Droit de réponse : Christianisme et immigration

Droit de réponse : Christianisme et immigration

Pierre Lance a sollicité le droit de réponse suivant à l’article de Guillaume de Thieulloy sur l’immigration paru dans le n° 691.
La rédaction

Dans votre article « On peut être chrétien et contre l’immigration-invasion », daté du 12 mai 2009, vous écrivez : « selon lui (Pierre Lance), la responsabilité de ce mal (l’immigration incontrôlée) réside pour l’essentiel dans le fait que la France compte un trop grand nombre de chrétiens et de socialistes et que ces derniers s’unissent dans des « idéologies universalistes » hostiles à la nation. » Or, vous travestissez ma pensée, en faisant croire que j’accuse TOUS les chrétiens et les socialistes de s’unir pour, etc…
Mais j’ai écrit très exactement « TROP de socialistes et de chrétiens, aveuglés par leurs idéologies « universalistes », s’associent pour trahir la nation. » (« Trop d’entre eux » n’a jamais signifié « tous ».) Et ceci est un fait incontestable. Il suffit de prendre la liste des associations qui militent pour la régularisation globale des sans-papiers pour constater que l’on y trouve pêle-mêle des associations chrétiennes et des associations socialistes ou gauchistes.
Mais bien entendu, et fort heureusement, ces associations chrétiennes ne regroupent pas TOUS les chrétiens de France, d’où il résulte qu’en effet « on peut être chrétien et contre l’immigration-invasion », ce qui ne contredit en rien mon propos. Encore faut-il ne pas oublier que beaucoup de ces chrétiens opposés à l’immigration-invasion cotisent néanmoins à des associations comme Emmaüs ou le Secours catholique afin de soutenir leurs actions charitables, sans trop se préoccuper de savoir si une partie de leurs dons n’est pas détournée au profit d’actions de nature politique favorisant de fait l’implantation d’immigrés clandestins.

Vous demandez ensuite : « Comment Pierre Lance explique-t-il que le seul quotidien français à se battre explicitement contre l’immigration-invasion soit un quotidien explicitement chrétien, à savoir notre confrère « Présent ». Ostracisé par le clergé français, le voici désormais – comme moi-même – traître à la nation, parce que chrétien !» Mais je n’ai rien à expliquer puisque vous l’expliquez vous-même : ce journal a été « ostracisé par le clergé français », ce qui signifie très clairement que le clergé français désapprouve ses thèses, et qu’il se range donc ouvertement (pas dans sa totalité, j’espère) dans le camp de ceux qui favorisent l’immigration-invasion. De sorte qu’en voulant innocenter les chrétiens d’une accusation dont j’épargnais moi-même la plupart, voici que vous mettez les plus représentatifs des chrétiens au premier rang des coupables.

Vous écrivez encore : « Au plan des principes, cette entité « christo-socialiste » n’a qu’une existence fantasmatique. En réalité, plus un chrétien est pratiquant, en France, plus il vote à droite !» Or, cette entité « christo-socialiste », bien loin d’être fantasmatique, s’est incarnée de longue date dans le journal bien connu « Témoignage chrétien », dont vous ne pouvez pas ignorer qu’il milita en 1981 pour l’Union de la gauche et appela à voter François Mitterrand. Aujourd’hui, « Témoignage chrétien » (qui compte parmi ses actionnaires la Société éditrice du « Monde » et « Le Monde diplomatique ») « demeure ouvert à toutes les sensibilités de gauche », comme ils disent.

D’autre part, j’admets volontiers que plus un chrétien est pratiquant et plus il vote à droite, ou plutôt à l’extrême-droite. Mais les chrétiens pratiquants sont fort peu nombreux et les églises se vident de plus en plus. On estime qu’ils représentent entre 10 et 12 % des Français. S’ils n’y avaient qu’eux pour assurer la pérennité de la droite, nos carottes seraient cuites.

