Destruction créatrice et politique

Posté le 17 avril , 2018, 10:08
3 mins

La destruction créatrice en politique, c’est ce qu’Emmanuel Macron a appliqué en créant « En Marche ».

Mais il l’a fait avec une variante : il a d’abord créé son mouvement, avant de détruire les partis de gauche et, dans une certaine mesure, les trois composantes de la droite : le centre droit, Les Républicains et le Front national.

Ce fut d’une efficacité terrible, même si ce qui en résulte est loin des « promesses » annoncées.

Ce qui reste « des droites » n’est pas de nature à nous faire rêver d’un prochain retour aux « affaires ». Le clivage persiste et aucune des trois composantes ne peut espérer, à elle seule, reprendre le leadership. Toutes semblent donc tétanisées.

Le centre et une partie des LR ne veulent pas entendre parler de feu le FN – ce dernier ne voulant, quant à lui, reculer sur aucune de ses positions.

C’est dire si, dans ces conditions, un boulevard s’ouvre à Macron pour les prochaines élections, y compris les présidentielles de 2022.

Devons-nous pour autant baisser les bras ? NON !

Alors pourquoi ne pas nous appliquer la destruction créatrice qui a montré son efficacité en économie, mais aussi en politique avec l’OVNI Macron ?

Chiche ! Repartons d’une feuille blanche après avoir, d’un commun accord, sabordé nos trois composantes de la droite française, et créons un nouveau mouvement de droite, toujours majoritaire dans notre pays !

Pour cela, celui qui sera l’acteur de notre résurrection devra être une tête nouvelle, capable d’écrire un programme rassembleur et de fédérer les bonnes volontés qui ne manquent pas dans notre « famille ».

La « destruction » passera par la mise en commun de nos ressources financières et humaines, afin de conserver le nombre d’élus et le financement d’État qui va avec, seul gage d’un poids politique indispensable.

Macron l’a réalisé en 6 mois ; il nous reste 2 ans pour le faire, donc tout est possible.

C’est également la seule façon de récupérer les brebis égarées parties en macronie.

Ça nous permettrait de sortir du piège élaboré par Mitterrand qui fait que, si une moitié de la droite classique tente de se rapprocher de Marine Le Pen, l’autre moitié rejoint le centre gauche, donc Macron.

Reste à trouver l’homme ou la femme providentielle qui doit exister.

Faisons appel à candidature. Procédons à son élection, chacune des trois composantes s’engageant à accepter le verdict des urnes.

C’est peut-être une utopie, mais qui donnait la moindre chance à Macron en 2016 ?

30 Commentaires sur : Destruction créatrice et politique

  1. quinctius cincinnatus

    24 avril 2018

    comme destructrice vous avez aussi Geneviève MULMANN, ancienne mannequin et esthéticienne,égérie fanée de Phillipot, épouse Poirot dit de Fontenay nom et particule ” résistantes ” accolées au nom … légitime et officialisées par le … pseudo noble Galouzot dit ” de Villepin “… Rappelons que cette beauté fatale a toujours voté socialiste : Mitterrand, Jospi, Royal, Hollande , et Chirac … contre Le Pen

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    23 avril 2018

    Les dégradations d’universités se poursuivent sans fléchir, le gouvernement y veille avec attention…
    Après le million d’€ de dégàts à Tolbiac on apprend que pour Montpellier les frais de remise en ordre seraient proches de 200K €.

    Les étudiants étant partis en vacances l’entrée de cette universitée est maintenant libre.
    Gageons que quand ils reviendront de leurs congés tout ragaillardis ils seront animés d’une nouvelle énergie destructrice.
    De ce fait il serait prudent de ne pas commencer les réparations immédiatement.

    Pendant ce temps le baudet de con-tribuable gambade joyeusement dans les quelques ronces qu’on lui a abandonnées pour survivre.
    Le Dow Jones de l’indice du bonheur atteint des sommets astronomiques dans ce pays.

