Covid story (suite)

Covid story (suite)

Le pouvoir a tout raté dans le traitement de la pandémie Covid-19.

Je pourrais refaire l’inventaire des mensonges, contretemps, reniements, coups de gueule jamais suivis d’effet, défaillances de notre administration hypertrophiée.

Mais à quoi bon ?

Depuis 18 mois, cela a fait l’objet de commentaires interminables dans les médias.

Je retiendrai surtout qu’après la désertion de la ministre de la Santé et les palinodies grotesques de Mme Sibeth Ndiaye, le chef et ses ministres se sont moqué de nous en nous traitant comme des gamins immatures.

Pour le reste, ils ont été à la hauteur de ce qu’ils sont dans les grandes questions essentielles de notre vie nationale : incompétents et assez lâches.

On voulait des jeunes au pouvoir ; on les a, mais ce sont les héritiers des anciens combattants de mai 68, pas ceux des hussards noirs de la république.

Regarder en arrière permet d’éclairer l’avenir.

Mais, après le constat énervant des fautes et erreurs du passé, il faut regarder devant.

Que faire pour sortir de la situation actuelle ?

Le seul recours, semble-t-il, actuellement, est la vaccination, qui ne met pas à l’abri de tous les risques, mais les réduit considérablement.

Alors je reste pantois devant l’hystérie qui s’est emparée d’une partie des commentateurs, connus ou anonymes.

Les reproches faits à cette option médicale tiennent pour l’essentiel à deux choses.

D’abord le manque de recul devant les conséquences à long terme de l’inoculation des vaccins.

Mais n’en est-il pas ainsi chaque fois que l’on lance un vaccin ?

Cette fois les délais ont été très courts certes, mais faut-il reprocher une précipitation débouchant si vite sur une solution que n’osaient espérer les populations ?

Souvenons-nous des critiques qui se sont abattues sur les laboratoires Sanofi, incapables de trouver un vaccin en même temps que d’autres.

Et, contrairement à ce qui est souvent avancé, l’ARN, base de certains vaccins, n’est pas une inconnue.

Il y a 20 ans qu’il est étudié dans les recherches sur le cancer. Les chercheurs ne partaient pas de zéro.

Ensuite, les atteintes au sacro-saint principe de la liberté individuelle, invoquée dès lors que sont prises des mesures qui tendent à forcer la main des Français pour qu’ils se fassent vacciner.

Le « passe sanitaire » est évidemment fait pour ça.

Et alors ?

Certains rappellent avec juste raison que la liberté des uns finit là où commence celle des autres.

On m’interdit de rouler à gauche sur la route, je ne le fais pas ; je veux brûler les mauvaises herbes de mon jardin et ne le fais pas.

Je paye des impôts, je n’en ai pas envie.

Par contre, mes petits-enfants ont reçu je ne sais combien de vaccins, sans que le « consentement éclairé » des parents ait joué le moindre rôle.

Assez d’hypocrisie ; à l’étranger on ne fait guère mieux.

On ne vit pas en société sans certaines contraintes.

Hurler à la dictature, invoquer l’apartheid, menacer des élus de mort est tellement outrancier !

Le vaccin est-il une solution ?

Il semble que oui, faute de mieux.

Ce qui interroge en fait, comme souvent, c’est moins le but des décisions prises que les modalités d’application.

C’est une habitude chez nous de pondre des directives sans s’inquiéter de savoir comment les appliquer.

Avec le passe sanitaire, on veut que les responsables privés de lieux publics soient chargés d’une mission de contrôle normalement du ressort de l’autorité publique.

Que fera le restaurateur dont un client refusera le contrôle ?

En outre, on envisage sans état d’âme, contre les propriétaires défaillants, des sanctions d’un niveau que n’encourent même pas les grands délinquants dans ce pays.

C’est ça qui me choque le plus.

Mais, bien sûr, ces débats hystérisés ne s’expliquent que si on admet que nous sommes hors d’une situation sanitaire maîtrisable par le système hospitalier comme en temps normal.

Sinon, on peut admettre que cette épidémie n’est pas si terrible que ça et qu’on peut ne rien imposer, patienter jusqu’à l’immunité collective naturelle, et, en attendant, accepter les victimes inévitables.

C’est une autre option.

Mais je trouve indécente cette hystérie à la simple perspective du « passe sanitaire » qui pourrait, temporairement, limiter la liberté de mouvement des non-vaccinés.

Ça n’a pas de sens.

Sauf rares contre-indications médicales, c’est leur choix.

En tout cas, cette situation sert M. Macron, car la saturation des médias sur ce thème, évite aux Français de trop penser aux problèmes plus vitaux qui assaillent notre pays et qui seront, je l’espère, l’objet essentiel des votes de 2022.

Partager cette publication

(10) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    en recommandant la vaccination à ses  » troupes  » Donald Trump se fait huer ! où allons nous Vozuti ? où allons nous ?

