Crise : la règle d'or insuffisante

Posté le novembre 12, 2011, 6:49
45 secs

Avec la perte du Sénat, le gouvernement a dû remiser ses espoirs de faire voter la règle d’or avant la présidentielle et de pouvoir ainsi se présenter comme particulièrement vertueux sur les finances publiques.

Angela Merkel a elle rappelé que l’Allemagne souhaite que ses partenaires européens inscrivent dans leur constitution une règle d’or qui les engagent sur la voix de l’équilibre budgétaire. L’idée semble saine en soi, surtout après 35 ans de budgets déficitaires, elle garantit la limitation de l’endettement, du coût de la dette et donc de la pression fiscale nécessaire pour faire face aux échéances. Mais elle est insuffisante pour garantir une baisse effective de la pression fiscale. Pour rappel, la France est le pays développé dans le lequel la pression fiscale est la plus forte.

Sans baisse de celle-ci, pas de possibilité pour les entreprises d’être compétitives sur le long terme, ni de possibilité de hausse du pouvoir d’achat et du niveau de vie de nos concitoyens. La France continue donc, comme une partie de l’Europe, de se rapprocher du modèle soviétique d’une économie atone et d’un décrochage vis-à-vis des régions les plus dynamiques du monde…