Des logements sur le périphérique

Posté le novembre 01, 2010, 6:53
2 mins

Bertrand Delanoë est sûrement un lointain descendant de Potemkine : des années qu’il essaie de faire croire aux parisiens qu’ils habitent au bord de la mer avec Paris plage et maintenant le projet de construire des logements sur le périphérique, histoire d’effacer cette plaie urbaine et de faire oublier la terrible pollution qui fragilise la santé de tous ceux qui habitent près de ce cercle de l’enfer contemporain !

C’est tout simplement un nouveau quartier que la municipalité a lancé à cheval sur le 18e, Saint-Denis et Aubervilliers et dont les travaux devraient commencer à la fin de l’année. Le périphérique sera couvert sur plus de 200 mètres. Une esplanade de verdure est prévue (pour faire illusion sans doute). Un bâtiment-pont au dessus du périphérique accueillera des logements, un pôle commercial, des équipements publics et privés.

Au total, le projet prévoit plus de 1 500 logements sociaux, dont 40% de logements sociaux, pour environ 4 000 habitants, deux écoles et deux crèches. Un complexe sportif sera rapporché du périphérique et augmenté de deux salle des sport. Le projet prévoit aussi une plaine de jeux et un terrain de grands jeux.

Parisiens aux revenus modestes, soyez rassurés, la Ville de Paris va vous loger sur le périphérique, au plus près de la pollution. Comme par hasard, l’adjoint de Delanoë en charge de ces projets, Pierre Mansat, est communiste, ça ne s’invente pas !

Pensez à vous inscrire (gratuit) à notre newsletter internet :

S’inscrire à la newsletter

Email:

 

3 réponses à l'article : Des logements sur le périphérique

  1. Béru 45

    1 novembre 2010

    oui Michel et certainement des voitures à brûler!!

    Répondre
  2. Michel

    1 novembre 2010

    En somme, ce sera, en bordure de Paris, une extension du 9-3… Avec en prime, beaucoup de vitrines à briser, des écoles à incendier et du matériel de sport à détruire. Beaucoup d’amusement en perspective…

    Répondre
  3. DOE Jane

    1 novembre 2010

    et qui va payer ces absurdités ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)