    23/08/2021 à 16 h 13 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    nouvelles de la bêtise  » conservatrice nord-américaine  » ( c à d trumpiste )

    l’ animateur radio Phil Valentine, connu pour ses prises de position conservatrices, qui se moquait du virus  » qu’il ne craignait pas  »  » réservant  » la vaccination aux faiblards  » et qui atteint par le dit virus fanfaronnait en disant  » désolé les gars mais j’ ai toutes les chances de m’ en sortir  » est mort après plusieurs semaines d’ hospitalisation d’ une pneumonie liée au corona

    même les Ricains jouent à la roulette … russe … le barillet ne lui a pas laissé sa … chance

    23/08/2021 à 12 h 32 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    les U.S.A. connaissent eux aussi leur fracture vaccinale nord-sud avec par exemple un Vermont très hautement vacciné où l’ épidémie est sous contrôle et le Texas et la Floride où les gouverneurs républicains vont jusqu’ à faire obstacle au port du masque en milieu confiné alors que l’ épidémie flambe et que le taux de vaccination est aussi faible que dans le Mississipi noir !
    tiens, au fait, que devient Guy Millère ?

    19/08/2021 à 19 h 21 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Vozuti vos intervention sont toujours aussi  » originales  » comme d’ ailleurs vos  » citations »

    sachez avoir tort ! le monde est plein de gens qui ont toujours raison ! distinguez vous que diable ! faîtes vous fouetter par l’ opinion publique la plus conne

    19/08/2021 à 12 h 28 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Didier Raoult poussé vers la sortie par ses pairs de l’ I.H.U. Méditerranée infections ou la sortie d’ un PITRE médiatique dans le plus belle tradition gauloise et  » historique  » celle de Goscinny et Uderzo … Des hommes politiques aussi fortement médiatisés actuellement que Philippot ou Dupont Aignan et même Mélenchon devraient se méfier ; lorsque leurs pitreries ne seront plus médiatiquement appréciées ils passeront eux aussi à la trappe médiatique

    19/08/2021 à 9 h 03 min
  • vozuti Répondre

    comme dit la chanson de guy béart « le pr raoult a dit la vérité…il doit etre exécuté ».
    en effet, hier le pr raoult admettait, avec beaucoup de circonvolutions, que les données disponibles ne démontrent pas d’efficacité du vaccin contre le variant delta. le lendemain on apprend que le pr raoult va etre mis à la retraite, contre sa volonté, à la fin du mois.
    d’autre part, la cgt et les antifas annoncent qu’ils vont défendre le gouvernement en organisant des contre manifestations, car selon eux les manifestants anti-pass sont d’extrème droite, sous pretexte que le leader des manifestations est philipot … les masques tombent.

    19/08/2021 à 3 h 02 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    623.322 morts du covid aux U.S. au 17 août 2021 … ! …
    le Pérou , où a été utilisé l’ ivermectine à titre thérapeutique et parfois même préventif , avant d’ être abandonnée pour son inefficacité clinique , est le pays qui compte le plus de morts par rapport à la population

    18/08/2021 à 18 h 54 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le cardinal américain ultra conservateur Raymond L. Burke , 74 ans, qui s’ était toujours opposé au  » vaccin  » se trouve dans un état critique après avoir été infecté le 14 août par le variant delta

    18/08/2021 à 18 h 06 min
  • vozuti Répondre

    dans sa vidéo d’aujourd’hui, le pr raoult nous dit que rien dans les données dont il dispose ne lui permet d’affirmer que le vaccin est efficace contre le variant delta. et il s’excuse presque de ne pas vouloir tordre les données pour les faire rentrer dans le dogme officiel du ministère de la santé.
    par ailleurs, les données officielles, donc sous-estimées, de morts ou d’effets secondaires graves dus à la vaccination est de 0,05%. ça parait peu, et les autorités en déduisent que le bénéfice_risque est favorable, mais ça représente pour la france 30 000 personnes décédées ou handicapées à vie. et ce sont les chiffres de véran qui est un menteur pathologique, donc il ne faudra pas s’étonner si ces chiffres doivent etre multipliés par 10.
    donc l’auteur nous explique qu’il est tout à fait légitime d’esquinter au moins 30 000 personnes en bonne santé, en espérant que ce sacrifice protégera, contre un virus delta bénin, ceux qui souffrent de comorbidités. et meme si on ne dispose d’aucune preuve que ce vaccin a une quelconque efficacité, il faut accepter qu’il soit obligatoire pour faire plaisir à notre président vendeur de vaccin… on peut décerner à l’auteur la médaille de la servilité et de la docilité.

    18/08/2021 à 2 h 14 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    … les blogueurs des  » 4 V²  » auraient ils tout faux ?

    17/08/2021 à 14 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: