Des viols collectifs à Nique la France

Posté le janvier 26, 2016, 9:32
3 mins

Il est de plus en plus difficile de faire comme si la déferlante migratoire qui s’est abattue sur l’Europe en 2015 ne posait aucun problème.

Nous avons connu les terrifiantes séances de viols collectifs, dans plusieurs villes d’Europe.

Et il y a tout lieu de croire que ces révélations sont largement sous-estimées du fait de l’omerta politico-médiatique.

On se souvient d’ailleurs que Bernard Cazeneuve répondit à Nathalie Kosciusko-Morizet, qui l’interpellait sur le sujet, qu’il fallait « arrêter de dire qu’il y avait eu des viols en Allema­gne », sous prétexte que l’on ne savait pas ce qui s’était passé.

Le ministre de la Justice allemand, lui, parlait d’une « action organisée et coordonnée ». Mais c’est sans doute du « conspirationnisme » !

Dans cette stupéfiante inversion des valeurs, il faut faire une mention spéciale aux propos de l’imam de la mosquée Al-Tawid de Cologne, Sami Abu-Yusuf, selon qui ces événements « sont survenus par la propre faute de ces femmes, parce qu’elles étaient à moitié nues et qu’elles portaient du parfum ».

Seule ou presque à sauver l’honneur des socialistes et des féministes, Élisabeth Badinter s’est insurgée contre ce déni de réalité et le mutisme des féministes devant ces agressions.

À présent, c’est à Calais que s’est déplacé le nouveau front de la lutte. Depuis des semaines, la tension monte entre les riverains et les « migrants » – d’ailleurs copieusement manipulés par l’extrême gauche. Ce week-end, un nouveau cap a été franchi : un ferry a été pris d’assaut et des manifestations ont dégénéré. Une statue du général De Gaulle a été taguée du slogan « N… la France ».

Naturellement, la classe politique est en émoi. Et c’est justifié. Mais pourquoi donc n’a-t-elle pas protesté quand l’AGRIF a été déboutée de ses poursuites contre l’ouvrage titré de la même façon ?

Si la « justice » ne voit rien de mal à violer la France, comment peut-on s’insurger que des individus taguent ce slogan ordurier ? Et comment lutter efficacement contre cette épidémie de viols collectifs si la justice estime que le viol fait partie des libertés publiques ?

Encore une fois, nous le voyons, le plus grave problème auquel la France a à faire face, ce n’est même pas l’inquiétante déferlante migratoire. C’est l’attitude soumise et souvent même pire : complice de l’oligarchie qui prétend nous gouverner. Si nous voulons défendre nos femmes et nos propres vies, ce sont ces « élites » qu’il faut chasser en priorité.

14 réponses à l'article : Des viols collectifs à Nique la France

  1. DE SOYER

    26/01/2016

    Nous savons ce que nous avons à faire. Faisons-le! Point barre

    Répondre
    • Jaures

      27/01/2016

      Pour le savoir lisez son livre. Comment déjà…Ah oui:
      « Economie: il faut choisir le socialisme ! »

      Répondre
  2. Claude roland

    26/01/2016

    Je ne sais pas mais vous ne voyez pas l’essentiel. Tout ceci est un test grandeur nature pour voir la réactivité des sociétés occidentale. Les loups mordillent quelques jarrets pour voir, et si les moutons se contentent de bêler et que le berger et ses chiens ne bougent pas trop, alors ce sera la curée et la boucherie.
    L’Europe est en mode test. Joresse est déjà dans la dhimmitude et le déni, alors faites comme lui, blablatez et couchez-vous, le boucher arrive…il prend son temps et savoure l’instant.

    Répondre
    • Nicolas

      26/01/2016

      Ok claude Roland . Je suis d’accord et je m’epoumone sans succès . Les agresseurs téléguidés n’ont trouvé que des euh… disons, mecs démunis pour défendre leurs femmes, filles etc.., face aux hordes. Il faut nous défendre et défendre les nôtres (les nôtres : toute personne agressée dans notre périmètre) . Ok. Mais ne perdons pas de vue l’oligarchie qui organise le test. Plus nous repousserons, plus le régime reculera. Nous ne sommes pas dans un combat d’arriere-garde. Nous sommes obligés de répondre au coup par coup mais nous avons une vision de l’Ennemi réel.
      Jaures, vous ne valez pas une réponse.
      Nous sommes Français , pas vous. Vous êtes internationaliste. Je ne pense même pas que vous recueillez les prébendes de vos compromissions voulues ou non. Vous n’aurez rien. Je pense qu’on vous achète totalement gratuit. Alléluia !!!

      Répondre
  3. Nicolas

    26/01/2016

    @ jaures. Je n’estime pas utile de vous répondre. Pourtant, je cède (trop bon)???. Je vous renvoie à la Declaration (tweet ) de Clémentine Autain se référant aux viols sur les femmes allemandes commis par les forces d’occupation.
    Elle valide donc que toute l’Europe est sous forces d’occupation .

    Répondre
    • Jaures

      26/01/2016

      Nicolas, le mouvement féministe ne se résume pas à Clémentine Autain. Vous n’êtes pas tenu non plus de faire vôtre les déclarations stupides d’une élue communiste.
      De même, il est étrange d’entendre Mme Le Pen s’émouvoir des crimes de Cologne au nom du mouvement féministe, en citant Simone De Beauvoir, alors qu’elle s’insurgeait il y a peu contre « les avortements de confort ».