Vous ajoutez plus loin à mon sujet : « Il est d’ailleurs comique que notre ami nous accuse plus ou moins d’étendre le droit de vivre aux insectes, au détriment de l’humanité, quand lui-même est, précisément pour préserver l’équilibre écologique, un théoricien engagé de la décroissance démographique musclée (je crois me souvenir qu’il estime que 3 ou 4 milliards d’êtres humains sont en trop sur notre belle planète !).»
Dois-je me demander si vous savez lire ? Je parlais dans mon article d’une secte fanatique hindoue qui, pour nourrir les fourmis, ne se privait pas d’affamer les humains. Ce n’était que l’exemple d’un excès démentiel qui ne concerne évidemment pas les chrétiens.
D’autre part, j’estime en effet qu’il y a environ 2 milliards d’êtres humains en trop sur cette planète (et non pas 3 ou 4) et si je milite effectivement pour la décroissance démographique, je suis tout à fait opposé aux solutions « musclées » et je prône seulement l’information et la liberté totale des femmes, qui doivent être maîtresses de leur corps et n’engendrer que lorsqu’elles le désirent. Cela dit, je suis complètement d’accord avec vous pour que les prestations sociales (familiales, plutôt) soient réservées aux nationaux. Je conclurai en précisant que, contrairement à ce que vous dites, je ne suis nullement un adepte de la « nouvelle droite », beaucoup trop germanophile tendance dure à mon goût.
– – –

La publication de ce droit de réponse a été sollicitée par Pierre  Lance au titre de la loi du 29 juillet 1881. En conséquence de ce
caractère juridique particulier, cet article ne peut être commenté par les lecteurs.

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • petrachi antoine Répondre

    Reponse a , arsul.ferna …

    Mon pauvre  monsieur, vous n’avez tout simplement pas assé lu P.Lance, ce n’est pas sur un livre ou deux que vous pouvez vous rendre compte le pourquoi des attaques contre les religions qui ont abêti nos esprits depuis 2000ans. Mais puisque vous êtes honnête et que vous ne pouvez pas vous taire,ayez aussi l’honnêteté de vous informez sur cet écrivain, philosophe journaliste dont son seul souci est l’avenir de l’humanité, c’est donc en médecin qu’il parle pour combattre ces idées arkaique d’un autre monde qui voue l’humanité a la décrépitude dans la qu’elle vous ne semblez pas vous rendre compte.       

            tapez : Pierre Lance  Philosophe 

                                                               BONNE LECTURE

    24/11/2011 à 16 h 00 min
  • lecteur Répondre

    Monsieur Pierre Lance, j’ai lu un ou deux de vos livres (savants maudits), mais j’ai vite remarqué, à regret, que chaque sujet traité ( ou presque) n’était qu’un prétexte à attaquer la Religion chrétienne, pas les autres, et du coup , je ne sais plus s’il faut croire à votre rôle d’avocat des « savants maudits » ou d’homme ignorant des choses religieuses réelles, mais vaincu par une haine inexpliquée. En son temps, j’avais signalé ma déception immense à SA DPF où je m’étais procuré vos ouvrages, et depuis, je ne les ai jamais prêtés, alors que je le fais très volontiers pour les auteurs , comment dirais-je, « plus franc du collier », j’aurais pu vous trouver plus crédible dans le cas inverse ou vous auriez écrit « contre la religion » sans faux fuyants et ensuite pris la défense de ces personnes citées. Cette façon depuis me fait douter de votre sincérité, ( votre procédé étant étranger à ma loyauté naturelle, d’autant que j’ai le défaut rédhibitoire d’être profondément Catholique) je ne relis plus vos livres, et me garde de bien d’en dire du bien, mieux, j’ai choisi de ne jamais vous nommer, ne voulant pas induire comme vous le faites, un antichristianisme injustifié et surtout subreptice qui me fait penser au serpent de la Genèse très rusé. N’y voyez aucune haine de ma part, mais je ne puis accepter lâchement de me taire.

    09/11/2011 à 23 h 56 min
  • Anonyme Répondre

    La publication de ce droit de réponse a été sollicitée par Pierre  Lance au titre de la loi du 29 juillet 1881. En conséquence de ce
    caractère juridique particulier, cet article ne peut être commenté par les lecteurs.

    17/06/2009 à 8 h 14 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: