Darmanin et l’islam: l’aveuglement volontaire

Darmanin et l’islam: l’aveuglement volontaire

Gérald Darmanin a récemment été interrogé sur l’islam par l’hebdomadaire «Valeurs Actuelles» et cet entretien est hautement significatif à la fois de l’aveuglement volontaire qui règne parmi l’oligarchie sur cette question de l’islam, et des tendances totalitaires de trop de « nos » dirigeants.

Il est déjà frappant de constater à quel point le ministre de l’Intérieur est étranger à la culture française. Évoquant un président catholique, protestant, juif ou non croyant, il conclut que la plupart des Français se moqueraient alors de la religion du chef de l’État. Et de faire mine ensuite de s’interroger, faussement naïf : « Mais si je vous disais qu’il est musulman, cela gênerait probablement beaucoup de Français. »

Je passe sur les habituelles distinctions entre islam et islamisme, comme s’il était possible de les distinguer aisément!

Au demeurant, M.Darmanin ne semble pas s’apercevoir qu’il ruine sa propre loi «confortant le respect des principes républicains» quand il dit à juste titre: «L’islamisme est une idée.

On ne vient pas à bout d’une idée, d’une idéologie par un simple texte de loi. On la combat avec du temps et d’autres idées.»

Mais, au lieu de promouvoir la culture française, il rêve à un effondrement du salafisme: «Il faut absolument que la lecture littérale du Coran devienne minoritaire, au profit de la lecture interprétative, comme l’ont fait les autres religions monothéistes. » Il semble ignorer que judaïsme et christianisme n’ont jamais prétendu que la Bible fût dictée par Dieu, au contraire du Coran. Elle est considérée comme inspirée par Dieu et écrite par les hommes, ce qui laisse place précisément à l’interprétation.

M.Darmanin ose comparer M. Macron, non seulement à Napoléon (et à son œuvre de création du consistoire juif), mais même à Philippe le Bel. Sans s’apercevoir de la faiblesse de l’actuel président, comparé à Napoléon et Philippe le Bel, ni de la différence de contexte (en particulier la grande homogénéité culturelle de la France au XIIIe ou au XIXe siècle).

En un mot, on ne peut manquer d’être impressionné par la faible connaissance de l’islam, de la culture française et de la question des relations entre religions et État que manifeste le ministre.

Mais le plus grave réside dans ses velléités totalitaires.

J’ai déjà plusieurs fois critiqué la loi sur le «respect des principes républicains», qui prive tous les Français de nombreuses libertés (d’instruction, d’association, de religion, en particulier), faute d’oser dire aux musulmans ce qui nous pose problème dans l’islam.

Il faut faire une mention spéciale pour une déclaration apparemment anodine: «Il faut que la loi républicaine rappelle qu’elle prévaut sur la norme religieuse.» Cela rappelle la fameuse déclaration de Jacques Chirac : « Non à une loi morale qui primerait la loi civile.»

Mais tout dépend de ce que l’on entend par «norme religieuse» ou «loi morale». Le totalitarisme rejette toute loi qui ne serait pas «l’expression de la volonté générale» – et il est à craindre que ce soit exactement cela que M. Darmanin veuille dire. Pourtant il existe bel et bien, même en régime laïc, des lois supérieures à la loi positive.

Le IIIe Reich peut bien légalement voter que les Juifs ne sont pas des hommes, notre conscience – contre la loi positive – nous fait reconnaître en eux des frères en humanité. Ce n’est pas seulement le Christ qui refuse cette mainmise de César sur la conscience humaine, c’est Antigone.

Refuser 2500 ans de civilisation gréco-latine et judéo-chrétienne pour prétendre lutter contre l’islamisme est d’une barbarie inouïe!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

Commentaires (5)

  • quinctius cincinnatus Répondre

    Gérald Darmanin est un Nicolas Sarkozy bis

    la (re-)création des postes de policiers détruits par le second devant lui être reconnue en toute honnêteté

    25/02/2021 à 19 h 26 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    lorsque la Loi  » révélée  » est, dans l’ esprit de certains, supérieure à la Loi de la Raison, toutes les dérives deviennent possibles

    les Grecs nous avaient appris que la Morale est le fondement même de la vie en société

    23/02/2021 à 10 h 32 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      … et que la Raison doit guider le comportement de l’ Homme

      23/02/2021 à 14 h 47 min
      • Gérard Pierre Répondre

        La Révélation et la Raison ne sont pas antinomiques, … pour autant que les ratiocineurs ne s’emploient pas à dévoyer la Raison ! … ( pas antinomiques, sauf, bien sûr, pour un franc maçon !).

        « Qu’est la philosophie pour le catholique sinon la manière dont son intelligence vit sa foi ? » – Nicolás Gómez Dávila.

        06/03/2021 à 11 h 45 min
    • Gérard Pierre Répondre

      «  … la Morale est le fondement même de la vie en société. »

      Sur le principe, rien à redire !

      … Juste une question : «Selon vous, la Morale est-elle immanente, … ou transcendante ? »

      06/03/2021 à 11 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: