Crime de haine, vraiment ?

Posté le 07 novembre , 2018, 11:29
3 mins

Nous savions déjà que nous étions submergés par des lois idiotes restreignant nos libertés, à commencer par notre liberté de penser et de parler.

Cette anecdote, que j’ai récemment découverte, grâce à l’excellente revue de presse politiquement incorrecte « Fdesouche », montre à quel point :

Dans le « Daily Mail », un commissaire britannique, Anthony Stansfeld, raconte avoir dû enquêter sur une dame de 70 ans accusée de « crime de haine ».

De quoi s’agissait-il ? Faisant la queue dans une station de carburant, cette dame se trouvait derrière une personne particulièrement lente à repartir après avoir rempli son propre réservoir. Au bout d’un certain temps, elle a donc klaxonné pour accélérer le mouvement. Aussitôt, une Caribéenne est sortie de la voiture de devant en vociférant et a décrété que ce coup de klaxon était du racisme, qu’elle a signalé comme tel aux autorités qui furent, dès lors, obligées d’enquêter sur la « criminelle ».

En ces temps de terrorisme et d’insécurité généralisée, on pourrait raisonnablement penser que les policiers ont autre chose à faire que ce genre de bêtises.

Mais, naturellement, ce ne sont pas les policiers qui font les lois et ils sont tenus de les appliquer, même quand elles sont aussi manifestement idiotes.

Avec cette inflation de lois « anti-discrimination », non seulement nos libertés sont en péril, mais la moindre discussion peut devenir prétexte à des inculpations pour « crime de haine », dès l’instant que l’un des interlocuteurs appartient à une « minorité » (qu’elle soit sexuelle ou ethnique).

Il est déjà extrêmement problématique que toutes les relations sociales aient été confiées à la justice, au lieu d’être généralement réglées par les mœurs et notamment par la politesse, mais criminaliser le moindre coup de klaxon aggrave considérablement cette situation ubuesque.

Le pire est que cette obsession de la « discrimination » est l’occasion d’une double peine pour les « petits Blancs ».

C’est par application de la loi que cette malheureuse a été poursuivie pour une affaire insignifiante. Mais c’est aussi par peur de « discriminer » que la police britannique n’a rien fait pendant des années devant un gang qui prostituait de force quantité de jeunes Britanniques. Les souteneurs étant Pakistanais, les policiers craignaient d’être accusés de racisme.

Ces lois sont non seulement absurdes mais criminelles !

15 Commentaires sur : Crime de haine, vraiment ?

  1. vozuti

    7 novembre 2018

    si vous ne voulez pas finir dans un camp de rééducation,il faut bien que vous compreniez que dans notre système maçonnique la définition du bien et du mal n’a rien à voir avec celle d’une société chrétienne…le bien c’est l’accueil des musulmans,l’immigration de masse,le mélange racial…le mal, et par conséquent le délit le plus grave, c’est de ne pas ressentir une forte attraction pour les races non européennes,et on appelle cela le racisme…en comparaison,les autres délits tels que le vol,le viol ou le meurtre sont des délits mineurs.

    Répondre
    • KAVULOMKAVULOS

      7 novembre 2018

      Conclusion : n’ot président est dans le camp du bien. Et pas qu’un peu. CQFD .

      Répondre
  2. Gérard Rolland

    7 novembre 2018

    Il y a des années que je pense que les Lois antiracistes sont une hérésie ! Il faut les abroger ! Jamais un tribunal ne réglera ce genre de problèmes entre individus. Bien au contraire, cela ne fait qu’attiser les haines !

    Répondre
    • Hilarion

      10 novembre 2018

      Je me permettrai de remplacer “hérésie” par “hystérie”. Encore que l’on ne puisse exclure qu’un hérétique soit aussi hystérique ou l’inverse, au choix. Je suis seulement gêné par le fait qu’hystérique ait pour origine utérus, organe dont la science a démontré l’absence chez l’homme au grand désespoir des ligues LGBT à qui les inconvénients d’une prostate vieillissante ne suffisent pas.

      Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    7 novembre 2018

    Réflexion faite, il vaut mieux se trouver dans une file d’attente où tout le monde a la même complexion que vous même.
    Cela devient d’ailleurs de plus en plus difficile.

    Répondre
    • BRENUS

      8 novembre 2018

      Pas difficile pour tout le monde : notre “marin” à voiles et à vapeur, lui, a déjà la complexion idoine. Selon ses propres affirmations.
      Arouaménachouyabarka !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        8 novembre 2018

        Brenus je pourrais vous poursuivre pour injures ” au faciès ” ( à la ” complexion ” dirait H@ns ) , si je ne vous savais pas aussi bête et malheureux ( mais c’ est vous qui créez et entretenez votre propre malheur )

        cette Caribéenne n’ a somme toute réagit que comme vous l’ auriez fait vous même si un Noir vous avait klaxonné : la bêtise n’ a pas de couleur !

        Répondre
        • Jean BAMBOIS

          8 novembre 2018

          Oui, mais le noir, dans ce cas là, mon cher ami, n’aurait pas été poursuivi par la justice car le “racisme anti blanc” n’existe pas chez les gens de gauche !

          Répondre
        • BRENUS

          11 novembre 2018

          Comment cela “injure au faciès”? N’est ce pas vous qui nous saoulez régulièrement avec votre (dixit) visage de sarazin, oriental, bédouin, etc… J’en passe et des meilleures. Je ne fais que dire que si c’est une question de “complexion” autre que européenne, vous n’auriez pas de problème puisque vous vous réclamez vous même d’un autre type, alors que personne ne vous a jamais posé la question que l’on moque et que vous n’êtes qu’un balabreur né. Point barre. Maintenant vous affichez votre hargne comme d’autres le font. En plus vous allez systématiquement à l’insulte: “con” à répétition et autres propos méprisants. Vos écrits, maintenant très clairs (pardon pour l’adjectif impropre) suffisent à vous classer. Quand à la Carabéenne, je m’en fous : si une gerce ou un mec glandouille pour ne pas me laisser passer à mon tour , je klaxone quelque soit sa couleur et si il – ou elle- n’est pas content -te- , je l’emmerde . Et vous avec. Capice ? Pour mon malheur, dans ce cas précis, c’est de devoir répondre à un tordu complet comme vous. Pour le reste ça va merci. MOI, je n’ai pas de complexes , ni de supériorité, ni d’infériorité, contrairement à ce que vous souhaiteriez. Je remarque qu’en plus, vous faites partie de ces fumistes qui pronent un imaginaire “vivre ensemble”, cette fable pour abrutis. Ainsi que l’à dit (enfin) Colomb en partant, c’est plutot le face à face qui nous guête. Surtout avec des crétins (mot non reconnu dans le vocabulaire anti raciste, je précise) comme vous.

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 novembre 2018

      ” complexion ” ? dans ce sens vous utilisez un anglicisme; sans doute pour échapper aux foudres de la censure du ” vivre ensemble ” ?

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        8 novembre 2018

        // ” vivre ensemble ” //
        Connait pas, vous pensez sans doute au “vivre avec”, “mitleben” en allemand ou “get by” en anglais.

        Répondre
  4. alain

    7 novembre 2018

    La République a innové dans le domaine avec la loi des suspects…

    Répondre
  5. diego48

    7 novembre 2018

    Les “zélites” lâches et démagogues ont détruit notre civilisation, ont abandonné à la “bien-pensance”
    des pans entiers de nos libertés individuelles. Nous maintenant à la merci de tous les groupes de pression, même
    minoritaires, la bête humains est réveillée !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 novembre 2018

      le peuple n’ a pas besoin de ses ” zélites ” pour détruire ” notre ” Civilisation ( qui n’ a rien à voir avec la sienne ) , il se suffit à lui-même ; il suffit pour cela de voir ce qui lui plait le plus

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        8 novembre 2018

        // il suffit pour cela de voir ce qui lui plait le plus //

        Avez-vous une liste de ce que le peuple veut, essayez d’oublier pour un instant l’éternel “panem et circenses”.
        D’avance merci.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)