre nos libertés

  1. quinctius cincinnatus

    3 septembre 2017

    un ” cadre ” du Parti Socialiste vient de payer de quelques coups de casque la perte de sa liberté … d’ expression !

    j’ aimerai que ” LeMedia ” nous donne :

    – quels électeurs Mr M’Jid El Guerrab représente à l’ A.N. ?

    – les noms et prénoms de ” son ” témoin ?

    – quelles étaient : d’ une part le niveau de formation supérieure et d’ autre part l’ activité professionnelle de ce Monsieur avant qu’ il ne fût élu, comme je l’ ai entendu dire, , avant de l’être sous l’ étiquette LREM , député socialiste dans la précédente assemblée

    si quelqu’ un sur le blog possède ces informations, même partiellement, merci de nous les communiquer

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      3 septembre 2017

      inutile j’ ai tout sauf ” qui il représente à l’ A.N. : il suffisait d’ aller sur Wikipédia où l’ on apprend qu’ il fût un proche de … Ségolène Royal et chargé de la … communication du groupe P.S. au Sénat ; on apprend aussi qu’ il fût élu sous l’ étiquette ” majorité présidentielle “, LREM ayant refusé qu’ il concoure sous son ” nom ” ( pourquoi ? et avait il, lors de cette élection, un ” opposant ” LREM ? )

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      3 septembre 2017

      quelques remarques :

      – d’ abord un nouvel effet positif de la discrimination … positive si chère au … P.S.

      – ensuite le parcours typique de l’ apparatchik y compris bien sûr Science Po Aix en Provence qui fut célèbre il y a une décennie par les activités un peu hors-normes administratives de certains de ses cadres

      – enfin et surtout le choix que font les ” minorités ” d’ ENTRER dans les appareils politiques

      à sa décharge : si jamais son ” interlocuteur ” l’ avait traité d’ Arabe , je comprend que cela soit ressenti comme une grave ” offense ” pour un … Berbère

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    2 septembre 2017

    Chez les hommes politiques français il y a deux Gauches dont l’ une se nomme ” LaDroite ” !

    Répondre
  3. Agathe

    30 août 2017

    Oui, retour en arrière, la guerre d’Algérie, le couvre-feu à Paris, le terrorisme, des djihadistes encore plus performants que ceux d’aujourd’hui…on est venu à bout de ce cauchemar…
    Oui, mais depuis Mitterand, on licencie sans arrêt, dans les services de renseignements, dans la police, dans le contre-espionnage – après les caméras on remplace par des psychiatres !!!

    Répondre
  4. Bistouille Poirot

    30 août 2017

    Le pli d’aisance abdominal remarquable sur le cliché de Castaner n’a d’égal que celui du noeud de cravate de l’ex locataire de l’Elysée.
    On ne sait plus si ça porte à droite ou à gauche, c’est selon…

    Répondre
  5. Gérard Beyer

    30 août 2017

    Et à la faveur des mutations intervenues dans l’organigramme des personnels de l’Elysée, que devient Castaner déjà obligé de rendre son tablier aux élections régionales où à la tête du PS de la région PACA? Il dût se retirer du second tour pour faire place à Estrosi maire LR de Nice. Des milliers de cocus sympathisants du PS dans ces régionales, to day sans la représentation de Castaner….Grave !

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      30 août 2017

      @gérard Beyer
      Etonnant parallèle. J’ignorais les abandons politiques de cet homme. Merci

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        2 septembre 2017

        vous ne suivez donc pas la passionnante activité politique de votre propre Région !

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31 août 2017

      vous voyez une différence, vous, entre Castaner et Estrosi ? … je parle d’ efficacité pas de jeu de rôle !

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)