Députés UMP : les caves se rebiffent

Députés UMP : les caves se rebiffent


Depuis le premier tour des régionales, les langues se délient et les députés UMP qui n’en
peuvent mais depuis les débuts de « l’ouverture » ont fini par se rebiffer lors de la réunion de groupe animée par Jean-François Copé.

Les critiques ont fusé contre l’ouverture, mais aussi contre les « partis alliés » auxquels il a fallu donner pour les régionales un belle part du gâteau, alors même que celui-ci se réduisait.
On comprend les députés : faire de la place pour le Nouveau centre, pour la « gauche moderne », pour les radicaux et pour les « progessistes », qui non seulement ne sont pas de droite mais
sont inexistants pour les électeurs, cela fait beaucoup !

Il y a aussi les réformes qui passent mal, comme la taxe carbone : une idée qu’il aurait fallu imposer en début de mandat ou repousser à un accord européen.
Et les réformes importantes qui ne seront pas faciles comme la réforme des retraites et celle des collectivités territoriales.
Il y a le retour du politiquement correct avec Eric Besson qui insulte notre histoire en prétendant que « les Français de souche, ça n’existe pas ».

Et pour les députés, il y a les législatives de 2012 et les scores parfois impressionnants de la gauche dans leurs circonscriptions…

Beaucoup de raison donc de se rebeller, au moins le temps d’une réunion, en espérant que le message sera enfin entendu de l’autre côté de la Seine…

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: