Délinquance : Zemmour persiste

Délinquance : Zemmour persiste

raisonnables « à la Québécoise».

On n’a même pas droit de prononcer le mot “race”. Tout ce qui a trait à la race, aux problèmes ethniques est le tabou de notre époque. Comme pour le sexe au XIX siècle, c’est le refoulé de notre époque, qui va exploser lorsque ça sortira. »

Partager cette publication

Commentaires (6)

  • Emile Répondre

    BRAVO ZEMMOUR !
    Enfin un homme COURAGEUX !
    Un régal pour les vieux souchiens et nous le soutenons totalement !
    Emile

    15/02/2011 à 2 h 08 min
  • Béru 45 Répondre

    Comme le dit Jean Baud nous sommes derriere vous.Vous un des seuls sinon le seul à dire la vérité.Notre soumission à l’islam( pardon pléonasme) est de longtemps amorcée!
    je pense avec regrets et douleur qu’il est déjà trop tard pour vivre comme nous l’entendons! Moi aussi suis pessimiste en étudiant le comportement de nos gouvernats PLEUTRES ET TRAÏTRES à NOTRE NATION §

    14/02/2011 à 14 h 42 min
  • Gédéon Répondre

    Comme dit Jean Baud, nous sommes effectivement une multitude derrière vous. Mais je suis d’accord avec vous et tout aussi pessimiste. Bien que nombreux, le serons nous assez pour que nous puissions faire machine arrière

    14/02/2011 à 14 h 17 min
  • Gédéon Répondre

    Comme dit Jean Baud, nous sommes effectivement une multitude derrière vous. Mais je suis d’accord avec vous et tout aussi pessimiste, bien que nombreux, le seront nous assez pour que nous puissions fa

    14/02/2011 à 14 h 15 min
  • jean BAUD Répondre

    Oui,Eric Zemmour,continuez,n’écoutez pas les contradicteurs à tronche de cake,vous ètes notre porte drapeau!dites vous bien que nous sommes une multitude derriére vous BRAVO

    14/02/2011 à 11 h 22 min
  • DOE Jane Répondre

    il est ahurissant d’entendre des allogènes nous traiter de »souchiens » sans qu’il n’y ait de remarques ;et par ailleurs de condamner un observateur lucide pour avoir énoncé une évidence ; nos bonnes consciences marchent sur la tête et n’en seront pas récompensées lorsque nous serons devenus minoritaires sur notre territoire

    14/02/2011 à 10 h 35 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: