Danger communautariste ou danger islamique ?

Posté le avril 12, 2016, 4:43
4 mins

Une boîte de Pandore qui s’ouvre, une mesure très inquiétante, affirme M. Gattaz, le patron des patrons.

La laïcité dans les entreprises est en danger, estime le parti radical.
Jean-François Copé lance une pétition. Marine Le Pen parle de justification des revendications communautaristes.

Principe de neutralité, respect de la laïcité… De droite, de gauche, et d’ailleurs, le tocsin républicain est sonné. En cause un sous-article de la loi travail…

À lire et entendre les différentes personnalités s’exprimant sur le sujet, j’imagine déjà avec horreur ces processions chrétiennes au milieu des ateliers, bannières déployées, encensoirs agités ; la chute de production dans nos usines à l’heure de l’angélus ; des hordes de salariés calotins bloquant les caddies dans les allées des grandes surfaces le dimanche ; la queue s’allongeant au guichet de la Sécurité sociale, le temps que cette employée arborant une immense croix pectorale termine sa récitation du Rosaire (soit 203 Ave Maria entrecoupés de méditations sur les différents mystères) ; sans parler de ces chauffeurs routiers lâchant leur volant pour se signer dès qu’apparaissent le bout d’un calvaire, d’une église ou la croix d’un cimetière…

Effroyables visions, terrible avenir justement dénoncé par les fidèles vigies de la bien-pensance.

Courageusement, j’ai pris con­naissance du texte en question, avant de vous le lire. Je conseille aux oreilles laïcardes les plus sensibles de s’éloigner : « La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par la nécessité du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »

Effectivement, tout cela est scandaleux. Nathalie Delattre, maire-adjointe de Bordeaux et Secrétaire générale du Parti ra­dical, a raison de s’insurger en appelant à affirmer le principe de neutralité et de laïcité en entreprise ou, comme on peut le lire à propos du salarié sur Médiapart : « Durant son travail il ferme sa gueule et il bosse au lieu de jacter et d’essayer de fourguer ses vétustés et inepties mystiques. »
M. Copé insiste en affirmant qu’il n’y avait jamais eu de référence religieuse dans le code du travail.

Sauf que l’article L1132-1 du code du travail prohibe toute discrimination religieuse, com­me l’article 15 de la loi du 21 février 2014 ou celle du 27 mai 2008, transposition d’une directive européenne, la liberté d’exprimer ses convictions religieuses étant notamment garantie par l’article 9 de la déclaration européenne des droits de l’homme.

En clair, rien de nouveau, si ce n’est la réaffirmation de notre règle de droit.

Si certains ont des craintes, qu’ils nomment le danger : l’islamisme et ses séides, et qu’ils cessent ces amalgames hors de propos et insultants pour les religions !

Joseph Thouvenel
Président de la CFTC Paris

11 réponses à l'article : Danger communautariste ou danger islamique ?

  1. Claude roland

    19/04/2016

    Le dépeçage de la France est lancé, devant l’indifférence de la plupart des moutons français qui n’ont pas encore percuté ni bien compris ce qui est en train de se passer, et c’est bien là la tragédie de ce pays au peuple ensuqué… Plus grand consommateur d’antidépresseurs et d’anxiolytiques du monde : ils seront donc, pour la plupart, faciles à égorger…

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    16/04/2016

    un bon Samaritain … le Pape Francisco

    qui ramène à la Cité du Vatican et dans son avion officiel trois familles de réfugiés … musulmans … quant aux chrétiens orientaux ils pourront toujours attendre … à être passé au fil du sabre d’ Allah le Juste et le … Miséricordieux

    Répondre
  3. trivi

    13/04/2016

    Mais cet article 6 n’a-t-il pas été retiré ? Il me semble que oui

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    13/04/2016

    le grand chalut pour la pêche aux voix en 2017 :

    Valls dans un entretien dans  » Libération  » ( quotidien anarcho-banquier bien connu bien que peu lu ) entend démontrer que l’ Islam est compatible avec la République … Ce sioniste militant est dans le vrai s’ il pense que la France devra être rebaptisée ( sic ) comme

    la République islamique de France

    encore pire que les deux Corréziens additionnés notre licencié en Histoire(s)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/04/2016

      une enquête faite dans l’ U.K. arrive à la conclusion que ( je cite )  » la population musulmane est un Etat dans l’ Etat  » ( place faite à la condition des femmes, à l’ enseignement etc ) … mais nous, nous avons la chance pour ne pas dire le privilège d’ avoir Manu et son égérie Najat qui peuvent compter sur des volontés aussi décidées et hardies, pour ne pas dire  » révolutionnaires « , que sont celles de @ Jaurès et du curé Meslier les Bolivar franciliens

      Répondre
  5. frei

    13/04/2016

    Comme toujours , il y a une grande confusion dans les esprits , qui continuent à considérer l’islam comme une religion , alors qu’il s’agit d’une utopie politique dont le but est de construire la Société idéale , à partir de l’Homme idéal , le tout régi par la Loi idéale : la charia . Légaliser cette idéologie dans les entreprises , ce serait très exactement la même chose qu’autoriser une cellule nazie , en plus dangereux puisque maquillé derrière une apparence de religion .

    Répondre
  6. Jacky Social

    12/04/2016

    A present, sortez les Doberman, nos deux frères trois points de la bessonniere (y seraient de Rennes le Chateau que ca ne m’etonnerait pas). Il faut leur faire pisser leur copie tout en aboyant docilement. Ou qu’y sont les Youkis?

    Répondre
  7. Jacky Social

    12/04/2016

    A ben merde, voila qu’on a maintenant un Jaures III et comme auteur en plus. De mieux en mieux. Et dire que c’est Donald Trump le probleme !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/04/2016

      auteur non, pigiste occasionnel pour donner la parole au monde salarié  » chrétien  » certainement … vous savez, C.F.T.C. et / ou Macron où peut bien se situer la différence dans les convictions …  » philosophiques  » ? nous sommes en guerre et ils ne le savent pas !

      Répondre
  8. baud

    12/04/2016

    Monsieur le syndicaliste ;

    Je veux vous dire que je n’ai pas lu votre article,mais seulement la premiére ligne,ce qui m’a amplement suffi.
    En effet,quand vous qualifiez M Gattaz de PATRON DES PATRONS ,ineptie que l’on entend hélas de temps en temps dans les médias à la botte et que personne ne reléve jamais cela me dissuade d’aller plus avant.dans votre texte pour consacrer mon temps à d ‘autres lectures plus enrichissantes..
    Votre formule procéde d’une vision trés catégorielle,ce qui est d’ailleurs le fonds de commerce de votre existence il me semble… .
    Cependant ,les patrons sont seuls en premiére ligne et responsables dans tous les domaines face aux situations complexes,démotivantes,démoralisantes confiscatoires voire liberticides auxquelles ils sont confrontés quotidiennement,et les petites épaules de M Gattaz n’y changent absolument rien.

    Répondre
  9. NDOBIN

    12/04/2016

    OUI….Mais le problème n’est-il pas précisément que , nos « règles de droit » , bien que peu nouvelles, ne sont pas toujours (et loin s’en faut! ) respectées dans les faits par certaine communauté ,et qu’ il serait nécessaire, pour le moins, de les « réaffirmer » à ceux qui les ignorent ou les oublient ? ?( Sans qu’on n’y voit d’insultes particulières : les règlements et les lois ne sont-ils pas régulièrement rappelés à tous citoyens ?…)

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)