Diplomatie : l'UE à la place des nations ?

Diplomatie : l'UE à la place des nations ?

L’UE lance aujourd’hui son service d’action extérieure, une sorte de ministère des
affaires étrangères. Ce qui ne plaît pas aux chancelleries européennes. Les diplomates italiens organisent une grève ce même jour pour dénoncer les coupes dans leurs
budgets. La grogne touche aussi la France, où deux anciens ministres des Affaires étrangères ont récemment dénoncé l’affaiblissement du ministère des
Affaires étrangères. Elle pourrait gagner les Pays-Bas, la Suède et la Bulgarie où sont annoncées des fermetures d’ambassades et de consulats
dans le monde.

Pendant que les chancelleries nationales se serrent la ceinture, la diplomatie de l’UE monte en puissance. Dans la foulée de la création
du nouveau SEAE, sa responsable, la britannique Catherine Ashton, doit annoncer les noms des chefs de 30 représentations de l’UE à l’étranger, qui suscitent les convoitises. Mme Ashton souhaite
que son service soit opérationnel début décembre, pour le premier anniversaire du traité de Lisbonne qui lui a donné le jour. Les représentations de l’UE sont à terme appelées à remplacer dans certains cas les ambassades des Etats. Certains s’en plaignent, comme Juppé.
Mais c’était lors de l’adoption du Traité de Lisbonne qu’il fallait y penser. lu ici

 

bataille de
Poitiers avec l’institut du monde arabe
 / Parlementaires complices de la
burqa 
Crise : le tour de l’Irlande Immigration et violences scolaires sont intimement liées 
« Non, les étrangers n’ont pas les mêmes droits que les
nationaux » 
Vers un impôt européen  /

 

 

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: