De Tunisie à Paris, en attendant les lybiens…

De Tunisie à Paris, en attendant les lybiens…

Yassin L.* 21 ans, est l’un des quelque 6 300 migrants tunisiens qui ont rallié l’Europe, via l’île italienne de Lampedusa, depuis la mi-février. Originaire de Ben-Gardane, ville du sud-est de la Tunisie proche de la Libye, ce jeune homme nerveux et aux abois est arrivé il y a quelques jours en région parisienne.

Lui et ses compagnons de voyage, dont certains rescapés d’un naufrage qui a fait 5 morts et 30 disparus le 11 février, ont rejoint la capitale sans encombre. […].Des milliers de réfugiés fuyant la Libye se pressent désormais à la frontière tunisienne… non loin de la région d’où Yassin est parti.

Lui est désormais clandestin. Il a choisi la France, où il n’avait «jamais pensé venir un jour», parce que certains de ses «cousins» y résident […]Le Parisien

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • Béru 45 Répondre

    C’est le même courage qu’ont les jeunes afghans qui préfèrent rejoindre l’Angleterre passant par la France que de se battre dans leur propre pays.Il vaut mieux que de jeunes Français se fassent « descendre » à leur place.

    28/02/2011 à 18 h 48 min
  • Daviet Répondre

    Relisez ou lisez le Camp des Saints. tout y est vous connaitrez la suite

    27/02/2011 à 19 h 12 min
  • Chaero Répondre

    Plutôt que de s’engager dans le combat de libération de leur pays, ils préfèrent fuir.
    Où est le courage de ces immigrants ?
    N’est-ce pas plutôt l’occasion pour eux de profiter de la manne française ?

    27/02/2011 à 12 h 55 min
  • DOE Jane Répondre

    j’aimerais bien voir son arbre généalogique..
    sûr qu’en remontant à Noé nous sommes tous cousins

    27/02/2011 à 10 h 10 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: