Débat Zemmour-Mélenchon

Débat Zemmour-Mélenchon

Le débat entre Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, sur BFM TV le 23 septembre, a assez largement répondu au vœu que j’émettais la semaine dernière d’un véritable débat d’idées à l’occasion de cette campagne présidentielle.

C’est même exactement cela qu’apporte Éric Zemmour depuis quelques semaines : un débat sur des questions dont dépend la survie de la nation.

Et, à l’opposé, il faut bien avouer que Jean-Luc Mélenchon a de grandes qualités pour défendre les idées de gauche – y compris et d’abord dans ce qu’elles ont d’inquiétant pour la paix sociale !

Passons sur les insultes mélenchoniennes.

Nous en avons l’habitude et elles n’ont pas semblé beaucoup déstabiliser Éric Zemmour.

Ce qui m’a sans doute le plus étonné, dans le débat comme dans les commentaires, c’est l’idée bizarre selon laquelle l’assimilation, défendue par M. Zemmour, serait une thèse « d’extrême droite » – comme si ce n’était pas une thèse très banale et partagée par la plupart des « grands ancêtres » de la république.

Il est vrai qu’en face, Jean-Luc Mélenchon défendait la « créolisation » qui semble effectivement (et malgré son racisme paradoxal) être devenue l’idéologie de la gauche, bien au-delà de la France insoumise.

Bien des choses mériteraient des commentaires dans ce débat.

Tout ce qu’a dit Jean-Luc Mélenchon n’était pas idiot et je n’ai applaudi à tout ce qu’a dit Éric Zemmour.

Mais il est certain, du moins, qu’un débat de cette tenue était une excellente façon de lancer la campagne.

Éric Zemmour a raison d’affirmer que la « peur existentielle » des Français sera au cœur de la campagne.

Et il vaut largement mieux qu’elle y soit clairement, plutôt que de demeurer une sourde angoisse qui ruine lentement toute forme d’amitié civique.

Toutefois, selon moi, le plus notable de l’événement est qu’Éric Zemmour y est devenu véritablement candidat.

Certes, on ignore toujours s’il va réellement l’être, mais il est désormais clair que ce sont « ses » thèmes qui sont au cœur de l’actualité politique et qu’il peut en débattre avec les plus grands.

Les autres candidats de droite ont certainement du souci à se faire.

Mais les électeurs de droite, eux, apprécieront sans doute que leurs questions soient enfin étudiées publiquement dans le débat politique – d’autant plus qu’ils savent bien qu’ils sont majoritaires et que bien des abstentionnistes et même des électeurs de gauche partagent leurs doutes.

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    l’ homme fort c’ est une couche de plâtre ou de badigeon sur une façade lézardée ça  » tient  » ,en apparence de bon aspect , le temps que ça tient !

    vos lecteurs feraient bien de s’ intéresser aux sujets de fond : le terrain, les fondations, les structures etc …

    29/09/2021 à 18 h 54 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    on y voit un peu plus clair chez E.E.L.V. : Sardine Rousseau appelle subliminalement ses partisans ( près de 50 % quand même ) à voter pour Fidel Mélenchon !

    29/09/2021 à 14 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    sans intérêt aucun !
    typiquement le  » débat  » à la française où rien n’ avance !

    29/09/2021 à 8 h 20 min
  • Rietzler Philippe Répondre

    Eric Zemmour a le grand mérite de dire les 4 vérités et de mettre au coeur du débat avec un talent et un courage admirables des sujets trop longtemps tabou. Sa méthode « cash » ne plaît évidemment pas à tout le monde et incommode tous ceux très nombreux dans le pays qui sont dans leur petit fromage, profitent du système et n’ont aucun intérêt à ce que ça change. L’avenir de la nation, son déclassement, la ruine de notre économie, le grand remplacement, qui parait-il n’existe pas, ils s’en foutent comme de l’an 40. Il prend des risques énormes en disant la vérité sans concession et fait honte à tous les professionnels de la politique des compromis et des compromissions, qui n’auront de cesse de le faire taire. Mais quelle que soit sa décision finale et son futur, on devra lui tirer un grand coup de chapeau. Il aura bien mérité de la patrie.

    28/09/2021 à 18 h 20 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *