Coût social d'une famille immigrée : de 10 à 20 fois ses revenus !

Coût social d'une famille immigrée : de 10 à 20 fois ses revenus !

Suite à la lecture de notre article Le Figaro immigrationniste, l’un de nos lecteurs nous apporte cet important éclaircissement

 

L’OCDE reprend une idée reçue depuis 25 ans : plus d’émigrés , c’est une garantie de croissance. Un meilleur fonctionnement du moteur de l’économie et
même une promesse de financement du système de retraites.
 
Face à cet optimisme  trompeur, le prix Nobel d’économie  (1988)  Maurice Allais remit les choses au point au début des années 1990.  Le grand économiste fit
paraître  une page Opinions du Figaro,  dans la série « Combat pour l’Europe »,  qui donnait un aperçu chiffré du  coût social d’insertion de l’émigré
:

 
·         Pour un travailleur immigré supplémentaire, les besoins en infrastructures – logements, hôpitaux, écoles … –
exigent une épargne supplémentaire égale à 4 fois le salaire annuel du travailleur ;
·         Pour
un travailleur immigré accompagné de son épouse et de 3 enfants, l’épargne
nécessaire représente entre 10 à 20 fois le salaire annuel.
 
« les raisonnements économiques sur l’immigration sont généralement tout- à – fait superficiels » ajoutait M. Allais . Personne ne mit en doute ses évaluations.
Ni ne les commenta.
 
Que le Figaro se fasse   aujourd’hui l’écho du conformisme fallacieux de l’OCDE, c’est une  erreur  économique  doublée d’un manquement au
prestige.  En réfutant la vision idyllique, semi irresponsable  de l’OCDE, le journal eût œuvré au rétablissement d’une certaine vérité. Il se serait  honoré en citant
le  Nobel, en rendant hommage à sa lucidité.
Il aurait rappelé du coup que l’un des trois ou quatre plus fameux économistes du XXème siècle lui avait réservé la publication 
d’études  inédites qui restent d’actualité.
 
Sur l’ épée d’académicien de Maurice Allais est gravée cette devise :  «la soumission aux données de l’expérience… » . Ce qui vaut pour la démarche scientifique
rejoint l’esprit d’un quotidien de référence.        
  

 

Le bon sens de Jean Arthuis oublie
l’immigration 
 /       Le Figaro
immigrationniste 
 /

Dilution des immigrés d’origine européenne / Evaluer le coût de l’immigration illégale / Le coût dissimulé des migrations / La France accueille un employeur de clandestins


       

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: