Djihadisme : un gouvernement soumis préventivement

Posté le juillet 01, 2015, 10:45
3 mins

C’est donc arrivé. Depuis des années, nous nous at­tendions à voir les égorgements et les décapitations dé­barquer chez nous ; mais nous espérions qu’ils resteraient, comme par miracle, cantonnés à la rive sud de la Méditerranée.
Cependant, très logiquement, égorgement et décapitation ont fait tragiquement leur apparition en France.
À vrai dire, il n’y a rien là qui doive nous étonner. La France compte quelque 6 à 10 millions de musulmans. Parmi eux, plusieurs centaines de milliers sont des islamistes radicaux, dont plusieurs dizaines de milliers sont prêtes à passer à l’action djihadiste.
En revanche, ce qui est, pour moi, incompréhensible, c’est la réaction des dirigeants.
La première réaction a été le fameux « padamalgamisme ». Attention, mauvais citoyens, cet assassinat n’a rien à voir avec l’islam.
Je serais tout de même curieux que l’on m’explique comment on peut en arriver à des conclusions aussi péremptoires avant même le début de l’enquête.
La réalité, c’est qu’égorgement et décapitation constituent une signature et renvoient aux islamistes radicaux. Le plus vraisemblable, c’est donc qu’au contraire, ces événements aient un rapport étroit avec l’islam.
Deuxième réaction : protéger les mosquées. Soit. Les musulmans pacifiques sont, eux aussi, les cibles des fanatiques. Mais pourquoi les protéger, eux seulement ? La police n’a-t-elle donc que cela à faire ?
Troisième réaction : on nous assure que tout est sous contrôle. Mais c’est tout simplement impossible. Cela supposerait que les dizaines de milliers de djihadistes potentiels soient surveillées. Qui peut le croire ?
D’ailleurs, le cas de l’assassin prouve assez ce que signifie « sous contrôle » : l’individu , dit-on, était fiché comme salafiste depuis longtemps. On voit ce qu’il en advint. Non seulement il se promenait librement, mais encore il était employé dans un site chimique « sensible » !
Encore une fois, la loi sur le renseignement pourrira certainement la vie des honnêtes gens, mais elle n’a aucune chance de nuire au plus débutant des apprentis terroristes.
Oui, les événements de la semaine dernière montrent que nous sommes en guerre. Mais nos « élites » refusent de désigner l’ennemi. Elles refusent d’imposer aux musulmans de France de se désolidariser de cet acte barbare.
En un mot, elles déclarent que nous sommes en guerre, mais refusent de mener cette guerre. Même la dhimmitude pure et simple vaudrait mieux !

6 réponses à l'article : Djihadisme : un gouvernement soumis préventivement

  1. DE SOYER

    03/07/2015

    Habitant une commune plutôt aisée des Hauts de Seine, je me promenait dans une rue vers 21h. J’ai vu une voiture, avec le gyrophare mis au dernier moment, en serrer une autre.
    2 policiers en civil en sont descendu et nous ont crié « c’est un membre de Daesch ». Heureusement, il n’y a pas eu de coups de feu de tirés. L’homme n’avait pas de papiers sur lui, mais ils l’ont laissé repartir.
    Les policiers, des hommes de la Bac, nous ont dit qu’ils étaient en état d’infériorité numérique criante et qu’ils étaient abandonnés par le pouvoir politique.

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    02/07/2015

    pour eux [ les politiques ] ils appliquent le principe de précaution

    Répondre
  3. 02/07/2015

    Mais la guerre, ce sont nos dirigeants qui la font contre……nous, LE PEUPLE ! ! !

    Répondre
  4. 02/07/2015

    Mais la guerre, ce sont nos dirigeants qui la font contre nous…… le peuple ! ! !

    Répondre
  5. obachiwa

    02/07/2015

    Voila un article plein de verites et de bon sens.

    Mais y avait-il quoi que ce soit a attendre de ce gouvernement, ou des precedents d’ailleurs? Il semble au contraire qu’en matiere de trahison nous soyons veritablement servis.

    La seule chose qui me surprenne vraiment, c’est qu’on n’ait pas encore declenche de revolution.

    Répondre
  6. TRICOT

    01/07/2015

    Je reconnais bien al réflexion toujours pleine de bon sens de M. Jean Rouxel. Tout est dit. Tant que nus aurons ce gouvernement qui cautionne cette Ministre de la justice, je crois qu’on ne peut rien espérer de bon.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)