Coup de Gueule de Guillaume Cairou – Plan de 50 milliards d’euros d’économies défendu par Manuel Valls

Posté le 29 avril , 2014, 8:49
2 mins

Coup de Gueule de Guillaume Cairou
Communiqué du Club des entrepreneurs

– Plan de 50 milliards d’euros d’économies défendu par le Premier ministre à l’Assemblée Nationale.

 

BmZTha8CMAAK07M.png-large

Comment comprendre la réticence de certains députés face aux économies présentées par le Premier Ministre ? Comment peuvent-ils nier à ce point la réalité de la situation budgétaire et économique de notre pays ?

 Les parlementaires réticents doivent comprendre que gouverner la France c’est gérer une entreprise. L’Etat ne peut pas se priver de faire un véritable effort en matière d’économie et de restrictions de la dépense publique.

 Je suis convaincu que la compétitivité, ce n’est pas qu’un concept d’entreprise à n’appliquer qu’aux entreprises. Cela doit aussi directement concerner l’appareil administratif et son millefeuille qui perd quotidiennement tant d’entrepreneurs.

Comment l’État peut-il continuer à dépenser en fonctionnement plus qu’il ne gagne alors que les taux de prélèvements obligatoires supportés par les entreprises sont parmi les plus élevés d’Europe ? Il est temps que l’Etat mette en œuvre de véritables économies. Chacun doit prendre ses responsabilités.

 On ne peut pas étouffer les entrepreneurs d’un côté et continuer à gaspiller les recettes fiscales de l’autre. Il faut que ce que nous faisons dans nos entreprises pour renforcer leurs performances soient également mises en œuvre dans nos administrations.

 

À propos du Club des Entrepreneurs :
Il compte aujourd’hui plus de 18 500 membres.
Le Club des Entrepreneurs est un réseau de créateurs et dirigeants d’entreprises qui ont tous, dans des secteurs d’activité différents, leur propre expertise, mais qui partagent une ambition commune : promouvoir l’esprit d’entreprise et le partage des bonnes pratiques entrepreneuriales.
http://www.clubdesentrepreneurs.org
@CdEntrepreneurs

 

À propos de Guillaume CAIROU :

Président du Club des Entrepreneurs
PDG Fondateur du Groupe Didaxis, leader du portage salarial en France,
Mentor à la CCIP au sein de l’Institut du Mentorat Entrepreneurial de Paris (IME),
Membre de CroissancePlus,
Auteur du livre « Créer son entreprise » aux éditions Jacob-Duvernet.

ARTICLE SUIVANT

Valls

4 Commentaires sur : Coup de Gueule de Guillaume Cairou – Plan de 50 milliards d’euros d’économies défendu par Manuel Valls

  1. marcbenie

    17 avril 2015

    Guillaume Cairou a été exclu du PEPS, le syndicat représentatif de sa profession comme le démontre ce communiqué officiel : http://www.categorynet.com/communiques-de-presse/business/exclusion-de-didaxis-et-de-son-pdg-guillaume-cairou-du-syndicat-cinov—peps-20130426205520/

    il n’a donc aucune leçon à donner à quoique ce soit encore moins au gouvernement.

    D’ailleurs tous ses collaborateurs quittent didaxis sa structure comme le montre cet article : http://www.lalettrea.fr/strategies-d-entreprise/2014/06/12/demissions-en-serie-a-didaxis,108026674-BRL

    venir s’en prendre au code du travail c’est un comble dans sa position !

    Lors de sa réunion du 9 avril 2013, suite à une procédure ouverte le 19 mars 2013, le Conseil d’Administration a décidé à l’unanimité de ses membres d’exclure la société DIDAXIS du syndicat, et par conséquent, Guillaume CAIROU son représentant au Conseil d’Administration, avec effet immédiat.

    Cette décision fait suite à une série d’évènements et de parutions dans la presse, sur internet, de lettres circulaires à tous nos membres et d’informations diverses, et en particulier, la publication d’offres d’emploi diffusées par DIDAXIS aux fins de « recruter des portés », qui sont :
    – contraires à la charte de déontologie édictée par notre syndicat, et signée par chacun de ses membres ;
    – contraires à l’esprit et à la lettre de l’accord interprofessionnel du 24 juin 2010 signé par les la majorité des partenaires sociaux, et s’appliquant donc à notre profession ;
    – contraires au droit applicable au portage salarial.

    Ces actes, et les communications qui y sont associées, sont de nature à mettre en péril des années de travail avec les partenaires sociaux. A cet égard, l’Observatoire Paritaire du Portage Salarial (OPPS) a fermement condamné ces pratiques lors de son dernier Conseil d’Administration.

    En conséquence, le CINOV-PEPS dégage toute responsabilité quant aux éventuelles conséquences qui auraient pour cause les agissements ou propos de DIDAXIS ou ses représentants. Il appartient désormais à la société DIDAXIS de supprimer de sa communication toute mention d’appartenance à CINOV-PEPS.

    Enfin, CINOV-PEPS tient à rappeler qu’en aucun cas Guillaume Cairou Président de DIDAXIS ne peut se prévaloir d’un quelconque mandat du CINOV-PEPS pour représenter la profession du portage salarial en France ou ailleurs.

