Déficit public : Woerth en appelle à de nouvelle règles

Déficit public : Woerth en appelle à de nouvelle règles


Interviewé par Le Monde, Eric Woerth, Ministre du budget s’est prononcé pour l’édiciton de
règle plus contraignantes en matière de déficit :
« Nous pouvons, comme les Allemands, nous imposer des contraintes plus fortes en matière de solde budgétaire. Mais il faut aussi renforcer nos règles d’encadrement des dépenses, pour pouvoir
amplifier leur réduction à partir de 2011. Si la reprise se concrétise, il faudra réduire de 1,5 point le déficit public puis continuer, pendant plusieurs années, à le faire baisser d’au moins 1
point de PIB par an. »

Le Ministre compte impliquer les opérateurs de l’Etat dans l’effort :
« L’effort de productivité demandé à l’Etat sera poursuivi et étendu à ses opérateurs (structures publiques allant du Centre des monuments nationaux à Météo France en passant
par Les Voies navigables). Ils se verront appliquer les mêmes règles de gestion et devront, comme lui, réduire leur train de vie. C’est loin d’être négligeable car ils représentent 330 000
emplois et 34 milliards d’euros de dépenses. »

L’hôpital aura aussi des efforts à réaliser :
« avec Roselyne Bachelot, nous avons ramené le déficit des hôpitaux de 480 millions, en 2007, à 330 millions en 2009. »

Pour finir, Eric Woerth conteste l’idée selon laquelle la réforme de la taxe professionnelle vise à imposer la rigueur aux collectivités locales, mais ne cache pas qu’il faudra
aborder avec elle la question de la « modération de la dépense locale » (sic !)

Pour rappel, la pression fiscale sur les Français n’a pas baissé depuis 2007 et l’écart entre le total des dépenses publiques et celles financées par l’impôt et toujours de 10 points de PIB, d’où
le déficit et la dette…

Partager cette publication