La droite doit rejeter la tutelle de la gauche!

Posté le 11 septembre , 2017, 9:15
4 mins

Depuis 40 ans, la France est gouvernée à gauche, que ce soit par des gouvernements dits « de droite » ou « de gauche ».

Ce phénomène va s’accentuant, surtout depuis que l’astucieux Mitterrand a obtenu d’exacerber la diabolisation du Front national, tout en le faisant monter.

Le résultat est évidemment que la droite est gravement divisée et subit, de la part de toutes les autorités morales (intellectuels, médias, éducation nationale, régies publicitaires, syndicats, la plupart des évêques, etc.), l’interdiction de s’unir.

Une énième illustration de ce phénomène vient de nous être administrée, le 8 septembre, sur BFM TV, où Laurent Wauquiez, candidat important au poste de président des « Républicains », le principal parti de la droite autorisé par les autorités morales, était reçu par la journaliste Ruth Elkrief.

Comme d’habitude, mis en demeure par une des grandes prêtresses de la pensée unique, il a dû se prosterner devant ce dogme quasi religieux, obligé de se justifier et de promettre qu’il ne s’allierait jamais avec le Front national, ni même avec les élus de ce parti.

Ainsi, grâce, en particulier, à l’aide de l’unanimité du rouleau-compresseur médiatique, la gauche semble assurée (l’avenir n’est jamais sûr !) de garder encore le pouvoir pour longtemps, malgré le mécontentement d’une part croissante de la population dont les préoccupations principales (la sécurité, l’immigration et l’islamisation de la France) ne sont pas prises en compte – quand elles ne sont pas ridiculisées.

Il est remarquable que le pouvoir médiatique ait réussi à rendre « intouchable » un parti autorisé par la loi, qui n’a jamais transgressé les lois, ni fait de mal à personne, alors que la gauche ne craint pas de s’allier au Parti communiste.

Or, après les désastres décrits par l’excellent ouvrage de Stéphane Courtois « Le Livre Noir du Communisme », on constate les dégâts que ce dernier parti cause encore notamment au Venezuela et en Corée du Nord.

Par ailleurs, la gauche n’hésite pas non plus à fraterniser avec d’autres partis ou groupuscules violents, comme les Antifas, devenus une sorte de milice politique.

Les objectifs de la droite, si elle veut pouvoir appliquer une politique répondant à ses soucis, sont donc doubles :
– Premièrement que le parti des « Républicains » devienne vraiment un parti de droite, ce qui suppose que les personnalités de gauche qui s’y trouvent le quittent (notamment Alain Juppé et ses « lignes rouges ») pour rejoindre éventuellement un parti de gauche, et qu’il élabore un véritable programme de droite (diable ! sans l’autorisation de la gauche…).

– Et, deuxièmement, toujours sans autorisation, qu’il cesse de désigner le FN comme l’ennemi n° 1 et qu’il recherche en priorité l’union des droites en entamant des négociations avec les autres partis de droite, comme le PCD, Debout la France, le CNI, et surtout le FN, étant donné l’importance électorale de ce dernier.

Vaste programme…

Remarquons, à ce propos, que le FN doit aussi évoluer : quitter la tutelle d’une famille, se délivrer de la politique de Florian Philippot, élaborer un programme crédible, etc.

Mais, pour résumer, seule l’u­nion des droites peut permettre de gagner. Le reste est littérature et poudre aux yeux.

ARTICLE SUIVANT

Anticipation

16 Commentaires sur : La droite doit rejeter la tutelle de la gauche!

  1. HOMERE

    16 septembre 2017

    Pour l’avenir du FN ? deux impératifs impératifs…!!
    1 Virer Phillipot
    2 Virer Marine The Pen
    Après on discute……(pas avant)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 septembre 2017

      il et elle disparaîtront d’ eux mêmes et sans qu’ on les y force … faute d’ électeurs !

      le problème de la France ?

      trouver des hommes politiques … lucides !

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 septembre 2017

      et on les remplace par … Sarko !

      Répondre
  2. Hilarion

    15 septembre 2017

    Donc ce Wauquiez n’est que le continuateur de ce barbouillat qu’est la “droite” qui ne sait d’ailleurs plus depuis longtemps ou elle se situe politiquement en dehors de ses opérations de marketing électoral, la lutte pour les places ayant remplacé la lutte des classes. S’agissant du FN, JM Le Pen expliquait, lors d’une interview, le comportement de sa fille par sa naissance en 1968, qui l’aurait contaminée durant toute sa jeunesse par ce gauchisme larvé qui a vérolé en France tout ce qui était vérolable. En d’autres termes, nous sommes pas sortis de l’auberge.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15 septembre 2017

      le ” problème ” de ces gens là, voyez vous, c’ est qu’ ils sortent tous du même moule ; c’ est comme demander à un professeur de français d’ être un écrivain de … génie

      Répondre
  3. BRENUS

    14 septembre 2017

    Ce qui est surtout surprenant c’est qu’un ténor de la “droite” ne ferme pas son caquet, à la grognasse qui ne cesse de lui faire des procès d’intention. Pourtant, ce n’est pas si difficile que cela de retourner la position d’inquisiteurs avec les inquisiteurs. La “Ruth” n’a en fait pas une position de journaliste, mais de clébar aboyeur. Celui – ou celle – qui se rend à son tribunal est un couillon. Il faut laisser ces merdiques sans provisions en vertu de quoi ils dépérissent. Voyez Bourdin qui pleurniche constamment sur le fait qu’ayant demandé à Sarko de se rendre à son tribunal, en vain, s’est retrouvé une main derrière et une main devant. Comme un con . Lui qui tente toujours de ridiculiser ses invités (sauf les bien pensant et pseudos sachant, naturellement).