    Répondre
  3. Jran-Paul

    22 avril 2018

    L’esprit du peuple est dans la brume, comme celui des Hébreux à la sortie d’Égypte. À moins d’une intervention divine ; le sort en est jeté.

    Répondre
    • Paul

      23 avril 2018

      “Aide-toi ! Le ciel t’aidera”.

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      23 avril 2018

      By the rivers of babylon, there we sat down
      Ye-eah we wept, when we remembered zion
      By the rivers of babylon, there we sat down
      Ye-eah we wept, when we remembered zion

      Boney M / 1978

      Toujours d’actualité sans une ride.

      Répondre
  4. HOMERE

    20 avril 2018

    Avant de rechercher des figures de proues,mieux vaudrait construire un navire qui tienne la tempête…le capitaine viendra après si nécessaire.
    Tout d’abord bâtir un programme crédible,acceptable et unificateur des droites,
    Bien éclaircir les zônes nébuleuses (Euro, retraites,fonction publique,laïcité,économie et social) pour établir une communauté d’idées convergentes.
    Ne commençons pas par dire Sens Commun,ou DLF,ou Les Patriotes,ou….disons la Droite,ou plutôt,les libéraux sociaux démocrates et républicains.
    Réduire les égos et rejeter les folles idées que les français n’acceptent pas ou bien qui ne sont pas raisonnables (Sortie de l’Euro,retraite à 60 ans,augmentation déraisonnable du SMIC,…..
    Insister sur l’égalité des droits des travailleurs (suppression des régimes généraux des retraites et des droits corporatistes,durée du travail unifiée,transformer les codes des fonctions publiques (Santé,armée,éducation…)en Convention collectives.
    Recentrer les actions de l’Etat sur les fonctions régaliennes (Santé,armée,sécurité,justice,éducation..)et confier au secteur privé les autres fonctions,logement,transports,recherche…..
    Etablir un quota d’immigrés pour les professions non pourvues de main d’oeuvre nationale et de spécialistes insuffisants en France,
    Renégocier les traités Européens (Euro,Schengen,Travailleurs détachés…) et rechercher des accords de réciprocité avec tous les pays.
    Constituer un rapport de force Européen face à une Allemagne égoïste et arrogante.
    Réduire les zônes de non droit et punir sévèrement les agitateurs patentés.Rendre responsables les syndicats des dégradations lors de manifs organisées par eux,
    Bien d’autres aspects mériteraient une assise commune des idées de droite,dans une France qui va à vaux l’eau,anarchisée et gauchisante…
    Arrêtons de nous considérer seuls tenant de vérités non partagées et non acceptées…soyons décidés et fermes pour l’essentiel de ce que nous croyons en commun partagé.

    Répondre
    • Paul

      20 avril 2018

      Monsieur, l’essentiel de ce que vous proposez se trouve dans le projet de Sens Commun. Un point pour nous essentiel ne figure cependant pas dans votre programme: la reconnaissance des racines chrétiennes et de ce que cela implique dans notre vie sociale et nos valeurs à affirmer et transmettre.
      Certains aspects peuvent être cependant précisés. Ainsi, ce n’est pas d’une durée du travail unifiée dont nous avons besoin mais d’un temps de travail maximum. Les 48h européennes peuvent être une étape avant un assouplissement car personne ne s’offusque de voir certains artisans, agriculteurs ou commerçants excéder largement cette limite. Les entreprises devraient donc profiter d’une liberté plus étendue en la matière. Un salarié à qui les horaires ne conviennent pas peut librement aller travailler ailleurs.
      Je serais plus strict que vous sur l’immigration. Celle-ci ne doit pas être une facilité nous exonérant de former la main d’oeuvre dont nous avons besoin. Ce recours doit être strictement réglementé et limité dans le temps. Il est préférable de perdre des point de PIB que notre identité. Contrairement au FN, je ne pense pas que la fin de l’immigration permettrait à la France de s’enrichir, il n’y a pas d’exemples probants. Au contraire, son éradication peut coûter cher mais il faut parfois payer le prix pour préserver l’essentiel.

