De Gaulle, le dernier capétien?

Posté le 11 janvier , 2018, 5:00
2 mins

La figure de Charles de Gaulle est de celles qui n’en finissent pas de déchirer la droite française. Une partie de cette dernière est reconnaissante au fondateur de la Ve République d’avoir été l’incarnation de la Résistance pendant les heures sombres de l’Occupation et d’avoir restauré l’Etat après la faillite de la IVe République, quand une autre reproche au Général la guerre civile de 1944, l’alliance avec les communistes, ou l’abandon de l’Algérie.

J’ai, comme tout le monde, mon idée sur le personnage.

 

Mais ce n’est pas de cette idée que je voudrais parler aujourd’hui, mais d’une vision – qui n’est pas sans intérêt – de la politique gaullienne prise dans la longue histoire de France, comme un ultime sursaut de la geste capétienne. Selon l’éditeur, il s’agit d’une vision originale. Ce n’est pas tout à fait vrai. Tout un pan de l’ancienne Action française, emmenée notamment par l’éblouissant philosophe qu’était Pierre Boutang, avait déjà soutenu la même thèse. Thèse qui ne manque pas d’arguments pour la soutenir, notamment parce que le fondateur de la Ve République a voulu explicitement restaurer l’autorité de l’Etat et l’indépendance de la France.

Mais la grande différence entre le gaullisme et la politique capétienne, c’est que cette dernière a eu la longue durée pour elle, alors qu’il ne reste plus rien du gaullisme – et depuis fort longtemps. En tout cas, la lecteur de ce petit ouvrage est stimulante – mais peut-être davantage pour nous convaincre que la France n’a plus d’hommes d’Etat depuis des décennies que pour nous convaincre que le royaume capétien vit toujours!

Jean Rouxel

Pour acheter le livre, cliquez ici.

2 Commentaires sur : De Gaulle, le dernier capétien?

  1. quinctius cincinnatus

    15 janvier 2018

    l’ évènement politique et ” littéraire ” de ce début d’ année devrait être la parution du premier tome des Mémoires de Jean-Marie Le Pen dans lequel devraient se mêler , du moins je l” espère, révélations et style … rabelaisien

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    11 janvier 2018

    ” Le Figaro ” s’ est demandé pourquoi de Gaulle n’ était pas célébré dans son pays comme l’ est Churchill en Angleterre *** ?

    *** c.f. le film actuel

    la réponse est que de Gaulle a beaucoup divisé les Français qui avaient déjà une tendance ancestrale à le faire !

    en Angleterre :

    ” qu’ elle ait raison ou qu’ elles est tort : ma Patrie ! ”

    en France : … ?

    c’ est pour cela que Nicolas Dupont-Aignan, malgré un bon programme, peine à rassembler : trop doctrinaire , trop historiquement ” gaulliste ” et,, têtu comme un Breton, il ne veut pas y renoncer

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)