Convertir les musulmans de France…

Posté le février 16, 2016, 11:00
5 mins

Dans ces colonnes, il y a quelques années déjà, j’écrivais que, face à l’islamisme, la laïcité n’était pas la solution, qu’elle était même une partie du problème.

Utilisée comme une machine de guerre par certains musulmans qui allaient jusqu’à s’en prendre à nos innocents sapins de Noël, et, plus récemment, par des officines sectaires qui veulent chasser les crèches de nos mairies, elle a pour résultat, quand ce n’est pas pour objectif, d’éradiquer notre foi ancestrale.

Elle est devenue le cheval de Troie d’un islam militant qui s’in­stalle dans le vide ainsi créé.
Aujourd’hui, le moment est venu d’aller plus loin et de proclamer ce qui m’aurait valu à l’époque un concert d’indignations venant de tous bords.

Car tous s’accordent désormais sur un fait : les jeunes radicalisés de nos banlieues avaient perdu tout repère ; et leur mal-être, leurs rancunes, leur soif d’absolu se sont réfugiés dans l‘islam et se sont dévoyés dans l’islamisme sanguinaire.

C’est dire qu’une société sans foi est une désespérance et que la religion est un recours, une consolation pour les déshérités, pas un rite vide de sens à usage de bourgeois rétrogrades ou d’aristocrates nostalgiques.

Certains estiment même qu’une société ne peut durablement survivre sans un minimum de religion.

Dès lors, pourquoi, face à ce vide spirituel, veut-on l’élargir encore par une laïcité toujours plus rigoureuse ?

Et pourquoi promouvoir, pour combler ce vide, un islam modéré, un « islam de France » supposé authentique, alors que l’autre ne le serait pas ?

Incroyants comme croyants devraient s’accorder à reconnaître que, la nature ayant horreur du vide, et le religieux étant une tendance irrépressible de l’homme, quand une religion s’efface, une autre, plus sûre d’elle-même, prend sa place.

Et qu’en conséquence, la mise en avant de l’identité chrétienne de la France est le premier rempart de notre civilisation contre ceux qui veulent la détruire.

N’a-t-on pas remarqué d’ail­leurs que, si plusieurs églises ont été profanées et si en Orient les chrétiens sont persécutés, chez nous, ce sont des symboles d’irréligion, de mécréance, de satanisme qui sont principalement visés ?

Commençons donc par donner à tous ces jeunes Français issus du droit du sol, une solide connaissance historique et culturelle du judéo-christianisme, extérieure à lui en quelque sorte, à titre de nécessaire culture générale pour vivre chez nous et avec nous.

Disons-leur que Charlie Hebdo et les Eagles of Death metal ne sont pas la France, qu’ils en sont la négation.
Plus encore. Il faut leur offrir une alternative à l’islam, une alternative qui ne peut-être que religieuse : la foi chrétienne.

N’hésitons pas à demander à ceux dont c’est la mission, à l’Église, aux clercs et à leurs paroissiens, de s’atteler à la leur proposer.

Eux seuls peuvent leur dire : « Vous vous fourvoyez. Les mu­sulmans sont dans l’erreur. Seule est juste et bonne la foi dans le Dieu des chrétiens. »

En un mot, si nous voulons en faire de bons Français, il faut les convertir.

Quitte à ce qu’ensuite eux-mêmes ou leurs enfants, comme leurs compatriotes aujourd’hui, ne soient que des pratiquants occasionnels ou qu’ils se laïcisent.

Charles de Foucauld l’a dit bien avant moi, à propos de l’Algérie. Fort de son expérience sur place, il expliquait que, sans conversion au christianisme, un jour, elle nous rejetterait.

Napoléon disait pour sa part : « On ne détruit que ce qu’on remplace. »

On ne peut pas remplacer l’islam par ce vide qu’est la laïcité.

On ne luttera pas contre le terrorisme musulman en construisant des mosquées dans nos banlieues, mais en y multipliant les églises.

Qu’on y songe bien même les non-croyants doivent en être convaincus, c’est l seule solution viable au problème qui se pose à nous…

33 réponses à l'article : Convertir les musulmans de France…

  1. quinctius cincinnatus

    20/02/2016

    le journaliste algérien Kamel Daoud accusé par un grand nombre de ses confrères et  » intellectuels  » français ( …. de gauche ) … d’ islamophobie après les évènements à caractère de  » frustration sexuelle induite par la religion islamique  » à Cologne est obligé d’ arrêter le …. journalisme … c.f. : Le Figaro et le Quotidien d’ Oran ( en langue française … le meilleur avec El Watan )

    Répondre
  2. Raspoutine

    19/02/2016

    de Soyr – merci quant aux justifications de la béatification de Charles de Foucauld !

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    17/02/2016

    le titre :

    vaste programme aurait dit Charles et moi je dis utopie ridicule

    Répondre
  4. Magne

    17/02/2016

    Evangéliser , c’est bien et vous avez sûrement trouver la clef du problème , mais quel évangile , et avec quelle église .

    Actuellement l’église est réduite à une morale et à des fêtes , alors que le révélation de Dieu ne comporte aucune morale . L’enseignement de Jésus , pour ceux qui se sont penchés sur les textes est existentiel , et non pas moraliste . Jésus s’en prend aux Pharisiens , ces hommes de morale , ces hommes de leur propre morale .

    Il n’y a pas de morale chrétienne , Jésus substitue l’amour à la loi , il n’y a pas d’interdit ni de devoir , mais simplement l’amour , le service désintéressé du prochain .
    Paul valorise la femme et demande à l’homme de donner sa vie pour elle . Or que fait l’église : animée d’un antiféminisme virulent cette église en est arrivé à éliminer la femme en imposant aux prêtres le célibat . Cette église est animée ( je le dis avec tristesse puisque en plus , j’en fais partie ) de contraintes et de domination ,

    Le plus triste c’est le mimétisme entre christianisme et Islam . D’où viennent les liens entre église et pouvoir politique , la juridiction chrétienne , la guerre sainte ( la Croisade répond au Djihad ) , les Croisés répondent par la violence à la violence naturelle de l’Islam alors que le christianisme est à l’opposé de cette violence .

    Idem pour la colonisation , l’esclavage … rien à voir avec Jésus , l’église a été influencé par l’Islam et si vous voulez faire entrer des personnes dans l’église , il faudra la réformer avant .

    Répondre
    • Jaures

      17/02/2016

      « Paul valorise la femme et demande à l’homme de donner sa vie pour elle ». Ah bon ?
      « Toute femme qui prie ou qui prophétise la tête non voilée, déshonore sa tête: elle est comme celle qui est rasée.
      6 Si une femme ne se voile pas la tête, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or, s’il est honteux à une femme d’avoir les cheveux coupés ou la tête rasée, qu’elle se voile.
      7 L’homme ne doit pas se couvrir la tête, parce qu’il est l’image de la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme.
      8 En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme de l’homme;
      9 et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme.
      10 C’est pourquoi la femme doit, à cause des anges, avoir sur la tête un signe de sujétion. » (Epitre aux Corinthiens chapitre 1)
      « Comme cela a eu lieu dans toutes les Eglises des saints,
      34 que vos femmes se taisent dans les assemblées, car elles n’ont pas mission de parler; mais qu’elles soient soumises, comme le dit aussi la Loi.
      35 Si elles veulent s’instruire sur quelque point, qu’elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans une assemblée. » (idem chapitre 14)
      Est-ce cela « valoriser la femme » ? Un conseil: n’espérez-pas évangéliser en commençant par ces paroles !

      Répondre
      • Raùs

        17/02/2016

        [email protected] pour un musulman la femme n’est pas la gloire du mâle, mais une soumise à=à son Lucifer de mari !

        Répondre
  5. Raspoutine

    17/02/2016

    [email protected] tous les chrétiens, qu’ils le reconnaissent ou non, sont liés à Rome – ils sont interdépendants !

    Répondre
  6. Raspoutine

    17/02/2016

    [email protected] qui va convertir les musulmans ? Marine Le Pen ?
    Juppé ? Copé ? Il nous faudrait une Isabelle de Castille !

    Répondre
  7. frei

    17/02/2016

    petite bonne nouvelle : sous réserve de vérification , il semble que le diocèse de Paris vienne de transformer son « service des relations avec l’islam » en un « service des relations avec les musulmans  » .Je pense que cela change beaucoup de choses et cela veut sans doute dire que des travaux tels que ceux des abbés GALLEZ et JOURDAN (que je recommande à tous!) commencent à faire leur chemin .

    Répondre
    • Seppid'alsace

      18/02/2016

      [email protected] En Kabylie les américains convertiraient les Berbères au christianisme, et particulièrement les femmes secrètement !

      Répondre
  8. is

    16/02/2016

    Les grands discours et les débats sont inutiles.
    Il serait plus rapide et plus efficace de stopper toute immigration africaine et musulmane puis de virer ceux, déjà là qui ne veulent pas s’intégrer !
    Il en va de la survie de la France et des Français !
    En plus, il faut demander aux Français, par référendum, de fixer le nombre d’habitants souhaitable, en métropole et outre- mer

    Répondre
    • DE SOYER

      24/03/2016

      Stopper toute immigration hors union européenne, c’est l’un des objectifs de l’association libérale et sociale que j’ai fondée!

      Répondre
  9. DE SOYER

    16/02/2016

    Politiquement, le plus urgent est de stopper l’immigration-invasion et même de procéder à une certaine réémigration.
    Par ailleurs, la France retrouvera son rayonnement par la mise en place d’un nouveau modèle économique et social que je présente dans le 2ème livre que je suis en train de terminer. Les gens ne peuvent se convertir que si le modèle qu’on leur présente est supérieur au leur.

    Répondre
    • Raspoutine

      19/02/2016

      Charles de Foucauld a été béatifié ! Combien de musulmans a-t-il convertis ?

      Répondre
      • DE SOYER

        19/02/2016

        Charles de Foucault a été béatifié pour d’autres raisons. Par ailleurs rien ne dit qu’il n’a pas converti des musulmans, ne serait-ce que par la prière!

        Répondre
        • Raspoutine

          19/02/2016

          de [email protected] et pour quelles autres raisons Charles de Foucauld aurait-il été béatifié ? merci de me répondre !

          Répondre
          • DE SOYER

            19/02/2016

            Pour sa vie de prière et de mortifications. Pour sa fraternité avec les Touaregs, pour son témoignage d’amour. Il aurait peut-être fallu 10 Charles de Foucauld pour que l’Algérie se convertisse. Un jour le Diable aurait dit à saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars: « S’il y en avait 3 comme toi, je ne pourrais plus mettre les pieds en France! ». Certains, apparemment, sont très au-dessus du lot!

  10. WatsonCorsica

    16/02/2016

    Le meilleur moyen de détourner les Arabes de l’Islam est de leur faire comprendre ( puisqu’ils sont croyants ! ) que l’Islam est la religion du diable.

    Copier / coller cette interview exclusive du diable et diffusez-là!

    Interview exclusive du diable de notre envoyé exclusif en enfer.

    Question : Monsieur Idliss, sheytan, Belzebuth, Satan… et que sais-je encore, quels sont vos projets pour l’année en cours ?

    Beaucoup de guerres et d’attentats terroristes !

    Comment définiriez-vous votre mission auprès de l’humanité ?

    Semer partout la panique, inspirer partout la peur et la terreur. En réalité je rends service à l’humanité. Je ne fais que tester leur moyen de défense, de résistance au danger et de compréhension des menaces qui les entourent. S’ils échouent face à moi, c’est qu’ils ne méritent pas de vivre, tout simplement.

    Que vous inspirent les gens qui prétendent lutter contre vous ?

    Les gens qui prétendent lutter contre moi sont en fait mes plus solides partisans. La plupart l’ignorent mais c’est en fait ma principale force : habiter tous ceux et celles qui sont persuadés de lutter dans un but religieux ou idéologique et qui se sentent moralement infaillibles. Le fanatique religieux est mon meilleur allié et mon meilleur lieutenant. C’est pour cela qu’on me surnomme « le malin Vous devez tout de même vous rendre à l’évidence que je ne vais pas avancer à découvert.
    Non seulement je n’obtiendrais aucun résultat mais de plus je serais vite repéré.
    Aucun être doué d’un cerveau si petit soit-il n’accepterait de militer en faveur du « mal » déclaré comme tel, avec le diable en éffigie.
    Seuls les artistes et les demeurés peuvent se payer ce luxe.
    Mon plus fidèle serviteur est le religieux persuadés d’œuvrer pour le bien qui entreprend d’exterminer au nom de Dieu tout ce qui n’est pas comme lui.

    Comment définiriez vous le mal ?

    Le mal nous entraîne vers le néant car le néant est la perfection.
    Le néant implique l’obligation de tout détruire, tuer, ravager, piller.

    Comment choisissez-vous les « maisons que vous allez occuper » ?

    Je me donne la possibilité de changer de maison quand je le désire afin debrouiller les pistes. Ne suis-je pas le malin ?
    Rester trop longtemps dans la même maison m’exposerait à des dangers, celui d’être démasqué. Je choisi une maison en fonction de deux critères : la possibilité pour ses occupants d’appeler au meurtre et à la guerre – et la conviction d’agir pour le bien, une façon de se déresponsabiliser face aux tueries et aux massacres.
    C’est aussi pour moi une façon de remercier mes fidèles serviteurs en leur libérant les mains afin qu’ils n’éprouvent pas de culpabilité et puissent se sentir libres de tuer le plus longtemps possible.

    Quelle ont été vos maisons et que seront vos prochaines maisons ?

    Au Moyen-âge et à la Renaissance, j’ai réussi à me substituer à l’esprit de Jésus dans le christianisme. C’est moi qui suis à l’origine des croisades, de l’inquisition.
    J’avais des alliés fidèles qui croyaient en Dieu et qui étaient persuadés d’âgir pour le salut de l’âme.
    C’est la configuration idéale.
    Mon art consiste à me loger là où l’on m’attend le moins.
    Avec le déclin des religions auto-proclamées, j’ai ensuite essayé les nouvelles idéologies réparatrices ; les nazis avec leur mille ans de paix, le slogan me convenait parfaitement mais ça n’a pas duré. J’ai quand même obtenu quelques innovations avec les camps d’exterminations organisés de façon industrielle.
    Puis il y a eu le communisme. Là c’était nettement plus profitable car les mots d’ordre étaient des mots de paix d’égalité, de justice : on retrouvait des principes religieux alors que la religion était en plein déclin. Exactement ce que je recherchais : des êtres prêts à tuer au nom d’une idée.
    Je me substituais à l’idée, armais leur main… et hop, le tour était joué !
    Aujourd’hui, les idéologies ont moins de crédit. Je me suis donc retourné vers les religions.
    Ma principale maison est un ancien amour de jeunesse. Une religion naissante du Moyen-âge que j’avais batti de toutes pièces en la détournant et en vidant de sa substance le message de son prophète originel qui était persuadé d’agir pour le bien. J’ai même réussi à lui imposer un livre sacré où j’appelle à massacrer tous les infidèles à cette religion. Je suis parvenu à inscrire dans le texte « tuez-les tous, ce n’est pas vous qui les tuer, c’est Dieu qui les tuent ! ». ( rires ) Ah Ah, franchement, quand j’ai inventé cette religion au Moyen-âge, je ne croyais pas qu’elle aurait tant de succès aujourd’hui.
    Je pensais qu’il fallait être plus fins pou exhorter les humains au meurtre.
    L’humanité me surprendra toujours !

    Alors qui sont vos alliés aujourd’hui ?

    Vous n’allez tout de même pas croire que je vais vous livrer sur un plateau mon plan de bataille ? Même si vous avez compris de qui je veux parler car je sais que je n’ai aucun pouvoir vis à vis de vous, je ne voudrais pas que mes plus fidèles alliés sachent quoi que ce soit.
    Vous n’allez pas dévoiler le vérité sur le père Noël à un enfant de cinq ans ?

    Qui sont vos pires ennemis ?

    Les agnostiques, les anti-religieux, les anti-idéalistes, les matérialistes, les artistes, les créatifs, les batisseurs, tous ceux qui construisent.
    La société de consommation me pose un problème car les gens qui consomment ne croient plus en rien.

    Que pensez-vous des sectes sataniques, ceux qui se réclament de vous ?

    Des rigolos, des bouffons…
    Non seulement ils ne possèdent aucun pouvoir mais en plus on les montre du doigt.
    Le malin ne s’avance jamais à découvert.
    Il faudrait être particulièrement stupide et idiot pour croire que Satan s’annoncerait de la sorte avant d’agir.
    Satan est devenu maître dans l’art d’habiter ceux qui se croient moralement infaillibles, ceux qui se croient bons, justes et détenteur de la vérité.
    C’est par eux que Satan progresse le plus vite dans son entreprise de destruction.
    C’est pour cela que mes meilleurs alliés ont été d’abord les religieux puis les fascistes, ceux qui ont promis à leur peuple mille ans de paix puis les communistes.
    Je continue beaucoup à croire dans l’action de tous les communistes et marxistes en général.

    Quel est l’arme que vous craignez le plus ?

    D’être nommé, d’être démasqué, d’être découvert là où je réside réellement.
    Le but de ma stratégie est de faire croire que je suis ailleurs.
    Je pousse mes partisans à agir inconsciemment pour moi et à dénoncer ma présence chez mes pires ennemis.

    Quel est le peuple qui vous paraît le plus proche aujoud’hui de vos aspirations ?

    Incontestablement si j’avais à choisir, je choisirais les Arabes.
    Ibn Khaldoun avait déjà annoncé que partout où l’Arabe passe, la civilisation trepasse.
    Les Arabes sont mes meilleurs alliés.
    Même lorsqu’ils sont religieux, ils sont tellement portés à la guerre, la destruction et la terreur qu’ils se tuent entre eux sans aucune raison.
    Regardez les Sunnites contre les Chiites.
    C’est pas beau ? Ils ont porté mon message et mon action au plus haut niveau. Inespéré.

    Et les juifs ?

    J’ai cru un moment que les Juifs pouvaient devenir mes alliés, mais à la différence des Arabes, les Juifs ne détruisent pas, ils construisent, ils font pousser des orangers dans le désert.
    Ce n’est pas bon pour moi, j’ai besoin d’un peuple qui sème partout la guerre, l’ignorance la plus crasse et la misère.
    Les Arabes ont passé leur vie à piller, à s’approprier tout ce qui ne leur appartenait pas. Regarder les pays arabes, il n’y en a pas un aujourd’hui qui ne soit en guerre avec son voisin ! Les mots « assassin » et « razzia » viennent de la langue arabe, n’est-ce pas ?

    Mais tous les pays d’Europe ont également connu la guerre avec le reste du monde ?

    C’est bien ce que je vous dis.
    Hier, j’étais avec les fascistes et les communistes pour semer la guerre et la terreur. Aujourd’hui ces nations ont évolué vers l’agnosticisme et la connaissance.
    Je ne peux plus m’y trouver des alliés sûrs.
    Les fascistes et les communistes purs et durs deviennent de plus en plus rares.
    De plus, ces nations ont réussi à s’entendre pour éviter les guerres, chose que les pays arabes n’ont pas encore réussi à faire.

    Qui ont été vos plus grands ennemis ?

    Sans contexte Jesus, Abraham, même si j’ai réussi à m’emparer de l’église et du christianisme pendant plusieurs siècles, Bouddha lui-même, Eisntein, Coppernic, Ibn Khaldoun, Gallilée, Spinoza, et d’une façon générale les scientifiques et les artistes ; bref tout ce qui éléve la pensée humaine.

    Avez-vous des projets pour le futur ?

    Si j’échoue aujourd’hui avec mes alliés, il faudra que je me trouve de nouveaux lieutenants pour demain.
    Je peux vous en parler car demain, vous ne serez plus là pour me démasquer.
    J’ai une profonde sympathie pour les écologistes.
    Avec leurs actions violentes, leurs croyances indéfectible, leur haine mesurée, leur sentiment d’agir pour le bien de l’humanité et de se sentir moralement infaillibles… Ils m’intéresse énormément.
    Je pense qu’on va faire du bon boulo ensemble !

    Répondre
    • Schaïssé

      17/02/2016

      [email protected] vous citez Idliss, Belzebuth, mais vous avez oubié Shella ! C’eût été plus gai !

      Répondre
    • Raspoutine

      18/02/2016

      [email protected] avez-vous déjà convaincu un musulman que sa religion est celle du diable ? Merci de me donner la recette !

      Répondre
  11. Jaures

    16/02/2016

    L’Eglise devrait avant de se lancer dans de nouvelles missions, se demander pourquoi si la France « a une identité chrétienne », les églises se vident, les sacrements sont de moins en moins suivis, l’âge moyen des prêtres dépasse 70 ans, …
    Contrairement à ce qui est dit, ce qui demeure n’est pas un besoin de religion mais de spiritualité. En société laïque, chacun organise lui-même sa spiritualité. La religion n’est donc plus nécessaire sauf à en proposer une quantité suffisante pour que chacun trouve chaussure à son pied.
    Comment l’Eglise pourrait-elle se lancer dans une entreprise d’évangélisation quand elle ne parvient pas déjà à garder ses fidèles ?
    La laïcité me parait donc bien plus efficiente pour lutter contre les fondamentalismes.

    Répondre
    • Raspoutine

      17/02/2016

      et le Christiannisme des catacombes ?
      C’est la Révolution qui a brisé le Christiannisme !

      Répondre
      • Jaures

        17/02/2016

        On ne brise pas une religion. La destruction de Jérusalem n’a pas anéanti le judaïsme. Les persécutions des chrétiens sous Claude ou Néron n’ont pas empêché le christianisme de se répandre.
        Une religion disparait quand elle n’est plus imposée et que ses dogmes et sacrements ne sont plus en phase avec la société.

        Répondre
          • Jaures

            17/02/2016

            Tous les chrétiens ne sont pas liés au Vatican.

        • Raspoutine

          17/02/2016

          [email protected] la Révolution a bien brisé le christianisme, mais ne l’a pas détruite…mais François de la Haye s’en occupe avec Manuel Mozart !

          Répondre
        • Jacky Social

          17/02/2016

          « On ne brise pas une religion ». C’est pour cela que la laicite sera soluble dans l’islam. Quant au christianisme, il a engendre la laicite et donc meme s’ils sont parfois a cran, laicite et christianisme sont interconnectes. Mais le christianisme n’est pas non plus soluble dans la laicite. La laicite, c’est comme vos lois. Celles-ci ne peuvent etre mises en oeuvre que si on les respecte. C’est donc tres fragile, meme dans une dictature.

          Répondre
          • Jaures

            17/02/2016

            Le christianisme n’a pas engendré la laïcité: elle lui a été imposée.
            Mais si le christianisme s’approprie la laïcité, je trouve cela très bien.

        • quinctius cincinnatus

          19/02/2016

           » on ne brise pas une religion  » ( sic ) … c.f. … Constantin … cependant Pontife jusqu’ à sa conversion juste avant … sa mort !

          Répondre
  12. RT

    16/02/2016

    On dirait que l’Eglise de France est prête à tous les mea culpa possibles et imaginables, sauf celui de reconnaître sa responsabilité dans la série de drames qui se déroulent depuis quelques années.

    Même les jeunes prêtres, incomparablement meilleurs que leurs vieux aînés 68ards, sont encore loin d’accepter ce mea culpa.

    C’est pourtant la première étape à franchir avant de pouvoir changer d’attitude, et commencer à aimer les musulmans, les athées, les juifs, etc… et donc les convertir.

    On ne peut pas s’améliorer si on n’admet pas ses erreurs.

    Répondre
    • Raspoutine

      17/02/2016

      [email protected] non pas de mea culpa – le bilan étant tout de même largement en faveur du Christianisme

      Répondre
    • Seppid'alsace

      18/02/2016

      [email protected] faire son mea culpa c’est se faire bouffer par les peuples destructeurs et fainéants tels les moslems

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)