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      20 avril 2018

      Avec 8% de planches restantes, certaines atteintes de limite d’âge, il sera difficile de reconstruire un navire qui tiendra l’eau.
      Bon courage, la foi peut déplacer des montagnes… parfois.

      Répondre
      • Paul

        23 avril 2018

        Combien avait Macron dans les sondages 4 ans avant d’être élu ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          23 avril 2018

          La catastrophe de la Tunguska en Sibérie (1908) a été un évènement inédit.
          Les scientifiques en sont encore à conjecturer sur ce qui l’a réellement provoquée.

          Conjecturer sur la politique dans 4 ans dans un pays connu pour son instabilité est un abîme qu’il serait prudent de ne pas franchir prématurement.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            24 avril 2018

            franchir un abîme demande une sacrée détente naturelle ou bien alors l’ intervention divine sur les ailes d’ un ange !

            bon nous savons déjà qu’ une grande partie des sectateurs de ” Sens Commun ” ne voteront que pour ” eux ”

            c’ est ce qu’ il faut retenir

          • HansImSchnoggeLoch

            24 avril 2018

            Il y a une troisième voie, camper devant l’abîme.

          • quinctius cincinnatus

            24 avril 2018

            puis faire un … ” grand pas en avant ”

            qu’ on en finisse ! ! !

          • HansImSchnoggeLoch

            24 avril 2018

            Bonne idée, toutes les bonnes choses ont une fin.

      • quinctius cincinnatus

        24 avril 2018

        à @ [email protected]

        Laurent Wauquiez, Monsieur ” 8 % “, engage le pari que c’ est sur les terres ancestrales des Le Pen qu’il a le plus de chance de lever des, ” ses “, troupes … ce qui est risqué, car un bonne partie de cette piétaille ” populaire ” est assez peu disciplinée, pour ne pas dire ” révolutionnaire ” avec piques , faux, sans culottes et bonnets phrygiens… et pour … couronner le tout il suffirait que Marion Maréchal ( … me voilà ) ” apparaisse ” ou ” débarque ” pour que, les plus disciplinés d’ entre eux, les Chouans de ” Sens Commun “, se rendent en masse à … Quiberon se faire étriller par les ” bleus ”

        @ Homère qui a semble t il [ enfin ] ” admis ” que la période sarkosiste est la cause de ce désastre de même qu’ il admet in petto que M. Le P. n’ a pas la stature, fait une analyse assez pertinente et une projection assez réaliste de la situation de l’ opposition dite ” de droite ”

        Laurent Wauquiez n’ a que deux ans devant lui pour convaincre les électeurs de droite … et une chose est sûre : le Media ne l’ aidera pas !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          24 avril 2018

          QC, les 8% s’effrittent rapidement, LR risque de se retrouver dans l’étiage du PS prochainement et le médiat ne l’aime pas.
          MLP a passé de 21 à 23% (+2%), il sera difficile aux vaincus de lui dicter la loi.

          Qué séra, séra…the future is not ours to see…

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      1 mai 2018

      @ Homère vous mettez en exergue et de façon lucide les points importants pour un redressement

      un bémol : les Allemands ne sont pas arrogants : ils défendent honnêtement leurs intérêts nationaux

      à nous de les rattraper par … la vertu

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    20 avril 2018

    Un million d’€ de dommages à Tolbiac, les éjectés se plaignent de violences policières.
    L’ unef dénonce un traitement de chiens.

    La destruction créatrice nous amène lentement aux lendemains qui chantent.
    Néron prépare ta lyre.

    Le con-tribuable, comme toujours, répond présent.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 avril 2018

      ” quand j’ entend le mot culture, je sors mon revolver ” disait … un franquiste ( dont j’ ai oublier le nom … Primo de Rivara je crois )

      nos ” nihilistes “, façon ” Le Che ” préfèrent, eux, ravager les lieux où le “capitalisme ” endoctrine et corrompt le … peuple

      dans certains quartiers cela commence par l’ incendie des écoles maternelles … on est jamais assez … précoce

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        24 avril 2018

        La culture de la pomme de terre est pourtant une activité passionnante.
        Aucune raison de sortir le “six-gun” du holster.

