Deuxième tour : amplifier la déroute de la gauche !

Posté le 24 mars , 2014, 12:16
2 mins
 
6a00d83451619c69e201a5118bcc5d970c
 
 
 
L’Institut du Pays Libre se réjouit de la déroute des candidats du pouvoir socialiste aux élections municipales. Illégitime moralement après avoir fait voter des lois contre-nature, l’évidence, c ‘est qu’il n’a pas non plus de justification démocratique. François Hollande ferait bien de démissionner ou, pour le moins, de dissoudre l’Assemblée Nationale.
 
Pour le second tour des élections l’Institut du Pays Libre appelle à faire battre partout la gauche là où elle est encore en position de l’emporter, si du moins les candidats de la pseudo-droite ne sont pas aussi gauchis que ceux de la gauche.
 
Ainsi à Paris est-il inutile de voter dans son arrondissement pour madame Kosciusko-Morizet, qui ne répond vraiment à aucun des  critères de bien commun de la droite de conviction.
 
À Toulouse, en revanche, pour faire battre l’exécrable maire gauchiste Pierre Cohen, on doit se résoudre à voter pour Jean-Luc Moudenc, candidat du moindre mal.
 
À Pau, le laïcisme aussi agressif que celui des socialistes, de François Bayrou contre toute expression en politique des valeurs chrétiennes ne permet pas un vote en sa faveur.
 
L’Institut du Pays Libre invite à voter pour tous les candidats du Front National susceptibles de l’emporter même si hélas, il faut le dire, certains sont bien éloignés des exigences de la droite de conviction sur la défense de la vie, de la famille, des libertés.
 

L’Institut du Pays Libre invite tous les membres des réseaux amis à se mobiliser ardemment pour faire élire ses amis Thibaut de la Tocnaye à Cavaillon, Hervé de Lépinau à Carpentras et à amplifier le très beau résultat à Bollène de Marie-Claude Bompard, qui frise à quelques voix sa réélection au premier tour. Il  la félicite et félicite son mari, notre ami Jacques Bompard de sa quatrième et triomphale réélection.        

 

Bernard Antony, pour l’Institut du pays libre
http://www.bernard-antony.com

9 Commentaires sur : Deuxième tour : amplifier la déroute de la gauche !

  1. kindofblue

    26 mai 2014

    Populiste, populisme voilà les mots qui sont prononcés encore et encore par les médias , rien qu’a voir laminedeconfite des prsentateurs (trices) même madame Merkel serait ‘désolée’ par la victoire du FN. Après 40 ans de pouvoir sans partage entre la droite et la gauche le paysage politique est entrain de changer, bien entendu la pillule ne passe pas, pour ceux qui croyaient détenir le pouvoir ad vitaem eternam en alternance.
    Les idées reçues ont la vie dure, il faudra beaucoup de temps pour que les mentalités changent.

    Répondre
  2. oxydent75

    25 mars 2014

    OUI DAVIET. C’est ainsi qu’il faut voir. La Gauche et ses pantins n’ont plus aucune légitimité, tant ils ont fait la preuve qu’ils étaient un risque majeur pour le pays. Ils doivent donc retourner dans leurs trous étiquetés “opposition”, seul espace politique qui leur convient et ou leur démagogie, leurs inepties, leurs fantasmes, leurs mensonges et leurs délires n’auront plus de conséquences sur l’avenir de notre France.
    Donc partout, pour une amplification du rejet “à DROITE TOUTE!”. Et imaginer ce genre de Bécassine Hidalgo (même pas capable de faire le plein dans XVème où elle sévit depuis longtemps) en habit de Maire de Paris serait faire injure au prestige de Paris.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    24 mars 2014

    Jaures: Car présenter un programme quand on n’exerce aucune responsabilité est aisé. Place au criterium de la pratique !

    Oui Jaures c’est exactement ce qui s’est passé avec les socialistes. Il est bien sûr plus facile de proclamer, moi président je…, quand on est encore candidat.
    Maintenant que vos pieds nickelés sont au pouvoir tout le monde voit ce qu’ils valent.
    LOL!!!

    Répondre
    • Oeildevraicon

      24 mars 2014

      Maintenant que vos pieds nickelés sont au pouvoir tout le monde voit ce qu’ils valent.

      Eh oui Ans… et les niqués se comptent par millions, encore une foi.
      Je réitère: ( le français dans son ensemble est maso), pour s”en convaincre, il suffit de dépouiller le scrutin.
      Or au second tour, on va se le faire mettre un peu plus profond, ce qui fera jouir au moins une personne sur ce site.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27 mars 2014

      vous ne connaissez pas votre chance d’avoir encore sur le blog , bien que plus discret depuis quelques jours, un intervenant ” socialiste ” … ses pairs ont complètement disparu des écrans depuis la ” votation ” ; une catastrophe aérienne pour eux inexpliquée … peut être faudrait il lancer des recherches dans les quarantièmes rugissants !

      Répondre
  4. Daviet

    24 mars 2014

    Je n’ai aucune estime ni amitié pour NKM, elle et Anne Hidalgo sont deux apparatchik Bobos que je méprise, qui ne méritent ni l’une ni l’autre d’être Maire de Paris. Cependant si elles sont toutes les deux dans la dernière ligne droite et doivent être départagées, j’estime que l’on doit voter pour NKM pour que la claque au PS soit encore plus retentissante. Hollande Mérite ce dernier coup de pied au C…Virer le PS de Paris c’est de la salubrité publique. La revanche de tous les manifestants de La LMPT aux gazages de Manuel Valls.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    24 mars 2014

    ” amplifier la déroute de la gauche ” ? et après vous la remplacez par quoi, par Qui la gauche ? par des Juppé d’Aquitaine, des Fillon de la Sarthe , des Raffarin du Poitou, des Baroin de Troyes … ? … tiens par … le Grec je parie … à Droite vous avez peu de temps, trois années, pour trouver des hommes et des femmes qui aient la ” pointure ” pour redresser un pays ,( un pédalo ? ) à la dérive … et pour le moment vous n’en avez qu’une qui soit à la mesure de ce défit , une seule qui ait mené le combat tout à la fois contre le Media, contre l’adversaire et surtout contre son propre camp ( la hideuse Bernie comprise ) … N. K .-M.

    Répondre
  6. Jaures

    24 mars 2014

    Si les dirigeants dissolvaient l’assemblée chaque fois qu’est perdue une élection intermédiaire, les mandats des députés ne dureraient que quelques mois. Le FN va diriger quelques villes. Soit. Nous verrons dans un an ce qu’il en sera pour les populations. Car présenter un programme quand on n’exerce aucune responsabilité est aisé. Place au criterium de la pratique !

    Répondre
    • Oeildevraicon

      27 mars 2014

      Si les dirigeants dissolvaient l’assemblée chaque fois qu’est perdue une élection intermédiaire,

      -Pourtant , vous l’avez maintes fois réclamé, à corps et à cris, lorsque les gauches et les syndicats étaient dans l’opposition.

      Le FN va diriger quelques villes. Soit. Nous verrons dans un an ce qu’il en sera pour les populations.

      -Vous êtes parfaitement au courant de la saine gestion des villes régies par le FN, mais la désinformation est l’un de vos points forts (d’ailleurs les pouvoirs en place dans les villes sous le couperet, n’ont-ils pas déjà commencer le sabotage?) .
      D’autre part, les populations vivant et travaillant dans ces communes n’ont aucun souci à se faire.
      Ce sont surtout les populations profiteuses des aides sociales qui auront à s’angoisser pour leur avenir de sangsue.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)