Divisions à l’extrême gauche

Posté le novembre 24, 2020, 10:11
5 mins

J’ai déjà eu l’occasion de le dire ici : il existe un risque significatif que, lors d’une prochaine élection présidentielle, le deuxième tour oppose un candidat de centre gauche (du type Emmanuel Macron) à un candidat d’extrême gauche (un de ces trotskistes grimés en écologistes qui sévissent déjà à de nombreux échelons de la vie politique locale).

En gros, la France est divisée en 4 grands blocs politiques «pesant» chacun autour de 20 % des voix et, en fonction de paramètres difficilement maîtrisables, l’un ou l’autre de ces blocs peut créer la surprise et arriver au deuxième tour.

C’est d’ailleurs ce qui me fait douter que le scénario de 2022 soit écrit d’avance, avec une victoire d’Emmanuel Macron sur Marine Le Pen.

Il suffit qu’un autre candidat de centre gauche tente sa chance et deux points peuvent manquer au président sortant pour figurer au deuxième tour.

De la même façon, Marine Le Pen n’est nullement assurée de figurer au deuxième tour. La présence d’un candidat LR «droitier» ou d’un candidat de la «droite hors les murs» pourrait la reléguer en 3e position.

Il n’est de même nullement écrit dans les astres que l’extrême gauche n’arrivera jamais au 2e tour. Elle le pourrait parfaitement si elle parvenait à s’unir derrière un candidat apparemment «lisse» (comme Yannick Jadot ou Anne Hidalgo).

Dieu merci, cette union ne semble pas à l’ordre du jour, mais elle n’est pas à négliger pour autant. Car il faut garder en tête que, si le cas se présentait, ce candidat soutenu par la gauche radicale pourrait même l’emporter au deuxième tour (notamment s’il était opposé à Marine Le Pen).

C’est l’une des raisons qui me fait plaider pour un procès sérieux du communisme (outre la justice due aux victimes). Qu’en 2020, il soit possible en France de peser sur la vie politique en se réclamant du communisme, en passant par pertes et profits les massacres de masse et la faillite de ce système pervers, dépasse l’entendement.

Cette complaisance pour le totalitarisme marxiste-léniniste est désormais doublée d’une complaisance pour la charia, différemment mais tout aussi totalitaire, au sein de ce que l’on nomme «l’islamo-gauchisme».

Mais il faut aussi savoir se réjouir des bonnes nouvelles: la question des relations avec l’islam divise profondément la gauche. Anne Hidalgo vient ainsi de déclarer la guerre aux écologistes (qui, pourtant, siègent dans sa majorité à Paris) en les accusant d’avoir des problèmes avec la république.

Je serais bien incapable d’expliquer ce que cela signifie, comme je serais incapable de définir les «valeurs de la république» – la république, dans la bouche des gauchistes, est trop souvent une idole que nous devrions encenser sans trop chercher à comprendre!

Mais ce qui est certain, c’est que le débat entre tenants d’une ligne de laïcisme strict et ceux d’une ligne de relativisme multiculturel complaisant avec l’islam va être agité.

J’avoue que je regarde les choses de loin – en me réjouissant de ces divisions de la gauche, mais en gardant en mémoire que, de toute façon, l’immense majorité des politiciens de gauche détestent l’être historique de la France et que, quel que soit le vainqueur, sa victoire sera une mauvaise nouvelle.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

5 réponses à l'article : Divisions à l’extrême gauche

  1. HansImSchnoggeLoch

    27/11/2020

    Tiens la « gôche » a aussi des problèmes avec les divisions.
    Pas étonnant que les résultats des tests Pisa soient aussi médiocres.

    Répondre
    • Hagdik

      02/12/2020

      « Il y a trois sortes de gens, ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. » Dicton socialiste.

      Répondre
  2. HOMERE

    25/11/2020

    Le problème n’est pas là…extrême gauche ou extrême droite les deux font la paire de faire valoir pour assurer la victoire de Macron….la France est profondément divisée sur tous les plans…social….culturel….religieux….identitaire….rien ne pourra réconcilier ce peuple dont on à détruit l’histoire, les moeurs, la culture….si ce ne sera qu’un renversement total moral et politique…perso je ne vois rien venir !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/11/2020

      ce que je vois venir c’ est une anarchie de plus en plus polymorphe !

      à laquelle tous contribuent dans la mesure de leurs possibilités et de leurs … besoin !

      les populistes comme les autres !

      voyez dans quel état Trump, jusqu’ à son dernier jour à la présidence, laissera l’ Amérique à Biden pour la plus grande satisfaction  » morale  » des opposants à ce dernier

      de l’ Amérique ils n’ ont rien à foutre pourvu que ça emmerde Biden et son équipe, attendant avec une joie mauvaise des difficultés pour celui ci

      Jojo a bien raison là dessus

      Répondre
      • ELEVENTH

        02/12/2020

        Pourquoi les patriotes US devraient se gêner « d’emmerder Biden et son équipe » – vous pouvez ajouter les mondialistes, les fachos de gauche, les BLM sorossiens et autres malfaisants- ?
        Tous ces guguss n’ont eu de cesse de pourrir la présidence de Trump dès avant même sa nomination officielle et de vouloir paralyser toutes ses actions..
        Vous auriez préféré que ce dernier leur dise merci ? Et pourquoi pas leur proposer une petite pipe, pendant que vous y êtes ?
        Vous voyez le genre (genre la madone de ces ripoux) qui, je viens de l’apprendre, vous offre une deuxième tournée en raison de votre acharnement contre Trump et les WHASP.
        Oui, c’est leur devoir de patriotes de rendre les coups si généreusement distribués par des menteurs-tricheurs-corrompus.
        Les cafards on les écrase , on ne leur apporte pas à manger.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)