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 septembre 2017

      difficile d’ assécher un ego qui se mesure à sa présence dans le Media

      Répondre
  4. Josette GAZU

    12 septembre 2017

    Certes, s’agissant de l’emprise idéologique héritée de 68, mais concernant la question sociale, c’est à voir! Les précédents gouvernements de droite ne s’y sont pas vraiment consacrés. Il est vrai que depuis l’instauration de la république, la question est délicate et l’on continue d’interpréter diversement le mot “libéral”.

    Répondre
  5. Gérard Pierre

    12 septembre 2017

    Il est grand temps qu’une DROITE s’affirme enfin en France et s’affranchisse de cette injonction islamogauchiste pavlovienne à se démarquer de certaines idées défendues par le front national ou les ‘’souverainistes‘’ !

    Je ne suis pas un électeur du front national. Le manque de netteté de ses positions en ce qui concerne le Judaïsme et les rapports de la France avec Israël ne me permettent pas de voter pour ce parti.

    Néanmoins ce parti n’a jamais fait l’objet d’une interdiction juridique. Il est donc légal. Pourquoi alors l’ostraciser au lieu de discuter avec lui point par point de son programme ?

    Je suis persuadé qu’une majorité de Français réfute le socialisme et ses dérivés ! … Plus d’un siècle d’échecs devrait suffire à les convaincre de mettre un terme à ses atermoiements coûteux !

    Le front national devra, lui aussi de son côté, cesser de gérer son mouvement comme une affaire familiale ! …… et je ne vois pas pour quelles raisons Laurent Wauquiez ne devrait pas essayer au moins de l’y aider !

    La France a besoin de se retrouver.

    Il lui faut retrouver les valeurs de la famille, qu’un collectif de nihilistes dogmatiques a foulé aux pieds.

    Il lui faut retrouver les valeurs de la tolérance à travers une extension du Concordat d’Alsace-Moselle à l’ensemble des départements français au lieu de cette loi scélérate dit de séparation qui n’a sécrété jusqu’à présent qu’un insupportable intégrisme laïcard.

    Il lui faut retrouver la notion de Patrie, de la terre des Anciens, si âprement défendue par les générations passées.

    Il lui faut retrouver le goût de notre culture multiséculaire, la fierté de notre identité.

    Il lui faut enfin renouer avec le goût d’entreprendre en cessant d’entraver ceux qui veulent créer de la valeur, en faisant confiance à ceux qui sont force de proposition et d’initiatives, aux déverrouilleurs de la stagnation économique.

    Il lui faut prendre ses distances avec la franc maçonnerie qui nous a fourni trop d’idéologues dévastateurs, trop de saboteurs underground !

    Il lui faut renvoyer une bonne fois pour toutes la gauche à ses responsabilités historiques passées : l’hécatombe de 1914/1919 dans laquelle elle a envoyé la France, les abandons du front populaire devant le nazisme, l’occupation, son collaborationnisme, ses trahisons durant les conflits indochinois et algériens, …… et sa participation lente et patiente au marasme moral post soixantehuitard !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 septembre 2017

      au fil des temps historiques et des pouvoirs le mot ” patrie ” a désigné bien des entités et concepts différents

      notons que même la Gauche a utilisé [ ou su utiliser ] cette ” notion ” : par exemple Staline et ” la guerre patriotique “

      Répondre
      • Gérard Pierre

        12 septembre 2017

        Staline n’en était plus à une contradiction près ! …… comme par exemple parler de guerre patriotique comme vous le soulignez et chanter en même temps l’Internationale !

        Moi, je parle des patriotes français, … ce qui ne signifie pas pour autant ”nationalistes” français ! … deux notions que je n’associe pas !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          12 septembre 2017

          vous entrez dans le monde sémantique de … la gauche apatride et universaliste :

          pour elle patriote et nationaliste sont les deux faces d’ une même pièce

          alors pourquoi tomber dans le piège ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            13 septembre 2017

            j ” aurai du écrire de ” LaGaucheDroite apatride et universaliste ” comme par exemple l’ étaient celles de Chirac et de Sarkozy

    • HOMERE

      12 septembre 2017

      Valeurs,valeurs,valeurs…..certes !! mais dans le présent temps elles ne valent plus rien….d’autres les ont remplacées durablement !!
      Argent,ben sûr,mais aussi star system,jeunisme, paraître…jouir aussi et surtout…jouir avant que de vieillir et de disparaître…bref l’arsenal soixantehuitard accompagné de la nouvelle religion : La Laïcité
      Alors ? que proposer ? aucune alternative crédible n’existe,du moins autant qu’une initiative concrète ne soit collectivement proposée.

      Répondre
    • Philippe Champeau

      15 septembre 2017

      Quand vous donnez comme raison principale de ne pas voter pour le FN sa position vis à vis du Judaïsme et d’Israël, il est clair que votre préoccupation prioritaire n’est ni le redressement de la France , ni la restitution des droits fondamentaux du peuple Français.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18 septembre 2017

        à chacun ses préférences

        pour certains sur ce blog vos propos peuvent être tenus pour antisémites …

        … il y a les ” élus ” et les autres

        chez les Calvinistes on ne fait plus cette distinction ( la prédestination ) depuis bientôt un siècle ; il ne semble pas qu’ il en soit de même dans LES autres Religions

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)