      Répondre
  4. Jaures

    26/01/2016

    Il est totalement faux de dire que les féministes n’auraient rien dit après les faits qui ont eu lieu notamment à Cologne.
    Pour mémoire, Osez le Féminisme publie le lundi 10 janvier un communiqué où on lit notamment:
    « les agressions commises à Cologne, Zurich, Helsinki et d’autres villes lors du réveillon du Nouvel An sont d’une ampleur inconnue jusqu’alors ». « Toute la lumière doit être faite sur ces crimes, qui doivent être compris afin de prévenir leur répétition. » Osez le féminisme incite les victimes à porter plainte, pour que leurs agresseurs soient punis par la loi.
    Le Collectif national pour les droits des femmes écrit quant à lui:
    « « Des demandeurs d’asile feraient partie des agresseurs et violeurs. Cela ne nous fait pas plaisir mais la lutte contre les violences faites aux femmes ne se divise pas. Ils doivent être sanctionnés par la justice. »
    Cependant, ces associations ne sont pas dupes et soulignent que certains à l’extrême-droite qui s’insurgent n’ont jamais dit mot sur les violences faites aux femmes et qu’un viol est un crime quelle que soit l’origine du criminel.
    « Non à la violence contre les femmes, que ce soit à Cologne, à la fête de la bière ou dans la chambre à coucher » (slogan des féministes allemandes).

    Répondre
  5. 26/01/2016

    Diego suite. C’est le mode d’action qui pose problème. Grâce à letat d’urgence, le préfet à gagné le référé contre Robert Ménard. Voisins vigilants ne faisaient que signaler à la police . C’est cette solidarité qu’ils (le régime) veulent tuer

    Répondre
  6. 26/01/2016

    @diego. Il faudra bien que les forces de police choisissent selon l’éthique : France/anti-France. Français contre les marionnettes téléguidées par le régime fantoche anti-France. De leur efficacité, retenons qu’il existe 19 (oui, 19) services qui se tirent dans les pattes (Ex-juge Fenech actuel LR hier sur LCP). Le choix, c’est celui et de l’existentialisme et de Nuremberg: je n’applique pas un ordre qui est contre ma conscience. Le « devoir de désobéissance ». Les policiers courageux ont fait le bon choux contre la collaboration dans les années 40. Entendre hollande parler de « nos enfants »??? Quels enfants avons-nous eu avec lui ? Langage en appelant au « père de la nation ». Les bottes sont trop grandes pour lui. Crachons par terre.

    Répondre
    • 26/01/2016

      Nous en restons toujours aux vœux pieux, je ne connais ni n’ai entendu évoquer quelques associations ou groupements sérieux, ici ou ailleurs, qui appellent les français à se rassembler, à redresser la tête ou à lutter contre la déliquescence ambiante…Quelques partis que ce soient, rien , nada !

      Répondre
  7. 26/01/2016

    Malheureusement, il est impossible à nos forces de sécurité, malgré leur bonne volonté, de protéger tous les français tout le temps. En conséquence de quoi, il faut que nous nous rassemblions, pue nous nous unissions pour assurer nous-même notre protection et celle de nos proches. Dans le même temps, il nous faut mettre la « pression » sur les gouvernements de lâches, de sourds et d’aveugles qui nous ignorent et nient les faits que beaucoup d’entre nous subissent régulièrement. Traînons ces pleutres politisés et/ou achetés devant les tribunaux ou les instances compétentes à chaque occasion !

    Répondre
  8. Esope

    26/01/2016

    Vous êtes agressé par un « réfugié » (en fait un colon)? Vous allez voir la police. Si elle vous reçoit, elle vous explique que ce que vous subissez n’est pas assez grave pour qu’elle fasse quelque chose. Dans mon cas un nez cassé et l’affaire est classée sans suite par le Procureur!
    Surtout ne vous défendez pas, la légitime défense n’est pas pour vous.
    Ce que je retiens, c’est que s’annonce la loi de la jungle pour notre continent.
    Une seule chose peut arrêter cette dérive, que les journalistes, les juges et les politiques eux mêmes, leurs familles et leurs enfants, ne puissent plus sortir dans les rues.
    Ne vous retenez plus, crachez leur à la gueule, ce n’est pas assez grave pour être sanctionné.

    Répondre
  9. Moktar

    26/01/2016

    Il faudra bien que nous nous décidions, tous ensemble hors des clivages politiques, à descendre dans la rue et prendre notre destin en main, y compris avec les mêmes armes que nos envahisseurs et racailles des banlieues.
    Quand à Elisabeth Badinter elle démontre, depuis des années du reste, qu’elle au moins est digne par rapport à celui qui porte le même nom et qui ne fait que du tord à la France et ce depuis des années pour ne pas dire des lustres

    Répondre
  10. 26/01/2016

    « oligarchie complice »ou organisatrice. On teste notre capacité de résistance. Les lois liberticides n’ont qu’un objectif : nous museler et nous sanctionner gravement en cas de résistance aux milices de l’oligarchie. Les hordes déversées sur nous, les « n0 borders », les Antifas, l’AFP mensongère , la presse. À Calais, « Nique la France »prospère. Le pauvre homme qui pointe son fusil, interpelé par un journal eux : »vous comprenez que c’est choquant? » . Bon sang, il est chez lui, non ? Il veut se défendre. Il est en légitime défense. Ben non, pas pour la « Justice de l’oligarchie ».

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)