Copé et le conflit d'intérêts

Posté le janvier 08, 2010, 12:00
31 secs


Dans une biographie à paraître sur Jean-François Copé, l’homme pressé, deux
journalistes montrent notamment comment Jean-François Copé a « enterré » un projet de loi auquel son cabinet d’avocats est opposé.
En tant que Président du groupe UMP à l’Assemblée, il lui suffit de ne pas mettre à l’ordre du jour un projet pourtant approuvé par son groupe politique.
Le site rue89 délivre les bonnes pages concernant cet épisode. L’a-t-il fait parce qu’il considère que ce projet est mauvais ou parce que son cabinet est opposé à  ce projet ?
La pratique n’a malheureusement rien d’exceptionnel dans notre pays. Le vrai problème c’est que la France n’a mis en place aucun dispositif pour réglementer les cas de conflit d’intérêt
pour les responsables politiques.

Jean-François Copé est homme politique et avocat, rien n’est prévu pour lui éviter d’avoir à trancher dans des cas qui concernent sa profession, voir le cabinet qui le
rémunère…

On ne peut que souhaiter la mise en place de dispositifs de prévention de conflits d’intérêts.