De la casse pure et dure

Posté le octobre 15, 2010, 2:06
40 secs

L’inspecteur d’académie de Saine-Saint-Denis, Daniel Auverlot, a dénoncé aujourd’hui une « casse pure et dure », commise en marge des manifestations lycéennes contre la réforme des retraites, par des jeunes qui ne sont « pas des lycéens ».

« Cela n’a plus rien à voir avec un blocage d’établissement mais avec de la casse pure et dure », a-t-il dénoncé. « Ce n’est pas des lycéens » même s' »il peut y avoir certains lycéens entraînés parmi d’autres à casser », a poursuivi le haut fonctionnaire.  « Cela ne ressemble plus à du conflit social », a insisté Daniel Auverlot.

La municipalité de Saint-Denis a de son côté dénoncé des « dégradations et violences inacceptables » dans le centre, hier et aujourd’hui.  À Epinay, au lycée Feyder, la loge de la concierge a été vandalisée, des vitres de voitures brisées. Au lycée Louise-Michel de Bobigny, la voiture de la conseillère principale d’éducation a été incendiée, la loge de la gardienne en partie saccagée, des poubelles incendiées, des vitres des bureaux de direction brisées. À Noisy-le-Sec, des feux de poubelle ont été allumés, et des incidents ont également été relevés à Bondy et Bobigny.

Article précédent

impuissance française

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)