    Répondre
  2. 30 avril 2014

    50 Mds pour une hypothétique croissance de 1%…c’est cher payé….
    N’ayons aucun doute que les aides aux entreprises serviront,pour beaucoup,à restaurer leurs marges et requinquer leur trésorerie.Là dessus,ajoutons que 30 Mds ne réduiront que de 4% les charges des entreprises et nous aurons un cocktail de mesurettes sans aucun effet sur l’emploi ou sur la balance commerciale désastreuse de la France.
    Il y a en France deux problèmes majeurs :
    1 – la non compétitivité des entreprises dûe aux charges excessives,certes,mais aussi à l’incompétence des dirigeants sur les aspects stratégiques,de développement,marketing ,diversification,consolidation et surtout à l’export ou ils sont archi nuls.
    La situation d’Alstom sous la houlette de Kron résume à elle seule tous ces aspects négatifs.Qu’a fait ce Monsieur pour structurer et diversifier son entreprise ? RIEN s’allier avec un partenaire pour obtenir un taille critique ? RIEN
    Toutes les entreprises françaises sont à acheter..pas cher !
    2 – Les propensions à solliciter les aides de l’Etat dès lors que des difficultés de trésorerie apparaissent ou que les entreprises n’ont plus de fonds propres capables d’assurer l’investissement.

    Bien sûr les réformes structurelles sont indispensables,mais soyons réalistes…nous ne serons pas plus compétitifs même avec zéro charges…ZERO CHARGES…….

    Répondre
  3. gelé

    30 avril 2014

    Changement de gouvernement ? pour faire quoi ? Manuel courage…
    50/60/70/80 milliards : D’économie , chaque année ! C’est la somme a trouvez pour ? Pour réduire la dette de la France…En 10/20 ans ?????? c’est possible avec des réformes systémiques, lourde, et très douloureuse… Rendre de la compétitivité a nos entreprises… et faire diminuer le chômage… Libéré les énergies, libéré le travail. Avoir une croissance saine et raisonnable…
    Etre au niveau moyen de prélèvement obligatoire, pour les impôts et les taxes des entreprises, des investisseurs, des contribuables français : Des pays de l’union européenne ! Une harmonisation des règles sociales !

    Permettre aux français d’avoir des capacités d’épargne pour financée par eux mêmes dans la responsabilité leur vie d’homme debout ! financement des entreprises, Logement, éducation, santé, retraite. Par des impôts justes et raisonnables….

    Au plan des actes : la collectivité française n’a pas réduit d’un centime le périmètre de ses gaspillages institutionnels. Elle les a même accrus de 2 % du PIB …. De plus Aucune réforme de structures n’a eu lieu ou n’est prévue pour 2014.

    Si nous en sommes là aujourd’hui, et si le PS et son incapable de Président ont été élus en 2012, c’est par défaut ! Du courage, quand vous aurez publiquement déclaré que vous vous engagez, entre autres, a….

    – – diviser par deux le nombre de parlementaires (AN et Sénat) et limiter chaque mandat à deux maximum, avec un seul cumul possible
    – – supprimer immédiatement le CESE et autres organismes inutiles (dont les 50 caisses de retraites en doublons) qui ne servent qu’à distribuer les sinécures aux copains
    – – diviser par trois le nombre de fonctionnaires et supprimer le statut de la Fonction Publique pour les non régaliens (dont les enseignants)
    – – supprimer toutes les subventions aux grands groupes et diviser par dix les autres subventions aux PME, et ramener l’IS à 15%
    – revoir la formation professionnelle ! à 33 milliards d’Euros, complètement détournée
    – – supprimer immédiatement tous les « machins », comités théodules en tout genre et autres « hautes autorités » qui encombrent l’Etat
    – – supprimer immédiatement toutes les subventions aux syndicats et aux associations bien pensantes du style DAL, MRAP, SOS racisme, etc…
    – – supprimer les 35h et l’ISF immédiatement, voire d’ailleurs aussi l’IRPP ( avec une réforme fiscale systémique ! de grande ampleur… )
    – – réserver le droit de séjour en France uniquement aux étrangers qui font les efforts nécessaires pour s’adapter à notre civilisation.
    – – supprimer toutes les aides sociales qui ne sont que de l’assistanat
    – – abolir les projets de madame Taubira pour notre justice. protéger d’abord les victimes avant de penser aux criminels
    – – supprimer le Ministère de la Culture en vous appuyant, comme aux USA, sur les fondations privées.
    – – rétablir dans l’enseignement l’autorité des professeurs, l’autonomie des écoles et de leurs responsables, y compris pour le recrutement de leurs équipes. Rétablir au grand jour une sélection par le mérite !
    – – mettre en concurrence la Sécurité Sociale en s’appuyant sur les assureurs privés, en supprimant l’obligation de passer par les caisses publiques
    – – privatiser toutes les entreprises mixtes et autres montages du type « public-privé » ou SEM source de déficits…. De fromages clientéliste…
    – – Unifier et simplifier l’administration publique en réduisant les 325 corps restants à quelques uns
    – – Réduire le « millefeuille administratif » à 3 couches maximum (communes, à regrouper en 6 à 8000 entités, régions, à regrouper en une dizaine maxi, et Etat central, plus l’Europe qui ne doit pas s’occuper de la taille des camemberts !)
    – – Supprimer tous les doublons de compétences entre les différents niveaux
    – – Et enfin réduire le code du travail à une centaine de pages maximum (comme en Suisse et aux USA par exemple), avec le maximum de flexibilité de l’emploi

    je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer

    Répondre
  4. goufio

    30 avril 2014

    Ce plan de 50 milliards est assis sur les prélèvements fiscaux futurs d’une prévision de croissance de 1 % en 2014, 1,7 % en 2015, 2,5 % en 2016 et 2,7 % en 2017 uniquement. Il n’y a aucune réforme de strucure, on continue comme avant, d’ailleurs la politique ne sert qu’à dépenser de l’argent et non à gérer, investir ou développer, ce ne sont que de smots dans la bouche de ceux qui ont le pouvoir.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)