        Dans les cités les maternelles sont considérées comme les “bacs à sable” permettant de développer les “activités lucratives” du futur communément appelés sous la hollandie “emplois d’avenir” .
        Sous Macron cela s’appelle maintenant “France is back” & “Startup France”.
        Les mots changent la chienlit reste…

        Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    19 avril 2018

    Un sondage récent IFOP-Fiducial simulant un vote présidentiel donne les résultats suivants:

    Macron: 36 %
    MLP: 23%
    Vauquiez: 8%

    Schumpeter a donc parlé, l’industrie de LR est obsolète.
    Pourtant si on fait un petit calcul: 23 + 8 = 31 on pourrait presque rêver.
    Mais LR contient tellement de gens bornés que cette modeste possibilité est excluse d’avance.
    Le croquemort de Daisy Town peut préparer un cercueil. RIP

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    19 avril 2018

    il faudrait nous (dé-)montrer EN QUOI la pensée d’ Emmanuel Macron est ” créatrice ”

    mais socialement destructrice, certainement

    Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    17 avril 2018

    Schumpeter appliqué à politique?

    Il est permis de douter de cette utopie.

    C’est devenu une habitude en France que si quelque chose ne marche pas c’est tout simplement parce que les moyens n’étaient pas suffisants. On en rajoute donc une couche peu importe le parti au pouvoir.
    Et le contribuable répondra toujours présent pour allonger le fric.

    Dans l’industrie si on ne change pas de cap à temps on va irrémédiablement vers le dépôt de bilan., Schumpeter est impitoyable.
    Et cerise sur le gâteau les politiques seront là pour punir les défaillances.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 avril 2018

      dans l’ impasse, le politique ne connait qu’ une solution, taper la tête du citoyen contre le mur

      … avec l’ appuis des Media engagés

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        19 avril 2018

        Il est permis de résister,…, enfin je l’espère encore!

        Répondre
  9. Paul

    17 avril 2018

    Quand on s’accroche à une utopie, c’est que l’on a perdu tout espoir. Il importe dans le cadre de la reconstruction de la droite de ne s’adresser qu’aux formations d’accord sur l’essentiel c’est à dire conservatrices sur les valeurs et libérales économiquement. Imaginer, par exemple, s’allier avec le FN et son programme socialiste n’est même pas une utopie, c’est une absurdité. D’ailleurs, Mme Le Pen vient de rejeter cette idée en affirmant que “l’union des droites ne veut rien dire” et en appelant à “une union de tous les français qu’ils soient de droite ou de gauche”. Visiblement, elle en reste à sa vision électoraliste du “ratisser large”, sans souci pour la cohérence et la pertinence de ses propositions.
    Oublions donc le FN et convainquons les électeurs de droite à se rassembler autour des propositions de Sens Commun qui ont le mérite justement de la cohérence et la pertinence, préalable incontournable à un débat constructif.

    Répondre
    • BRENUS

      18 avril 2018

      @ PAUL. Très respectueusement (pas comme l’autre) je vous redemande de nous éclairer sur les “propositions de Sens commun” afin que les inculyes que nous sommes comprennent quelque chose. Pour le moment, j’y perds mon latin. Merci d’avance et civilités.

      Répondre
      • Paul

        18 avril 2018

        Monsieur Brenus, ces propositions figurent sur le site de Sens Commun (senscommun.fr). Elles sont en débat permanent.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18 avril 2018

        ” l’ enfer c’ est les autres ” disait l’ agité du bocal

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 avril 2018

      ” quand on s’ accroche à une utopie , c’ est qu’ on a perdu tout espoir ”

      n’ est ce pas votre cas … personnel ?

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)