Devidjian accuse Sarkozy père et fils…

Devidjian accuse Sarkozy père et fils…

L’ancien ministre, qui a vidé son sac dans un entretien au Monde, accuse le chef de l’Etat d’avoir manœuvré au motif qu’il aurait perturbé les ambitions politique de Jean Sarkozy dans le fief familial. «Le 15 octobre, j’ai été convoqué en urgence par Nicolas Sarkozy à l’Elysée. Il s’est ému que cinq candidats se présentent contre son fils Jean aux élections internes de l’UMP à Neuilly», raconte-t-il au quotidien du soir. «Il m’en a rendu responsable. J’ai dit que c’était faux. Il ne m’a pas cru et, très mécontent, m’a dit que j’aurais bientôt ‘une surprise’».

Patrick Devedjian raconte ensuite par le menu les pressions exercées, selon lui, par l’Elysée pour favoriser l’élection de son adversaire Jean-Jacques Guillet à la présidence de la fédération UMP des Hauts-de-Seine. «Quelque temps après, j’ai appris qu’Olivier Biancarelli, attaché parlementaire de l’Elysée, et Eric Cesari, directeur général de l’UMP, téléphonaient aux principaux responsables politiques des Hauts-de-Seine pour leur dire de voter pour Jean-Jacques Guillet qui venait, oh surprise!, de se déclarer candidat contre moi», raconte Devedjian.

Partager cette publication

Comment (1)

  • DOE Jane Répondre

    oh c’est trop triste….des amis de si longue date qui se déchirent ainsi !
    voilà bien la preuve qu’il est difficile de voir échapper sa part de fromage…..
    je propose de rémunérer au smic + rsa TOUS les échelons politiques ; plus de voiture de fonction ni de palais doré payé par le con-tribuable

    20/11/2010 à 16 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: