Danger pour nos libertés

Posté le 18 janvier , 2016, 10:41
4 mins

Storm_clouds
Le G 21 est fondamentalement opposé à la réforme constitutionnelle voulue par le président de la République et le gouvernement. Le but affiché de cette réforme est de faire face et de s’opposer à toute atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, et aux actes de terrorisme. Ce projet conçu à la va-vite, pour profiter des circonstances politiques politiciennes, s’inscrit dans un ensemble plus vaste des privations de liberté, depuis le début de la présidence de M. Hollande. L’opposition du G 21 s’appuie sur les éléments suivants.

I. inutilité et mauvaise définition des éléments de cette loi.
• Le dispositif actuel de l’État d’urgence est amplement suffisant. Il a permis de faire face a tous les attentats commis lors de la guerre d’Algérie. Ces attentats étaient de même nature que ceux d’aujourd’hui.
• Cette modification vient après de nombreuses dispositions liberticides comme la loi sur le renseignement qui permet de surveiller et de bloquer toute communication Internet ou autre sur de simples présomptions, et la diminution des libertés économiques.
• Le texte manque cruellement de précision dans les termes utilisés. – Crimes et délits constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ? Quels sont-ils, sous le régime actuel ? – crimes et délits constituant des actes de terrorisme ?

II. Son inefficacité en raison de l’imprécision dans la définition des buts poursuivis.
• Qui doit être poursuivi ? Nous rappelons fermement qu’un suivi plus efficace des fichiers dits « S » serait déjà une bonne mesure.
• Notre inquiétude majeure, vient du triplement de ces fichiers, dont un très grand nombre ont des liens peu évidents avec l’État islamique.

III. La déchéance de nationalité : Cette mesure ne peut être envisagée que dans le cadre approfondi d’une réflexion sur la citoyenneté, et qui justifierait un référendum. Cela sans préjudice des devoirs du citoyen que l’on doit sans faiblesse exiger de tous les nationaux. Aucune loi supplémentaire n’est donc nécessaire.

IV. Heureusement dans la majorité actuelle au Parlement l’émotion est forte et la contestation réelle et justifiée.
L’ opposition en dehors de quelques personnalités, se laisse embarquer dans une réforme inutile et dangereuse. Dans des circonstances aussi dramatiques, ni Clémenceau, ni le Général de Gaulle à deux reprises, ni G. Pompidou n’ont voulu un tant soit peu porter atteinte aux libertés publiques en dehors de ce que prévoit déjà la constitution.

Fait à Paris le 13 janvier 2016.

Qu’est ce que le G21

Le G21 est une association regroupant des personnalités ayant exercé des responsabilités éminentes dans notre Pays. La politique politicienne a montré ses limites, son incohérence et son inefficacité. Le G21 veut dessiner pour notre pays des voies d’espoir en s’appuyant sur les légitimes aspirations des Français. Le bureau de l’association : Président Jean-Pierre Gérard Ancien membre du Conseil de la Politique Monétaire Président du club des N°1 mondiaux français à l’exportation Vice Présidents Henri Conze Ancien délégué général à l’Armement Jean Hernandez Président de Chambre honoraire à la Cour des Comptes. Secrétaire Général Jacques Aurin Secrétaire Général du club des N°1 mondiaux français à l’exportation . Trésorier Christian Després Ingénieur Général des Ponts et Chaussées

11 Commentaires sur : Danger pour nos libertés

  1. mauvaisedent

    21 janvier 2016

    Bonjour, qu’attendez_vous pour prendre les armes bandes de
    lâches, bla, bla, bla, bla……!

    Répondre
  2. Kalachnikof

    20 janvier 2016

    Chirac n’était qu’un guignol – et pour ce dévoreur de tête de veau (comme la sienne) la France n’a jamais été terre chrétienne – comment notre peuple pouvait-il se laisser aller à voter deux fois pour ce pantin !

    Répondre
  3. betsynette

    19 janvier 2016

    Depuis des années la France, n’est plus une démocratie, nous l’avons vu aux dernière élections, en plus avec le projet de loi pour la sécurité, qui devient une vaste blague, quand le président fait entrer les assassins dans l’espace Français.

    Répondre
  4. Hilarion

    18 janvier 2016

    La république, c’est pour l’essentiel la démocratie. Ou se trouve la démocratie lorsque deux partis ne se distinguant que par la lutte pour les mandats, mais ayant des politiques similaires, s’arrangent avec les lois électorales pour conserver le pouvoir excluant 30% de la population votante, l’un s’appuyant sur l’autre cahin-caha. Le tout sous la harangue vociférante d’un premier ministre qui n’a à la bouche que le mot république dont il démontre tout les jours qu’elle ne lui sert que de faire valoir. Quels argument a t-il pour exclure le FN par exemple du champ républicain ? Le FN at-il jamais tenté de prendre le pouvoir par la force comme l’a fait le parti communiste dans le passé, lorsqu’il prônait rien moins que “La dictature du prolétariat”. La république dans la bouche de Valls est l’équivalent du “Peuple” dans la défunte URSS au nom duquel tout et surtout n’importe quoi est permis, à l’exception de son respect et surtout de son bonheur.

    Répondre
  5. balanine

    18 janvier 2016

    A condition de LE prier pour Lui demander de sauver la France, par l’intercession du Coeur Sacré de Jésus et du Coeur Douloureux et Immaculé de Marie… sans cela point de répit !

    Répondre
  6. barbanzed

    18 janvier 2016

    La République est totalement défigurée par ses derniers Président ( de Chirac à Hollande inclus ) .
    Dans l’état actuel des choses , elle ne parait pas être récupérable sans une authentique révolution qui ramènera le pays sur la trace de la Démocratie.
    Dieu sauve la France!

    Répondre
    • Kalachnikof

      19 janvier 2016

      [email protected] malheureusement le millier de parlementaires actuels ne représentent que la dictature de l’incompétence.
      Il faut à la France un régime autoritaire et Juste !

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)