Départ de Wauquiez, retour de Marion Maréchal?

Posté le 04 juin , 2019, 9:32
5 mins

Le dimanche 2 juin marquera sans doute une date importante dans l’histoire des droites françaises.

Le même jour, Laurent Wauquiez, assumant la responsabilité de la défaite, a présenté sa démission de la présidence des LR, et Marion Maréchal a donné un long entretien politique à LCI.
Ces deux entretiens en disent long à la fois sur le potentiel et sur les faiblesses des droites.

Le potentiel est essentiellement idéologique et lié à la réalité : l’internationalisme social-démocrate ne fonctionne plus.

Les nouveaux penseurs sont à droite, quand le conformisme soixante-huitard végète.

Mais ce considérable bouleversement idéologique, dont les grandes «manifs pour tous» ont donné la mesure, peine à se concrétiser électoralement.

Pour deux raisons essentielles.

La première réside dans le fait que la plupart des responsables politiques des partis de droite (y compris le RN) fonctionnent sur des logiciels périmés.

La seconde tient à la division artificielle que Mitterrand avait établie entre la droite dite parlementaire et le FN – division qu’Emmanuel Macron est en train d’aggraver encore.

Ajoutons que, trop souvent, les politiciens, les journalistes, et même les électeurs, n’arrivent pas à imaginer des alliances autrement que comme des négociations d’appareils partisans.

Mais, si nous attendons que les LR et le RN discutent pour préparer l’alliance qui nous permettrait de gagner en 2022, nous risquons d’attendre longtemps.
Or, le temps presse.

La population française change rapidement. En gros, 400 000 étrangers arrivent chaque année sur notre sol. Dans le même temps, 200 000 Français ne verront pas le jour du fait de l’avortement et plus de 200 000 quittent la France pour aller travailler ou faire prospérer leur capital ailleurs.

Il est urgent, non pas tant que LR et RN s’allient, mais au moins qu’un certain nombre de dirigeants de la droite, qu’ils soient politiques, médiatiques ou associatifs, s’aperçoivent qu’il faut opposer une réponse globale à ce déclin gravissime.

Quand Marion Maréchal déclare: «J’ai regretté que la Manif pour tous ne soit pas aux côtés des Gilets Jaunes», elle met le doigt sur une division, non seulement électorale, mais idéologique, entre deux droites. Il n’est pas normal que Versailles vote Macron à une écrasante majorité, alors que la cité royale a ardemment manifesté pour la famille naturelle.

Les observateurs goguenards disent à mi-voix que les «bourgeois cathos» préfèrent leur portefeuille à leurs valeurs.

C’est possible; mais c’est idiot. Car le socialisme qui détruit la famille est aussi celui qui détruit la nation et l’économie.

La pensée soixante-huitarde, admirablement synthétisée par Emmanuel Macron, est un bloc cohérent (contrairement à ce que prétendent trop souvent les observateurs); il faut lui opposer une pensée cohérente.

Il est logique d’être hostile à la nation et à la famille quand on est le fondé de pouvoir de la kleptocratie social-démocrate. Mais il est illogique de ne pas être conservateur quand on s’oppose à l’immigration et de ne pas être favorable aux libertés économiques quand on s’oppose à la social-démocratie.

Marion Maréchal résume très bien la situation: «Le RN est indispensable à la vie politique, mais il n’est pas suffisant, il faut le dépasser. Il faut permettre que d’autres voix s’expriment pour aboutir à une coalition gouvernementale.»

Avant de penser à 2022, commençons par montrer que, nous aussi, nous avons des idées cohérentes. Réussissons des campagnes de la «société civile», avec des sympathisants de toutes les droites. Alors, Emmanuel Macron aura du souci à se faire pour sa réélection !entrer …

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

ARTICLE PRÉCÉDENT

Peine de mort

ARTICLE SUIVANT

Macron

9 Commentaires sur : Départ de Wauquiez, retour de Marion Maréchal?

  1. CLERET Pierre

    10 juin 2019

    Macron a prouvé qu’une dynamique pouvait créer le buzz en un an, (sous la réserve toutefois, d’avoir accès aux secrets de Bercy), c’est le premier de la liste de ceux qui le feront. Le mur des partis est tombé.La politique c’est l’art du temps et des grands nombres. Un foulard sous Jospin non pris en compte par un billet-retour à la Russe , c’est à dire englobant toute la famille, et un Khaled Kalkal sous Chirac annonçait les rues d’aujourd’hui et les bombes de demain peut-être.

    C’était prévisible avec le départ du « chef à la triste figure » LR explose, le gaullisme va s’archipéliser dans différentes chapelles, Macron sera réélu en 2022 face à Marine LE PEN, s’il n’ y a personne de droite pour la dépasser, et en 2027 Marion Maréchal première à avoir pris la bonne direction, celle de l’union des droites, récoltera les fruits de la guerre civile à moins que celle-ci n’aie balayé tout le cirque, les ours polaires, les monsieur Loyal, les clowns, et le sourire de la crémière.

    Pour désamorcer les bombes de demain, Nous devons redéfinir le PCD, PROGRAMME COMMUN DE LA DROITE comme Mittounet avait su faire avec Geo-Geo Marchais avant de lui faire un petit par derrière. (à part les M de Mittounet et Marion c’est également le M de Marmot qui les unit)

    Le PCD sera bordé comme en arithmétique par le PPPC et le PGPC

    le PPPC le plus petit programme commun : pour traiter avec les électeurs des extrêmes
    le PGPC le plus grand programme commun à traiter avec les électeurs se qualifiant à droite
    Pour établir ce programme commun, il faut revenir aux fondamentaux

    Que foutons nous sur cette terre ?
    Qu’est-ce qui unit l’humanité ?
    Qu’est-ce qui la divise ?
    Comment améliorer le sort de tous, sans que les uns vivent aux crochets des autres, ce qui est la frontière qui sépare la droite de la gauche ?
    Comment le faire sans se renier ?
    Qu’est l’Europe?
    qu’est l’union européenne? renie t’elle l’Europe?

    Et il faut repartir comme dans la marche de la troupe sur l’homme de base et son pas.

    Calculer par territoire de la République, et d’ Europe, de quelles dépenses minimum strictement nécessaires on doit s’acquitter
    pour survivre logis-manger-boire-circuler-se vêtir-téléphoner-se cultiver
    pour vivre en plus des précédents se distraire-prendre des vacances-faire des enfants

    définir ainsi le RMDGA revenu minimum décent garanti d’activité qui serait le socle sur lequel personne ne pourrait venir piocher si l’individu réussit à le produire seul en brut!!!! , et au niveau duquel chacun travaillant ou habitant dans ce territoire serait rehaussé par le système pour l’atteindre, s’il ne le pouvait y arriver par lui-même.

    Tant qu’on est à ce minimum , aucune charge, aucun impôt, aucune taxe professionnelle, aucun huissier ne peut passer.

    Ensuite intervient le périmètre de l’état sur les individus et les entreprises. C’est une autre définition des limites de la droite.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 juin 2019

      il y a beaucoup trop de … ” S.I.G.L.E.S. ” dans ce très, trop, long discours pour que la seule éventualité qu’ il soit tenu soit crédible !

      Marion Maréchal ne dépasserait jamais les 10 à 12 %

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    6 juin 2019

    l’ Île de France devant logiquement tomber dans l’ escarcelle de LaRem Valérie Pécresse se positionne … logiquement comme ” macron-compatible ”

    la redistribution des faveurs électorales devient de plus en plus claire

    Répondre
  3. BRENUS

    5 juin 2019

    Enfin une bonne nouvelle ce jour, après la défaite de Wauquiez tellement décrié par les cloportes de son parti : Valérie Traitresse qui clamait partout être insupportée par Wauquiez vient d’annoncer qu’elle quittait les LR , précisément après que l’objet de son rejet ne soit plus le chef du parti. Allez comprendre, sinon qu’en plus d’ouvrir sa grande gueule, la Traitresse aurait au moins pu présenter sa candidature comme chef des LR,. Mais elle devait savoir que c’était loin d’être gagné et que c ‘aurait été un autre morceau que de se contenter de cracher dans la soupe, en plus elle aurait du abandonner son fromage d’Ile de France. Surtout pour appliquer une politique qui aurait été un copier coller de celle de Macron. Les LR semblent foutus pour le moment, mais s’ils ont la moindre chance de remonter la pente un jour, le dégagement des parasites est un préalable indispensable et c’est dans ce cas un commencement. Elle va pouvoir rejoindre le gros cerveau de Nice.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    5 juin 2019

    ” Les Républicains “, enfin leurs caciques, ont pourtant l’ homme qu’ il leur faut : Bertrand Retailleau

    en conséquence ils éviteront très soigneusement de le désigner comme leur chef

    des ” haineux ” ! donc in fine des ” losers “

    Répondre
  5. OMER DOUILLE

    5 juin 2019

    J’ai regardé à la TV la prestation de M. Maréchal. Sa vivacité d’esprit et sa maturité en imposent en dehors de tout esprit partisan. Son analyse de la situation, que certains voudraient bien prendre pour un retour immédiat en politique – surtout qu’elle s’en garde actuellement- , est limpide et rejoint sur bien des points les positions de Zemmour par exemple quand ce dernier, en débat avec le tartuffe Szifra (ex directeur de Marianne) qui voulait absolument que l’autre lui dise qu’il était anti-sémite, lui démontrait la réalité qu’il affectait de ne pas voir. D’ailleurs, comme nombre de ces bavasseux gaucho-bobos le zozo finissait par dire des conneries telles que “je suis totalement opposé aux idées de Zemmour (soit) et ce à 360 °. Faut il etre con pour sortir une telle ânerie , chacun sachant qu’un virage à 360° vous ramène au point de départ ! Bref, ceci dit et si l’on prend en compte la veulerie d’une bonne partie de l’électorat catho qui ira toujours préférer la soupe à ses idéaux prétendus, ce n’est pas gagné pour ce que l’on pourrait presque appeler une vraie droite. Surtout farcie d’hypocrites magouilleurs tels Bertrand Pécresse, JUppé, Le maire de Nice la girouette, et tous les marchands du Temple plus aptes à lècher le cul de Macron qu’à servir la nation.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 juin 2019

      une ” prestation télévisée ” réussie c’ est quand même loin, très loin, que d’ avoir les capacités d’ assumer pleinement des responsabilités … surtout lorsqu’ on n’ a jamais eu la moindre responsabilité gouvernementale

      Répondre
      • IOSA

        5 juin 2019

        Faut bien commencer un jour et elle ne pourra que faire mieux et même si c’était juste un tout petit mieux, ce serait déjà ça de gagner.
        Pour les autres, on sait déjà que cela sera pire.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          6 juin 2019

          jamais on ne met un(e) apprenti(e) d’ emblée à un poste de direction : même Napoléon a du faire ses preuves comme … lieutenant d’ artillerie

          je rappelle que Marion Maréchal après une année de députation avait elle – même dit qu’ elle n’ avait pas les compétences pour être ministre

          de ” bonnes élèves ” qui se révèlent être inefficaces cela court les bureaux, les administrations etc … Lauvergeon, Loiseau etc … par exemple

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)