DSK: le scandale demeure

Posté le août 23, 2011, 10:20
59 secs

Le procureur Cyrus Vance a annoncé la fin des poursuites au pénal contre DSK.  Déjà les socialistes se réjouissent. En effet, il est légitime de se réjouir quand un ami évite la prison. Ce qui le serait moins serait de faire comme si rien n’était arrivé. Parce que l’affaire DSK a quand même mis en évidence des pratiques de nature à dégoûter l’électeur moyen.

D’abord la connivence au sein du milieu politique : tout le monde savait, gauche-droite confondues, les agissements discutables de DSK envers la gent féminine : il ne s’agit pas dans ce cas de séduction, mais bien d’addiction teintée de contrainte.

Ensuite, il y a la complicité des médias envers les politiques : comment se fait-il que la candidature à la magistrature suprême d’un homme réputé pour son aggressivité envers les femmes n’ait pas déclenchée une alerte du 4e pouvoir envers les électeurs ?

Enfin, il ya les terribles paroles du procureur de New-York : il y a bien eu acte sexuel, certainement sous la contrainte….

DSK n’est donc pas blanchi, il a seulement la chance que sa victime ait trop menti auparavant pour inspirer confiance à la justice américaine. Si le système politique français accueille de nouveau DSK comme si de rien n’était, le divorce entre les politiques et le peuple français risque de prendre des proportions inquiétantes…