Dominique de Villepin : entre collectivisme et libéralisme

Dominique de Villepin : entre collectivisme et libéralisme

Dominique de Villepin annonçait, le 16 janvier, les mesures de son plan de lutte contre le chômage des jeunes. Comme d’habitude, on ne peut se départir d’un sentiment mêlé qui résulte de ce mélange de collectivisme et de solutions libérales qui caractérise les « réformes » de la droite depuis une trentaine d’années.
Il est clair qu’il y a du néfaste dans ce plan de lutte. Tout d’abord, l’idée même d’un « plan de lutte » est discutable. Ce « volontarisme » économique peut à la rigueur avoir un effet bénéfique sur le moral de la population et donc recréer les conditions psychologiques de la croissance. Mais à qui fera-t-on croire que la croissance ne résulte que de conditions psychologiques ? Si le moral est bon, mais que le Code du travail reste aussi archaïque, le chômage n’a aucune chance de diminuer durablement !
Parmi les mesures contestables qui étaient évoquées figure, bien sûr, la tarte à la crème de la lutte contre le chômage : la mise en place d’un dispositif d’aide à la recherche d’emploi et d’un dispositif d’accompagnement des jeunes. Cela ne diminue en rien les barrières à l’embauche et augmente encore la déresponsabilisation ambiante…
Parmi les mesures qui demandent des explications figure la mise en place d’un contrat nouvelles embauches spécifique pour les jeunes. On sait que le CNE est une entorse temporaire dans le droit social qui permet aux petites entreprises d’embaucher en s’affranchissant des contraintes administratives et sociales. Un CNE jeunes dévaloriserait-il le CNE tout court comme le craint Laurence Parisot ? C’est possible sans être certain.
Parmi les mesures souhaitables figure l’extension de l’apprentissage. Il est heureux qu’après des années de soumission au diktat de la gauche sur le « collège unique », la droite découvre qu’il est inutile de scolariser jusqu’à 16 ans des jeunes qui souhaitent exercer des métiers manuels. Et que tous les Français n’ont pas vocation à être universitaires. Mais il est regrettable que tout ceci se passe en catimini, comme si Dominique de Villepin tremblait à l’idée d’exposer une idée de simple bon sens.
En tout cas, le développement de l’apprentissage est certainement une excellente piste pour faciliter l’emploi des jeunes. Cette piste devrait être associée à la baisse, même temporaire et même limitée, des contraintes qui pèsent sur les entreprises.
Mais il faudra bien un jour se demander si cette terreur qu’éprouve la droite à l’idée de réformer et qui la conduit à des mélanges de bon sens et d’inepties est tout à fait raisonnable !

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • violette Répondre

    Je reviens pour répondre àla question. Je suis pour le CNE. Pourquoi? c’est simple. Quand un patron embauche un employé, le mois d’essai, à mon avis est trop court, cela n’engage que moi. De part et d’autre, ils n’ont pas le temps de bien se connaître et de s’évaluer mutuellement. L’avantage des 2 ans, si l’employé est sérieux et aime vraiment ce qu’il fait, et là l’employeur a tout le loisir d’apprécier son travail et que cela pourrait se terminer par un CDI pourquoi pas!. Il ne faut pas toujours rejeter systématiquement. Il faut l’essayer. Les jeunes n’ont rien à perdre, au contaire ils tout à gagner. La balle est dans le camps des jeunes qui veulent vraiment travailler, les autres je n’en parle pas. La polémique des gens de gauche et la CGT (tueur d’entreprises) c’est du pipo. Avec eux si on ne va pas dans leur sens automatiquement ce n’est pas bon. Voilà. Bonne journée et soyons optimistes. Français et françaises je vous aime.

    28/01/2006 à 11 h 51 min
  • violette Répondre

    Je suis moi-même issue de l’immagration 2ème génération. Je regrette que la France (ma douce France) soit gouvernée par des incapables. Mes parents m’ont appris à aimer et respecter ce pays d’accueil. Chez moi je parle ma langue maternelle et dehors le français. Je respecte les lois françaises, j’ai des devoirs (pas que des droits). Je suis fière d’être française. J’estime que le droit d’être français doit se mériter et ne pas l’obtenir pour obtenir des droits sociaux etc. Paradoxalement les personnes et les parties politiques qui prônent la tolérance et l’anti-racisme sont elles-mêmes intolérantes et racistes! Pourquoi? c’est simple en désignant et favorisant toujours les mêmes pour les favoriser et toujours verser plus d’argent inutilement. Pour moi quand on vient dans un pays, n’a pas le droit d’imposer sa façon de vivre. On doit s’adapter, s’intégrer. Sinon il faut rester au pays. Voilà ce que j’ai à dire et sans haine ni animosité. Vivement 2007 pour que la FRANCE redevienne la vrai FRANCE. Merci de votre attention.

    28/01/2006 à 11 h 39 min
  • General Sallan Répondre

    « …Que ce soit le colectivisme, comunisant,ou le libéralisme capitalitisque dur….ce sont deux éceuils crées et mis en place par « les mêmes » …pour arriver aux mêmes objectifs …ce sont les deux face de la même médaille. lE COMUNISME ET L ULTRALIBERALISME sont deux merdes contre-nature suicidantes pour les peuples et les nations…un poison promotionné par les « tordus initiés ». sas qui voit le franc-maçon qu’est gallouzeau de villepin…tout comme tartarin de ramassecon rafarin…glnf. sas… » Cher SAS ( rien que le nom me fait sourire), tu n’en as pas marre de repeter toujours les memes choses ?? Sans blague, est-ce que tu te rends compte du ridicule dans lequel tu te mets ? franchement, ta fixation du complot « judeo-maconnique » est assez inquietante, tu ne peux pas faire une intervention sans rabacher la meme chose, ad nauseam. C’est simple la vie avec les gens comme toi, tout les malheurs de la terre viennent des francs-macons, des juifs, des arabes, des USA, des arabes, etc ,etc…… Ne le prends pas mal, mais tu es la caricature du bon francais moyen, t’aimes pas les arabes en france, t’aimes pas non plus les juifs et les americains car, en france, l’argent ou tout ce qui de pres ou de loin le symbolise, c’est vraiment pas bien et tres sale. Tout comme la majorite des francais et des socialistes, tu vis reclus dans une espece de « bulle ideale », ou tout serait tellement bien sans les …inserez votre ennemi favori.. patrons, arabes, juifs, francs-macons, americains, bref j’en passe et des meilleures. Are you for real ????

    25/01/2006 à 18 h 06 min
  • grepon le texan Répondre

    Villepin est um homme entierement consacre a la forme. Le fond pour lui est secondaire. C’est quand meme evident. Pour le code du travail, le plus simple serait d’attaquer, « with extreme prejudice » comme on a dit au capitain Willard, avec un feutre noir. Elliminez tout empechement pour un employeur de virer quelqun, et vice-versa(c.a.d. la fin du ridicule 3 mois de faineantise paye entre deux boites). Y compris dans le public, vu l’importance de ce « secteur » dans l’economie. Arretez de compenser le non-travail. Ca ferait l’affaire dans peut de temps. Chomage et inactivite remise au minimum. « Jeunes » integres par le seule methode qui peut marcher. Ou bien, continuez a laisser cette sous-population crepir et multiplier sous perfusion de vos impots, alors que vous memes ne faites pas suffisament d’enfants pour assurer la continuite de votre culture. Au choix.

    25/01/2006 à 7 h 37 min
  • Adolphos Répondre

    De Villepin=Chirac. Or Chirac à largement trahi son camps. Et Villepin était deriére son dos à le conseiller.. Plus personne à droite n’attend rien de sérieux de Chirac/Villepin. Leur politique de gauche, qu’ils la gardent : nous réglerons nos comptes en 2007, et moi, j’ai une trés bonne mémoire.

    25/01/2006 à 0 h 29 min
  • sas Répondre

    La révolution française fut intrinsêquement mené par des déviants,nobles en mal de pouvoir et particulierement initiés à la maçonnerie….cette petite noblesse dépravée associée à la bourgeoisie »commercante »…ont construit et mis en place une monstruositée…dont nous avons les stigmates contemporains…tout a été amalgamé et fonfu ensemble…l’eucuménisme pour les croyance…les avantages de la royante et de la république…le colectivisme et le liberalisme pour l’économie… D’où des solutions battardes permanentes ne répondant qu’aux intérêts des grouppes dominants,détruisant la société et méprisant l’interêt général…réduisant la classe dirigeante française à une course au pouvoir permanente et une prédation de la collectivité…le tout ,car sans morale ni éthique,sous le regard de la grande masse anesthésiée,en s’arrogeant des droits virtuels qu’aucun textes ne consacrent….exemple l’affaire des HLM….pas un politique:démonstration de l’asservissent de la justice aux « enculés » et non à la république… C’est là ,si la france avait encore du ressort et portait en elle de l’espoir ,que tous les gaulois entiers et profanes de france devraient descendre dans la rue pour tout casser…et promener les têtes des interessés au bout d’une pic à travers le tout PARIS….choisissant le même itinéraire que la gay pride… la france n’a et ne sera jamis une réelle démocratie… sas …phare de l’humanité ??? on comprend mieux ce qui se passe dans nos anciennes colonies dom-tom et afrique…et en cote d’ivoire , ils ont donc raison de vouloir nous virer,nous ne sommes plus un modèle pour personne.

    24/01/2006 à 12 h 08 min
  • Eiff Répondre

    Le seul souci des squatteurs de l Elysée est uniquement d éviter que notre démocratie populaire ne se transforme en véritable pays de libertés. Entre collectivisme et libéralisme, ils naviguent dans les allées des ministéres et se produisent devant les caméras pour gérer les crises au mieux sans faire trop de scandales. L essentiel est de durer en repoussant les réalités qui dérangent (dette, immigration, chomage..etc..) le plus longtemps possible en prenant toutes les précautions pour que les francais ne prennent pas connaissance des chiffres, des couts de tout le gaspilage, de tout les désastres. Otage des syndicats, otage des associations, otage des magistrats, otage de la synarchie de l UE, otage de leur adversaires politiques, le gouvernement UMP-pluriel a les mains liés et ne ressent nullement le besoin de donner des comptes aux citoyens. Impunité pour les voyous des cités, impunité pour les voyous des partis, acharnement fiscal, judiciaire, contre les francais qui travaillent et qui demandent la transparence, voila le bricolage et les abérrations que veulent nous faire avaler ces élus satisfaits d eux-memes et pourtant si misérables.

    24/01/2006 à 1 h 43 min
  • sas Répondre

    Que ce soit le colectivisme, comunisant,ou le libéralisme capitalitisque dur….ce sont deux éceuils crées et mis en place par « les mêmes » …pour arriver aux mêmes objectifs …ce sont les deux face de la même médaille. lE COMUNISME ET L ULTRALIBERALISME sont deux merdes contre-nature suicidantes pour les peuples et les nations…un poison promotionné par les « tordus initiés ». sas qui voit le franc-maçon qu’est gallouzeau de villepin…tout comme tartarin de ramassecon rafarin…glnf. sas

    22/01/2006 à 13 h 55 min
  • LESTORET Répondre

    Non, il n’est pas du tout raisonnable de marcher à pas feutrés pour réformer le marché de l’emploi. Il y faut du courage, de la persévérance et… des idées. Il est d’ailleurs significatif qu’on parle aujourd’hui de marché de l’emploi et non plus comme autrefois de marché du travail.Ce changement de direction du projecteur met en ligne de mire les employeurs c’est à dire les patrons, Etat compris, et non plus les travailleurs. C’est important pour la suite et laisse le terrain miné du côté des syndicats. Je pense que la situation actuelle exige qu’on ait le courage de remettre totalement à plat tous les textes concernant le contrat de travail et qu’à la lumière des données modernes et des exigences de l’économie, on crée un nouveau statut du travail et des relations entre employeurs et employés. Bien sûr il faudra tenir compte de l’avis des syndicats. Du MEDEF aussi. Et peut-être que violer à un moment donné l’une ou l’autre de ces parties sera-t-il bénéfique pour peu que l’honnêteté et la bonne foi soient présentes aux discussions. Trouvera-t-on en France un homme politique capable d’engager ce défi ?

    22/01/2006 à 10 h 02 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: